Ouvrir le menu principal

Hugues II de Chalon-Arlay

Hugues II de Chalon-Arlay
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Autres informations
Distinction
Chevalier de l'Ordre du Collier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason famille fr Chalon Arlay.svg
Armoiries des sires de Chalon-Arlay : de gueules à la bande d’or chargé au franc quartier d’une étoile d’azur

Hugues II de Chalon-Arlay (1334-1392) seigneur d'Arlay (Maison de Chalon-Arlay).

BiographieModifier

Hugues naît en 1334, fils du seigneur Jean II de Chalon-Arlay et de Marguerite de Mello (Maison de Mello, fille du Seigneur de Château-Chinon et de Sainte-Hermine Dreux IV de Mello et d'Eléonore de Savoie, fille du duc d'Aoste et Comte Amédée V de Savoie)

Il épouse par dispense le 2 juillet 1363 Blanche, Dame de Frontenay, fille d'Amédée III de Genève et de Mathilde d'Auvergne, dite « Mahaut d'Auvergne » ou « de Boulogne »[1].

En 1364, il obtient de l'empereur Charles IV, les droits de l'empire sur Besançon. C'est ainsi qu'en 1366 qu'apparaît le terme de Franche-Comté pour désigner le comté de Bourgogne.

Il devient chevalier de l'ordre de l'Annonciade, créé par le Comte Vert Amédée VI de Savoie[2].

Il disparait en 1392, en se rendant en Hongrie, sans héritier. Son neveu Jean III de Chalon-Arlay (fils de son frère Louis Ier de Chalon-Arlay) lui succède au titre de seigneur de Chalon-Arlay.

BibliographieModifier

  • Thierry Le Hête, Les comtes palatins de Bourgogne - 1995

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Duparc, Le comté de Genève, (IXe-XVe siècles), t. XXXIX, Genève, Société d’histoire et d’archéologie de Genève, coll. « Mémoires et documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 621 p. (lire en ligne), p. 302-303.
  2. Amédée de Foras, Chevaliers de l'ordre du Collier de Savoie, dit de l'Annonciade, appartenant au duché de Savoie, de 1362 à 1860, Grenoble, Impr. de E. Allier, , 42 p. (lire en ligne), p. 8.