Arlay

commune du Jura, France

Arlay
Arlay
Arlay vue du Château d'Arlay
Blason de Arlay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Intercommunalité Communauté de communes Bresse Haute Seille
Maire
Mandat
Christian Bruchon
2020-2026
Code postal 39140, 39210
Code commune 39017
Démographie
Population
municipale
1 217 hab. (2018)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 44″ nord, 5° 31′ 47″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 386 m
Superficie 20,19 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Lons-le-Saunier
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bletterans
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Arlay
Géolocalisation sur la carte : Jura
Voir sur la carte topographique du Jura
City locator 14.svg
Arlay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arlay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arlay
Liens
Site web arlay.info

Arlay est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle est née le avec le statut de commune nouvelle après la fusion de l'ancienne commune d'Arlay et de sa voisine Saint-Germain-lès-Arlay[1].

GéographieModifier

Les informations relatives à la géographie de cette commune sont la fusion des informations données pour les deux communes fusionnées.

Arlay est une commune viticole, située à 12 km au nord de Lons-le-Saunier et à 7 km de Bletterans. Elle est traversée par la Seille, qui coule de Domblans vers Ruffey-sur-Seille.

Communes limitrophesModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Arlay est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lons-le-Saunier, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 139 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Les informations relatives à l'histoire de cette commune sont la fusion des informations données pour les deux communes fusionnées.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Élections PrésidentiellesModifier

Le village de Arlay place en tête à l'issue du premier tour des Élection présidentielle française de 2017, Marine Le Pen (RN) avec 25.15 % des suffrages. Mais lors du second tour, Emmanuel Macron (LaREM) est en tête avec 59,75 %[7].

Élections RégionalesModifier

Le village de Arlay place la liste "Notre Région Par Cœur" menée par Marie-Guite Dufay, présidente sortante (PS) en tête, dés le 1er tour des Élections régionales de 2021 en Bourgogne-Franche-Comté, avec 29,05 % des suffrages. Lors du second tour, les habitants décideront de placer de nouveau la liste de "Notre Région Par Cœur" menée par Marie-Guite Dufay, présidente sortante (PS) en tête, avec cette fois-ci, près de 42,23 % des suffrages. Devant les autres listes menées par Gilles Platret (LR) en seconde position avec 24,34 %, Julien Odoul (RN), troisième avec 23,46 % et en dernière position celle de Denis Thuriot (LaREM) avec 9,97 %. Il est important de souligner une abstention record lors de cette élection qui n'ont pas épargné le village de Arlay avec lors du premier tour 64,99 % d'abstention et au second, 64,08 %[8].

Élections DépartementalesModifier

Le village de Arlay faisant partie du Canton de Bletterans place le binôme de Philippe Antoine (LaREM) et Danielle Brulebois (LaREM), en tête, dés le 1er tour des Élections départementales de 2021 dans le Jura, avec 60,19 % des suffrages. Lors du second tour, les habitants décideront de placer de nouveau le binôme de Philippe Antoine (LaREM) et Danielle Brulebois (LaREM), en tête, avec cette fois-ci, près de 72,45 % des suffrages. Devant l'autre binôme menée par Josiane Hoellard (RN) et Michel Seuret (RN) qui obtient 27,55 %. Il est important de souligner une abstention record lors de cette élection qui n'ont pas épargné le village de Arlay avec lors du premier tour 64,79 % d'abstention et au second, 64,08 %[9].

Communes déléguéesModifier

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Arlay
(siège)
39017 CC Bresse Revermont 14,11 752 (2013) 53


Saint-Germain-lès-Arlay 39482 CC des Coteaux de la Haute Seille 6,08 476 (2014) 78

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes. Le maire de chacune d'entre elles devient maire délégué[1].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janv 2016 En cours Christian Bruchon    

Circonscriptions électoralesModifier

À la suite du décret du , la commune d'Arlay est entièrement rattachée au canton de Bletterans[10].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 1 217 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017 2018
1 2341 2341 2321 2271 217
(Sources : Insee à partir de 2014[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Arlay est labellisée Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté.

Lieux et monumentsModifier

  • Châteaux féodaux (XIIIe siècle) et moderne (XVIIIe siècle) et jardin, classés au titre des Monuments historiques depuis [12] ;
  • Vestiges des églises Saint-Claude (XVe siècle), au vieux bourg, et Saint-Vincent, au cimetière ;
  • Maisons et fermes du XVe siècle au XIXe siècle, réparties dans toute la commune mais dont les plus anciennes sont aux bourgs ;
  • Vestiges des remparts, rue Rigole ;
  • Chevance d'Or (XVIe siècle), inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1926[13] ;
  • Croix de chemin (XVIIIe siècle), rue du Bois de Ruez, hameau de Juhans ;
  • Hôpital du Saint-Esprit (XVIIIe siècle), rue Honoré Chapuis ;
  • Trois moulins hydrauliques, route de Bletterans, impasse du Moulin et rue Abry d'Arcier (XVIIIe siècle) ;
  • Quatre croix (XIXe siècle) situées : route de Bletterans, deux, rue Honoré Chapuis, et rue Abry d'Arcier ;
  • Église Saint-Vincent (XIXe siècle), rue Honoré Chapuis ;
  • Vingt-trois fontaines (la plupart du XIXe siècle), réparties dans toute la commune ;
  • Ancienne fromagerie (XIXe siècle), actuelle salle commune, rue de la Gravière ;
  • Trois lavoirs, Impasse du Lavoir, impasse des Îles et rue de la Barre ;
  • Mairie-école (XIXe siècle), rue Honoré Chapuis ;
  • Quatre ponts (XIXe siècle), rue de la Gravière, rue de Corcelles et deux, rue Abry d'Arcier ;
  • Ancienne poste (XXe siècle), actuelle Maison des Terroirs, rue Honoré Chapuis ;
  • Statue mariale (XXe siècle), au hameau de Juhans.

De nombreuses œuvres sont aussi classées comme monuments historiques[14]. Beaucoup sont situées dans l'église Saint-Vincent : des statues, tableaux et objets cultuels.

Dans la commune se trouve aussi l'« aire du Jura » sur l'autoroute A39.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
De gueules à la bande d'or chargée en cœur d'une étoile d'azur.
Détails
Ce sont les armes de la maison de Chalon-Arlay (ou Orange-Chalon), éteinte en 1530.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. a et b « Recueil des actes administratifs de la préfecture du Jura, n° 51 », .
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de l'élection présidentielle 2017 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017 (consulté le )
  8. « Elections régionales et des assemblées de Corse, Guyane et Martinique 2021 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  9. « Elections départementales 2021 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  10. Décret no 2020-208 du 5 mars 2020 modifiant le décret no 2014-165 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Jura..
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Châteaux féodal et moderne », notice no PA00101808, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Chevance d'Or », notice no PA00101809, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Résultats pour Arlay dans la base Palissy du Ministère de la Culture