Ouvrir le menu principal

Jérôme Correas

chef d'orchestre, claveciniste et baryton-basse français
Jérôme Correas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Tessiture
Baryton-basse (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument

Jérôme Correas est un chef d'orchestre, claveciniste et baryton-basse français, né aux Lilas le .

Sommaire

BiographieModifier

Dès l'âge de cinq ans, Jérôme Correas commence l'étude du piano. En 1982, il rencontre le claveciniste et musicologue Antoine Geoffroy-Dechaume avec qui il étudie le clavecin et la basse continue. Après avoir été élève d'hypokhâgne et de khâgne au Lycée Malherbe de Caen, il obtient une licence d'histoire à l’université de Caen et une licence d'histoire de l'art à la Sorbonne en 1986, et débute ensuite l’étude du chant.

Sa rencontre avec William Christie en 1987 est déterminante : il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans sa classe de musique baroque et en obtient le 1er prix, puis il poursuit ses études dans la classe d'art lyrique de Xavier Depraz.

C’est William Christie qui lui offre ses premiers rôles, d’abord au Festival d’Aix en Provence (The Fairy Queen de Purcell en 1989, Les Indes Galantes de Rameau et Didon et Enée de Purcell en 1990), suivis par de nombreux autres rôles, concerts et enregistrements.

Membre des Arts Florissants de 1988 à 1993, il travaille aussi en 1991 avec René Jacobs dans le cadre du Studio-Versailles Opéra. Sur les conseils et la recommandation de Régine Crespin, il entre à l'École d'Art Lyrique de l'Opéra de Paris en 1992  jusqu'en 1994. Il diversifie ses activités  en se consacrant  à la musique baroque puis de plus en plus à l'opéra et au récital.

Passionné par la Mélodie Française, il donne de nombreux concerts jusqu'en 2008 (en particulier aux États-Unis, en Asie et en Europe) avec les pianistes Jean-Claude Pennetier, Jean-François Heisser, Claude Lavoix, Marie-Josèphe Jude, Philippe Bianconi. Il collabore avec de nombreux chefs d’orchestre : William Christie, Christophe Rousset,Jean-Claude Malgoire, Michel Corboz, Sigiswald Kuijken, Christophe Coin, Jesus Lopez Cobos, Donato Renzetti, Marek Janowski, Philippe Entremont, Marco Guidarini, Gabriel Garrido, Sergio Vartolo, Hervé Niquet, Sylvain Cambreling, Ari Van Beck, François-Xavier Roth...

En 2001, il fonde l’orchestre baroque Les Paladins, avec lesquels il explore les répertoires français et italiens des XVIIème et XVIIIème siècles. Sa recherche spécifique sur la théâtralité de la voix et l'expressivité des instruments donne une couleur toute particulière à ses interprétations.

Il abandonne peu à peu sa carrière de chanteur pour se consacrer à la direction, soit à la tête des Paladins, soit invité par des opéras ou des orchestres.

Très attaché au dialogue et au compagnonnage avec des metteurs/ses en scène et chorégraphes aux esthétiques diverses, il collabore avec Christophe Rauck (Le Couronnement de Poppée et Le Retour d’Ulysse de Monteverdi), Dan Jemmett (l’Ormindo de Cavalli et Le Combat de Tancrède de Monteverdi), Vincent Tavernier (La Fausse Magie de Gretry), Irène Bonnaud (Les Troqueurs de Dauvergne), Vincent Vittoz (La Servante Maitresse de Pergolese), Elio de Capitani (La Vera Costanza de Haydn), Andrea Cigni (Fedra de Paisiello), Bernard Levy (Amadigi de Haendel), Constance Larrieux (Les Indes Galantes de Rameau), Mireille Larroche (Zémire et Azor de Grétry).

Très impliqué dans la pédagogie, il donne de nombreuses master classes en France et à l’étranger et enseigne depuis 2003 au CRR de Toulouse ainsi qu’à l’École Normale de Musique à Paris.

DistinctionsModifier

Jérôme Correas a été nommé Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2011.

Discographie sélectiveModifier

Jérôme Correas, barytonModifier

Jérôme Correas, chef d'orchestre (Les Paladins)Modifier

Enregistrements en chef invitéModifier

Lien externeModifier