Ouvrir le menu principal

Iberville (circonscription provinciale)

circonscription electorale provinciale du Québec, Canada
Iberville

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1853
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 1 130,91 km2
Représentation politique
Député Claire Samson
Parti politique Coalition avenir
Démographie
Population 61 820 hab. (2016[1])
Électeurs 47 685 électeurs (2017[2])
Densité 55 hab./km2 (2016[1])

Iberville est une circonscription électorale provinciale du Québec. Cette circonscription majoritairement rurale porte le nom de sa localité principale, Iberville, maintenant intégrée à Saint-Jean-sur-Richelieu.

HistoriqueModifier

La circonscription fait partie des districts électoraux provinciaux créés à la confédération de 1867. Ses limites ont été modifiées à plusieurs reprises lors des différentes refontes de la carte électorale, soit en 1972, 1980, 1992, 2001 et 2011[3]. Lors de cette dernière modification, la municipalité de Saint-Pie a été retranchée de la circonscription pour aller dans Saint-Hyacinthe[4].

Territoire et limitesModifier

La circonscription d'Iberville est située dans la région de la Montérégie (et une mince partie dans celle de l'Estrie). Couvrant le territoire de 16 municipalités, elle s'étend sur 1 130,91 km2 et sa population électorale était, en 2017, de 47 685 électeurs. Les municipalités comprises dans la circonscription sont les suivantes :

Liste des députésModifier

 
Georges Duhamel est député d'Iberville de 1886 à 1890 pour le Parti Libéral du Québec
 
Richard Le Hir est député d'Iberville de 1994 à 1998 pour le Parti Québécois
Liste des députés dans Iberville
Années Député Parti
     1867 - 1871 Louis Molleur Libéral
     1871 - 1875
     1875 - 1878
     1878 - 1881
     1881 - 1886 Alexis-Louis Demers
     1886
     1886 - 1887 Georges Duhamel National
     1887 - 1890
     1890 - 1892 François Gosselin Libéral
     1892 - 1897
     1897 - 1900
     1900 - 1904
     1904 - 1906
     1906 - 1908 Joseph-Aldéric Benoît
     1908 - 1912
     1912 - 1916
     1916 - 1919
     1919 - 1923 Adélard Forget
     1923 - 1927 Lucien Lamoureux
     1927 - 1931
     1931 - 1935
     1935 - 1936
     1936 - 1939
     1939 - 1944 Émile Bonvouloir
     1944 - 1948 Yvon Thuot Union nationale
     1948 - 1952
     1952 - 1956
     1956 - 1960
     1960 - 1962 Laurent Hamel Libéral
     1962 - 1966
     1966 - 1970 Alfred Croisetière Union nationale
     1970 - 1973
     1973 - 1976 Jacques-Raymond Tremblay Libéral
     1976 - 1981 Jacques Beauséjour Parti québécois
     1981 - 1985
     1985 - 1989 Jacques Tremblay Libéral
     1989 - 1994 Yvon Lafrance
     1994 - 1998 Richard Le Hir Parti québécois
     1998 - 2003 Jean-Paul Bergeron
     2003 - 2007 Jean Rioux Libéral
     2007 - 2008 André Riedl Action démocratique
     Libéral[5]
     2008 - 2012 Marie Bouillé Parti québécois
     2012 - 2014
     2014 - 2018 Claire Samson Coalition avenir
     2018 - ...

Légende : Les années en italiques indiquent les élections partielles.

Résultats électorauxModifier

Article détaillé : Résultats électoraux d'Iberville.

RéférendumsModifier

Résultats référendaires dans Iberville
Référendum % du OUI % du NON Taux de participation
     Référendum de 1980 38,41 % 61,59 % 87,14 %
     Accord de Charlottetown (1992) 37,29 % 62,71 % 83,83 %
     Référendum de 1995 56,28 % 43,72 % 93,90 %

Notes et référencesModifier

  1. Directeur général des élections du Québec, « Dossiers socio-économiques », (consulté le 21 avril 2018).
  2. Commission de la représentation électorale du Québec, « Rapport final », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 21 avril 2018).
  3. Directeur général des élections du Québec, « Historique des modifications aux circonscriptions électorales provinciales depuis leur création », (consulté le 21 avril 2018).
  4. Directeur général des élections du Québec, « Cartes des anciennes circonscriptions électorales provinciales (2001) et des circonscriptions électorales provinciales actuelles (2011) », (consulté le 21 avril 2018).
  5. André Riedl a changé de parti politique durant la 38e législature.

Article connexeModifier

Liens externesModifier