Initiative des trois mers

forum de pays de l'est de l'Union européenne et d'Europe centrale

Initiative des trois mers
Carte de l'organisation
Carte des pays membres.
Situation
Région Europe centrale et orientale
Création
Organisation
Membres

Site web https://3seas.eu/

L’Initiative des trois mers (ITM), aussi connu comme l’Initiative des mers Baltique, Adriatique et de la mer Noire (IMBAMN), est un forum de pays d'Europe centrale et orientale, tous membres de l'Union européenne. Il compte douze États, pour la plupart des pays de l'ancien « bloc de l'Est », et vise à créer un dialogue nord-sud sur différents enjeux régionaux. Ils se sont réunis pour leur premier sommet à Dubrovnik en 2016.

DescriptionModifier

L'Initiative des trois mers compte douze pays membres le long d'un axe nord-sud de la mer Baltique à la mer Adriatique et la mer Noire[1] : l'Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. Tous, sauf l'Autriche, la Slovénie et la Croatie, ont été occupés par des gouvernements fantoches de l'URSS jusqu'à sa dislocation[2].

Caractéristiques des paysModifier

Pays Capitale Superficie (km2) (2016)[3] Population en millier

(2020)[4]

Taux de chômage (%) (2017)[5] Taux d'imposition total (% des bénéfices commerciaux) (2016)[6] PIB nominal par habitant ($) (2016)[7] PIB en millions ($) (2016)[8] Dépenses militaires en % du PIB (2016)[9] Devise IDH (2015)[10] Poids des votes au Conseil de l'Union européenne Chef de l’État Depuis Chef du gouvernement Depuis
  Tchéquie Prague 78870 10650 3,3 50 18266,5 192924,59 1 Couronne tchèque (CZK) 0,878 12 Miloš Zeman Andrej Babiš
  Pologne Varsovie 312680 38282 5,2 40,4 12372,4 469508,68 2 Złoty (PLN) 0,855 27 Andrzej Duda Mateusz Morawiecki
  Slovaquie Bratislava 49035 5440 8,5 51,6 16496,0 89551,83 1,1 Euro (EUR) 0,845 7 Andrej Kiska Peter Pellegrini
  Hongrie Budapest 93030 9771 4,3 46,5 12665,8 124342,94 1 Forint (HUF) 0,836 12 János Áder Viktor Orbán
  Lituanie Vilnius 65286 2731 7,5 42,7 14879,7 42738,88 1,5 Euro (EUR) 0,848 7 Dalia Grybauskaitė Saulius Skvernelis
  Lettonie Riga 64490 1928 9,3 35,9 14118,1 27677,39 1,5 Euro (EUR) 0,830 4 Raimonds Vējonis Arturs Krišjānis Kariņš
  Estonie Tallinn 45230 1315 5,5 48,7 17574,7 23134,74 2,1 Euro (EUR) 0,865 4 Kersti Kaljulaid Jüri Ratas
  Autriche Vienne 83879 8859 5,7 51,6 49927,8 386427,79 0,7 Euro (EUR) 0,893 10 Alexander Van der Bellen Sebastian Kurz
  Slovénie Ljubljana 20270 2070 7,2 31,0 21304,6 43990,64 0,9 Euro (EUR) 0,890 4 Borut Pahor Marjan Šarec
  Croatie Zagreb 56590 4105 10,9 20,9 12090,7 50425,33 1,4 Kuna croate (HRK) 0,827 7 Kolinda Grabar-Kitarovic Andrej Plenković
  Roumanie Bucarest 238390 19524 5,1 38,4 9474,1 186690,60 1,5 Nouveau leu roumain (RON) 0,802 14 Klaus Iohannis Mihai Tudose
  Bulgarie Sofia 111000 6966 6,2 27,0 7350,8 52395,16 1,5 Nouveau lev bulgare (BGN) 0,794 10 Roumen Radev Boïko Borissov
Ensemble 1 218 750 111 641 5,95 42 14498,90 1 220 299,89 1 0,847 (très élevé) 118/352

HistoriqueModifier

L'initiative a tenu sa première réunion au sommet à Dubrovnik, les 25 et . Les deux jours de l'événement se sont terminés par une déclaration d'intention de coopération en matière économique, en particulier dans le domaine de l'énergie et des transports et de l'infrastructure de communication. Le Président polonais Andrzej Duda a appelé l'initiative « un nouveau concept pour promouvoir l'unité de l'Europe et sa cohésion, c'est une idée de la coopération entre les 12 pays situés entre la mer Adriatique, la mer Baltique et la mer Noire, les trois mers de l'Europe Centrale »[11]. Parmi les hôtes présents il y avait l'adjoint ministériel chinois pour les Affaires étrangères Liu Haixing, qui a parlé de l'interconnexion avec la Nouvelle route de la soie, ainsi que l'ancien conseiller à la Sécurité nationale, le Général James L. Jones, qui a insisté sur le rôle de l'initiative dans le développement européen et la sécurité[12],[13].

Le deuxième sommet s'est tenu les 6 et à Varsovie. Le Président américain Donald Trump a participé au sommet[14],[15]. Au sommet de l'OTAN du mercredi Donald Trump met en cause l'Allemagne qu'il juge « prisonnière » de la Russie à cause du projet de gazoduc Nord Stream 2 et exige l'abandon de celui-ci[16].

Les pays participants ont mis en place le Forum Business des trois mers[17].

SommetsModifier

Date Emplacement Hôte Notes
1er Les 25 et Dubrovnik (Croatie) Kolinda Grabar-Kitarović
2e 6- Varsovie (Pologne) Andrzej Duda Le Président américain Donald Trump y a assisté
3e 2018 Bucarest (Roumanie)[18] Klaus Iohannis Le Président de la Commission Européenne Juncker, le ministre des affaires étrangères allemand Heiko Maas et le Secrétaire à l'Énergie des États-Unis Rick Perry y ont assisté[19]
4e 5-6 juin 2019 Ljubljana Borut Pahor Le Président de la Commission Européenne Juncker, le président de l'Allemagne Frank-Walter Steinmeier et le Secrétaire à l'Énergie des États-Unis Rick Perry y ont assisté[20]
5e 19-20 octobre 2020 Tallinn Kersti Kaljulaid [21]
6e 8-9 juillet 2021 Sofia ? ?

ProjetsModifier

L'initiative est étroitement liée à deux grands projets d'infrastructure dans la région[22]:

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. EBL News - 25 août 2016
  2. (en-US) « The Baltic-Adriatic-Black Seas Region - Visegrad Plus », sur Visegrad Plus - Forum for Visegrad+ studies (consulté le )
  3. (en-US) « Superficie (kilomètres carrés) | Data », sur donnees.banquemondiale.org (consulté le )
  4. (en-US) « Population, total | Data », sur donnees.banquemondiale.org (consulté le )
  5. (en) « Unemployment - Unemployment rate - OECD Data », sur theOECD (consulté le )
  6. (en-US) « Total tax rate (% of commercial profits) | Data », sur data.worldbank.org (consulté le )
  7. (en-US) « PIB par habitant ($ US courants) | Data », sur donnees.banquemondiale.org (consulté le )
  8. (en-US) « PIB ($ US courants) | Data », sur donnees.banquemondiale.org (consulté le )
  9. (en) « SIPRI Military Expenditure Database | SIPRI », sur www.sipri.org (consulté le )
  10. « Données sur le développement humain (1980-2015) | Human Development Reports », sur hdr.undp.org (consulté le )
  11. (en) « President of the Republic of Poland / News / Minister Szczerski: Three Seas initiative to boost European unity », sur www.prezydent.pl (consulté le ).
  12. (en-GB) « The Three Seas Initiative: Central and Eastern Europe takes charge of its own destiny | Visegrád Post », sur visegradpost.com (consulté le ).
  13. (en-GB) Rachel Ansley, « Making the Three Seas Initiative a Priority for Trump », Atlantic Council,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en-US) « Trump trip to Poland forces 3 Seas summit change », Fox News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. CNBC, « FACTBOX-Three Seas Initiative summit in Warsaw », (consulté le ).
  16. « Au sommet de l’OTAN, Donald Trump met en cause l’Allemagne, « prisonnière » de la Russie », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « President Rumen Radev in Warsaw: the Joint Projects and Investments of the Central and Eastern European Countries will Make the European Union Stronger », sur President.bg (consulté le ).
  18. (ro) « Romania to host in 2018 'Three Seas Initiative' Summit (sources) – AGERPRES », sur www.agerpres.ro (consulté le ).
  19. (en-GB) Deutsche Welle (www.dw.com), « Three Seas summit in Bucharest seeks backing from Western Europe | DW | 17.09.2018 », sur DW.COM (consulté le )
  20. (en-GB) « Czech and Croatian Presidents Advocate Stronger Central Europe », sur www.total-croatia-news.com (consulté le )
  21. (en) « Foreign Minister Reinsalu: we are ready to host the Three Seas Initiative summit in Estonia | Ministry of Foreign Affairs », sur vm.ee (consulté le )
  22. (en) « Poland hopes to tap Trump's business acumen at regional summit », Business Insider,‎ (lire en ligne, consulté le )

BibliographieModifier

  • (en) « Dubrovnik Forum adopts declaration called "The Three Seas Initiative" », EBL News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Christophe-Alexandre Paillard, « L'initiative des trois mers : un nouveau terrain d'affrontement majeur russo-américain », Diplomatie, no 90,‎ (ISSN 1761-0559)

Articles connexesModifier