Ouvrir le menu principal

Jussy (Aisne)

commune française du département de l'Aisne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jussy.

Jussy
Jussy (Aisne)
Mairie.
Blason de Jussy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Saint-Quentin
Canton Ribemont
Intercommunalité CA Saint-Quentinois
Maire
Mandat
Jean-Marie Gondry
2014-2020
Code postal 02480
Code commune 02397
Démographie
Population
municipale
1 246 hab. (2016 en augmentation de 0,81 % par rapport à 2011)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 15″ nord, 3° 13′ 56″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 91 m
Superficie 13,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jussy

Jussy est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

 
Panorama du village depuis la route de Villequier-Aumont.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Altitude : 73 m.
  • Région naturelle : Noyonnais (plaine basse).
  • La commune de Jussy est bordée par le canal de Saint-Quentin, par des marais et des bois.
  • La commune comprend trois hameaux et écarts : Camas (hameau), Bray (ferme) et la Cendrière.
  • La commune est traversée par la ligne d'Amiens à Laon. Elle disposait de la gare de Jussy, fermée et dont ne subsiste qu'un bout de quai. Les voyageurs sont désormais desservis par un Taxi TER à la demande

ToponymieModifier

Ancien nom : Jussiacus[réf. nécessaire].

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Mentionnée dans une charte en 1046.

La commune dépendait autrefois de la généralité de Soissons, du bailliage de Chauny, élection et diocèse de Noyon.

Lors de la Première Guerre mondiale, le 29 août 1914, les troupes allemandes tentent de passer par le pont du village, mais ils sont repoussés par les 3e et 5e brigades de cavalerie du corps expéditionnaire britannique et les pépères du 10e RIT de Saint-Quentin.

Politique et administrationModifier

 
La communauté d'agglomération du Saint-Quentinois dans le département de l'Aisne.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune se trouve dans l'arrondissement de Saint-Quentin du département de l'Aisne. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la deuxième circonscription de l'Aisne.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Saint-Simon[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle fait désormais partie du canton de Ribemont.

IntercommunalitéModifier

La commune faisait partie de la communauté de communes du canton de Saint-Simon (C32S), créée fin 1994.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants (sous réserve de certaines dérogations bénéficiant aux territoires de très faible densité), le préfet de l'Aisne a adopté un nouveau schéma départemental de coopération intercommunale par arrêté du 30 mars 2016[2] qui prévoit notamment la fusion de la communauté de communes du canton de Saint-Simon et de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin, aboutissant au regroupement de 39 communes comptant 83 287 habitants[3].

Cette fusion est intervenue le , et la commune est désormais membre de la communauté d'agglomération du Saint-Quentinois[4].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[5] Richard Trepant UMP Médecin retraité
avril 2014[6] En cours
(au 12 mai 2014)
Jean-Marie Gondry DVD Directeur de centre socio-éducatif retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 1 246 habitants[Note 1], en augmentation de 0,81 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9399769619661 2021 2001 2721 4051 308
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2001 3441 3651 3541 4401 3071 2751 2431 302
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3441 3141 2661 0611 0331 0531 1051 0181 149
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 1681 0941 2421 1941 2471 2891 2501 2441 229
2016 - - - - - - - -
1 246--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux, monuments et sitesModifier

Quentine-Maria-Sophie (800 kilos) : parrain : Pierre Renard, marraine : Émilie Nouvion
Marie-Georgette-Ida (560 kilos) : parrain : abbé Georges Lemaître, marraine : Ida Renard
Alphonsine-Alice-Amanda (450 kilos) : parrain : Georges Lefèvre, marraine : Alice Chantreux épouse Flamant

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jacques Beauvez : aviateur (a donné son nom à l'école du village).

HéraldiqueModifier

  Blason Taillé de gueules à la hure de sanglier de sable* allumée et défendue d'argent, et d'or au trèfle de sinople ; à la cotice ondée en barre d'azur brochant sur la partition ; le tout surmonté d'un comble d'azur chargé de l'inscription d'argent « JUSSY 02 », les chiffres plus petits et accostée de deux épis de blé tigés et feuillés d'or[10].
Détails
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (sable sur gueules).
L'hure renvoie à la famille de La Fons qui portait « d’argent à trois hures de sanglier de sable arrachées de gueules ». Le trèfle évoque les armes des De Langlois, seigneurs de Brouchy (aujourd’hui dans la Somme) le sont aussi de Jussy et Camas. En 1698, Jacques de Langlois, seigneur de Brouchy, est recensé dans la généralité de Soissons. Il porte « de gueules à deux chevrons d’argent accompagnés de trois trèfles d’or, deux en chef et un en pointe ». La barre d'azur représente le canal qui traverse la commune, et les épis, les agriculteurs exploitant les terres de la commune.
Blason adopté par la municipalité en .

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Arrêté préfectoral du 30 mars 2016 portant Schéma départemental de coopération intercommunale de l'Aisne » [PDF], Approbation du nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, Préfecture de l'Aisne (consulté le 6 janvier 2017).
  3. « Schéma départemental de coopération intercommunale » [PDF], Intercommunalité dans l'Aisne, Préfecture de l'Aisne, (consulté le 6 janvier 2017), p. 34 et 41-44.
  4. Préfecture de l'Aisne, « Arrêté n°2016-1077 en date du 15 décembre 2016 portant fusion de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin et de la communauté de communes du canton de Saint-Simon - Recueil des actes administratifs de la préfecture de l'Aisne du mois de décembre 2016 - Partie 2 » [PDF], sur http://www.aisne.gouv.fr/, (consulté le 23 décembre 2016), p. 55-59.
  5. « Jussy : Jean-Marie Gondry vainqueur : Le maire sortant Richard Trépant (liste « Tous ensemble pour Jussy ») a été battu au deuxième tour des municipales par la liste de Jean-Marie Gondry (« Union pour Jussy ») : 285 voix contre 365 pour la liste de son adversaire », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne).
  6. « Jussy : le nouveau maire est connu : La nouvelle équipe municipale a été installée dans ses fonctions à la mairie. Jean-Marie Gondry succède donc à Richard Trépant », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « 02397 Jussy (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 28 décembre 2018).