Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Élections générales québécoises de 1960

(Redirigé depuis Élection générale québécoise de 1960)

L'élection générale québécoise de 1960 (la 26e élection générale depuis la confédération canadienne de 1867) se déroule le afin d'élire les députés de la 26e législature à l'Assemblée législative de la province de Québec (Canada). Le gouvernement de l'Union nationale, dirigé par Antonio Barrette, est défait par le Parti libéral du Québec de Jean Lesage, qui forme un gouvernement majoritaire.

Élection générale
québécoise de 1960
Type d’élection Élection législative
Postes à élire 95 députés
Corps électoral et résultats
Inscrits 2 608 439
Votants 2 130 207
81,66 %  +3,3
Votes exprimés 2 096 586
Votes nuls 33 621
Jean Lesage avocat.jpg PLQ – Jean Lesage
Voix 1 077 135
51,38 %
 +6,5
Sièges obtenus 51  +31
Antonio Barrette.png UN – Antonio Barrette
Voix 977 318
46,61 %
 −5,2
Sièges obtenus 43  −29
Assemblée nationale
Diagramme
Premier ministre
Sortant Élu
Antonio Barrette
UN
Jean Lesage
PLQ

Ce fut l'une des élections les plus marquantes de l'histoire du Québec. L'élection de 1960 met un terme à 16 ans de gouvernement par l'Union nationale et marque le début de la Révolution tranquille, qui transforme la société québécoise au cours des années 1960.

Sommaire

ContexteModifier

Le 31 mai 1958, Jean Lesage, ministre libéral à Ottawa, est choisi comme nouveau chef du Parti libéral, lors d'un congrès à la chefferie.

Quelques jours plus tard, le journal Le Devoir révèle le scandale boursier dit « du gaz naturel », dans lequel huit ministres du gouvernement sont impliqués.

Le 7 septembre 1959, le premier ministre Maurice Duplessis meurt à Schefferville lors d'une visite dans cette ville minière du Nord québécois. Trois jours plus tard, les membres du cabinet choisissent Paul Sauvé pour lui succéder comme premier ministre. Sauvé entreprend ses « cents jours » de changement sous le slogan « désormais », déterminé à moderniser la machine de l'État après des années de stagnation sous Duplessis.

Puis, le 2 janvier 1960, le nouveau premier ministre meurt subitement à son tour à Saint-Eustache dans sa circonscription de Deux-Montagnes. Le 7 janvier, Antonio Barrette est choisi comme premier ministre ; en entrant dans l'élection, l'Union nationale est désorganisée, ayant changé de chef deux fois en moins d'un an.

Le 18 mars 1960, deux circonscriptions sont ajoutées, faisant passer le nombre à 95. L'une d'elles porte le nom de Duplessis, en l'honneur de celui qui est mort seulement six mois plus tôt, mais aucun candidat de l'Union nationale ne remporte jamais cette circonscription.

SlogansModifier

Dates importantesModifier

  • 27 avril 1960 : émission du bref d'élection.
  • 22 juin 1960 : scrutin
  • 20 septembre 1960 : ouverture de la session.

RésultatsModifier

Libéral Union nationale Indépendant
51 sièges 43 sièges 1 siège
^
majorité

Résultats par parti politiqueModifier

élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1960 • élection suivante
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1956 diss. Élus +/- Nb  % +/-
     Libéral Jean Lesage 95 20
-
51 +31 1 077 135 51,38 % +6,53 %
     Union nationale Antonio Barrette 95 72
-
43 -29 977 318 46,61 % -5,19 %
     Union nationale indépendant 22
-
-
-
-
10 531 0,5 % +0,28 %
     Libéral indépendant 20
-
-
-
-
8 208 0,39 % 0,15 %
     Communiste 2
-
-
-
-
536 0,03 % -
     Libéral républicain 1
-
-
-
-
188 0,01 % -
     Social démocratique 1
-
-
-
-
166 0,01 % -0,59 %
     Capital familial 1
-
-
-
-
144 0,01 % +0,00 %
     Union nationale ouvrier 1
-
-
-
-
134 0,01 % -0,02 %
     Ouvrier 1
-
-
-
-
50 0 % -0,07 %
     Indépendant 14 1
-
1
-
22 187 1,06 % -0,74 %
Total 253 93 95   2 096 597 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 81,66 % et 33 510 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 2 608 439 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection.
Source : Pierre Drouilly, Statistiques électorales du Québec. 1867-1989, Québec,
Assemblée nationale du Québec, , 3e éd., 962 p. (ISBN 2-551-12466-2)

Résultat par circonscriptionModifier

     Abitibi-Est: Lucien Cliche (Parti libéral)
     Abitibi-Ouest : Alcide Courcy (Parti libéral)
     Argenteuil  : William Cottingham (Union nationale)
     Arthabaska : Albert Morissette (Parti libéral)
     Bagot : Daniel Johnson (Union nationale)
     Beauce : Fabien Poulin (Parti libéral)
     Beauharnois : Edgar Hébert (Union nationale)
     Bellechasse : Gustave Plante (Parti libéral)
     Berthier : Azellus Lavallée (Union nationale)
     Bonaventure : Gérard D. Levesque (Parti libéral)
     Bourget : Jean Meunier (Parti libéral)
     Brome : Glendon Pettes Brown (Parti libéral)
     Chambly : Robert Théberge (Parti libéral)
     Champlain : Maurice Bellemare (Union nationale)
     Charlevoix : Arthur Leclerc (Union nationale)
     Châteauguay : Maurice Laberge (Union nationale)
     Chicoutimi : Antonio Talbot (Union nationale)
     Compton : Claude-Gilles Gosselin (Union nationale)
     Deux-Montagnes : Gaston Binette (Parti libéral)
     Dorchester : Joseph-Damase Bégin (Union nationale)
     Drummond : Bernard Pinard (Parti libéral)
     Duplessis : Henri-Laurier Coiteux (Parti libéral)
     Frontenac : Éloi Guillemette (Union nationale)
     Gaspé-Nord : Claude Jourdain (Parti libéral)
     Gaspé-Sud : Camille-Eugène Pouliot (Union nationale)
     Gatineau : Gérard Desjardins (Union nationale)
     Hull : Oswald Parent (Parti libéral)
     Huntingdon : Henry Allister Darby Somerville (Union nationale)
     Iberville : Laurent Hamel (Parti libéral)
     Iles-de-la-Madeleine : Hormisdas Langlais (Union nationale)
     Jacques-Cartier : Charles-Aimé Kirkland (Parti libéral)
     Joliette : Antonio Barrette (Union nationale)
     Jonquière-Kénogami : Gérald Harvey (Parti libéral)
     Kamouraska : Alfred Plourde (Union nationale)
     Labelle : Fernand-Joseph Lafontaine (Union nationale)
     Lac-Saint-Jean : Lucien Collard (Parti libéral)
     L'Assomption : Victor-Stanislas Chartrand (Union nationale)
     Laval : Jean-Noël Lavoie (Parti libéral)
     Laviolette : Charles Romulus Ducharme (Union nationale)
     Lévis : Roger Roy (Parti libéral)
     L'Islet : André Rousseau (Parti libéral)
     Lotbinière : René Bernatchez (Union nationale)
     Maisonneuve : Lucien Tremblay (Union nationale)
     Maskinongé : Germain Caron (Union nationale)
     Matane : Philippe Castonguay (Parti libéral)
     Matapédia : Bona Arsenault (Parti libéral)
     Mégantic : Pierre-Émilien Maheux (Parti libéral)
     Missisquoi : Jean-Jacques Bertrand (Union nationale)
     Montcalm : Maurice Tellier (Union nationale)
     Montmagny : Laurent Lizotte (Parti libéral)
     Montmorency : Yves Prévost (Union nationale)
     Montréal—Jeanne-Mance : Maurice Custeau (Union nationale)
     Montréal-Laurier : René Lévesque (Parti libéral)
     Montréal-Mercier : Gérard Thibeault (Union nationale)
     Montréal—Notre-Dame-de-Grâce : Paul Earl (Parti libéral)
     Montréal-Outremont : Georges-Émile Lapalme (Parti libéral)
     Montréal—Sainte-Anne : Frank Hanley (indépendant)
     Montréal—Sainte-Marie : Edgar Charbonneau (Union nationale)
     Montréal—Saint-Henri : Philippe Lalonde (Parti libéral)
     Montréal—Saint-Jacques : Paul Dozois (Union nationale)
     Montréal—Saint-Louis : Harry Blank (Parti libéral)
     Montréal-Verdun : George O'Reilly (Parti libéral)
     Napierville-La Prairie : Hercule Riendeau (Union nationale)
     Nicolet : Camille Roy (Union nationale)
     Papineau : Roméo Lorrain (Union nationale)
     Pontiac : Raymond-Thomas Johnston (Union nationale)
     Portneuf : Marcellin Laroche (Parti libéral)
     Québec-Centre : Maurice Cloutier (Union nationale)
     Québec (comté) : Jean-Jacques Bédard (Parti libéral)
     Québec-Est : Armand Maltais (Union nationale)
     Québec-Ouest : Jean Lesage (Parti libéral)
     Richelieu : Gérard Cournoyer (Parti libéral)
     Richmond : Émilien Lafrance (Parti libéral)
     Rimouski : Albert Dionne (Parti libéral)
     Rivière-du-Loup : Alphonse Couturier (Parti libéral)
     Roberval : Jean-Claude Plourde (Parti libéral)
     Rouville : Laurent Barré (Union nationale)
     Rouyn-Noranda : Edgar Turpin (Parti libéral)
     Saguenay : Lucien Bélanger (Parti libéral)
     Saint-Hyacinthe : René Saint-Pierre (Parti libéral)
     Saint-Jean : Philodor Ouimet (Parti libéral)
     Saint-Maurice : René Hamel (Parti libéral)
     Saint-Sauveur : Francis Boudreau (Union nationale)
     Shefford : Armand Russell (Union nationale)
     Sherbrooke : Louis-Philippe Brousseau (Parti libéral)
     Stanstead : Georges Vaillancourt (Parti libéral)
     Témiscamingue : Joseph-André Larouche (Union nationale)
     Témiscouata : Antoine Raymond (Union nationale)
     Terrebonne : Lionel Bertrand (Parti libéral)
     Trois-Rivières : Yves Gabias (Union nationale)
     Vaudreuil-Soulanges : Paul Gérin-Lajoie (Parti libéral)
     Verchères : Guy Lechasseur (Parti libéral)
     Westmount—Saint-Georges : John Richard Hyde (Parti libéral)
     Wolfe : Gérard Lemieux (Parti libéral)
     Yamaska : Antonio Élie (Union nationale)

Notes et référencesModifier

SourcesModifier