Haakon VII

roi de Norvège de 1905 à 1957
(Redirigé depuis Haakon VII de Norvège)

Haakon VII
Illustration.
Le roi Haakon VII en 1940.
Titre
Roi de Norvège

(51 ans, 10 mois et 3 jours)
Couronnement
Prédécesseur Oscar II (roi de Suède et de Norvège)
Successeur Olav V
Biographie
Hymne royal Kongesangen
Dynastie Maison de Glücksbourg
Nom de naissance Christian Frederik Carl Georg Valdemar Axel af Glücksborg
Date de naissance
Lieu de naissance Gentofte (Danemark)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Oslo (Norvège)
Sépulture Crypte royale de la citadelle d’Akershus
Nationalité Danoise
Norvégienne
Père Frédéric VIII, roi de Danemark
Mère Louise de Suède
Conjoint Maud de Galles
Enfants Olav V Roi de Norvège
Religion Luthéranisme danois
Luthéranisme norvégien

Haakon VII
Monarques de Norvège

Haakon VII (Carl af Glücksborg), né le au palais de Charlottenlund et mort le au palais royal d’Oslo, est un prince de Danemark issu de la maison d’Oldenbourg, élu roi de Norvège à la suite de la dissolution de l’union entre la Suède et la Norvège en 1905. Son règne de plus de 51 ans est le deuxième plus long de l'histoire norvégienne.

FamilleModifier

 
Le roi Haakon VII avec son épouse la reine Maud et leur fils, le prince héritier Olav vers 1910.

Haakon VII est le deuxième fils du roi Frédéric VIII de Danemark (1843-1912), lui-même le fils du roi Christian IX de Danemark, surnommé le « beau-père de l'Europe », et de son épouse la princesse Louise de Suède (1851-1926), elle même fille du roi Charles XV de Suède et de Norvège (1826-1872) et de son épouse la princesse Louise des Pays-Bas (1828-1871).

Si son grand-père a été surnommé le beau-père, lui-même aurait pu être appelé le cousin de l'Europe. Il est donc le neveu de nombreux monarques et prétendants européens : de la reine Alexandra de Danemark (1844-1925), épouse du roi Édouard VII du Royaume-Uni, de Guillaume, devenu roi de Grèce sous le nom de Georges Ier (1845-1913), de la tsarine Dagmar de Danemark (1847-1928), épouse de l'empereur russe Alexandre III, et de la princesse royale Thyra de Hanovre (1853-1933).

Le , il épouse à Londres sa cousine la princesse Maud de Galles (1869-1938), fille du roi Édouard VII du Royaume-Uni (1841-1910), et de son épouse la princesse Alexandra de Danemark (1844-1925).

Un seul fils naît de cette union :

BiographieModifier

Premières annéesModifier

Naissance et familleModifier

Le prince Charles de Danemark[1] voit le jour le à la résidence d'été de ses parents, le palais de Charlottenlund, située sur les rives du détroit Øresund à dix kilomètres au nord de Copenhague sur l'île de Seeland au Danemark[2]. Il est le deuxième enfant du prince Frédéric, prince héritier du royaume de Danemark, et de son épouse la princesse Louise de Suède[2]. Son père était le fils aîné du roi Christian IX de Danemark, et de son épouse, la princesse Louise de Hesse-Kassel, et sa mère était la fille unique du roi Charles XV de Suède et de Norvège, et de son épouse, la princesse Louise des Pays-Bas.

Le jeune prince est baptisé le au palais de Charlottenlund par l'évêque de Seeland, Hans Lassen Martensen, avec le nom de baptême Christian Frederik Carl Georg Valdemar Axel, mais il est connu sous le nom de Prince Carl. En tant que petit-fils d'un monarque danois dans la lignée masculine et que fils d'un prince héritier danois, il porte dès sa naissance le titre de prince de Danemark avec la qualification d'altesse royale[note 1]. Lorsqu'il voit le jour, le prince Charles est troisième dans l'ordre de succession au trône de Danemark, après son père et son frère aîné, mais sans véritable perspective de succession au trône danois.

Enfance et jeunesseModifier

 
Le prince Charles avec son frère le prince Christian (le futur roi Christian X) en 1887.

Le prince Carl a un frère aîné, le prince Christian (le futur roi Christian X de Danemark) et six frères et sœurs plus jeunes[4]. L'enfant grandit aux côtés de ses parents et ses frères et sœurs à la résidence de ses parents, le palais Frédéric VIII[note 2], situé au palais d’Amalienborg, résidence principale de la famille royale de Danemark dans le quartier de Frederiksstaden au centre de Copenhague, et à leur résidence d'été, le palais de Charlottenlund au nord de la ville[5]. Contrairement à la pratique habituelle de l'époque, où les enfants royaux étaient élevés par des gouvernantes, les enfants étaient élevés par la princesse héritière Louise elle-même. Le prince Charles et ses frères et sœurs ont reçu une éducation privée à dominance chrétienne, caractérisée par la sévérité, l'accomplissement des devoirs, les soins et l'ordre[6].

Le prince Charles avait moins de deux ans de moins que son frère le prince Christian, et les deux princes ont eu une confirmation commune à la chapelle du palais de Christiansborg en 1887[5]. En tant que fils cadet de la famille royale, on s'attend à ce qu'il fasse une carrière militaire. Il suit donc une formation d'officier de marine à l'école d'officier de marine de Copenhague de 1889 à 1893.

MariageModifier

 
Mariage du prince Charles et la princesse Maud de Galles.

Il épouse sa cousine germaine, la princesse Maud de Galles, le . Le père de la princesse Maud, le prince de Galles, était le fils de la reine Victoria et du prince consort Albert. Sa mère, la princesse de Galles, était la sœur du père du prince Charles. Le prince et son épouse étaient aussi cousins germains du tsar Nicolas II de Russie. Le mariage se déroule au palais de Buckingham à Londres en présence de la grand-mère de la mariée, la reine Victoria, âgée de 77 ans.

Le prince Charles de Danemark et la princesse Maud de Galles ont un fils, le prince Alexander Edward Christian Frederik (), futur roi Olav V.

Débuts du règneModifier

Accession au trôneModifier

Après la dissolution de l’union entre la Suède et la Norvège en , un comité du gouvernement norvégien propose plusieurs membres de familles royales européennes comme candidats au trône de Norvège. Peu à peu, le prince Charles devient le candidat privilégié : il a un fils, qui pourrait lui succéder, et son épouse appartient à la famille royale britannique, ce qui est avantageux pour la Norvège nouvellement indépendante.

Renforcement de la monarchieModifier

En , un référendum confirme que 79 % des électeurs norvégiens sont favorables à une monarchie, les autres penchant pour une république. Le prince Charles se voit officiellement offrir le trône de Norvège par le Storting (Parlement norvégien) le . Après l'approbation de son grand-père le roi Christian IX à cette proposition, il devient roi de Norvège sous le nom d'Haakon VII. Il est couronné le dans la cathédrale de Nidaros, à Trondheim.

Rencontre de MalmöModifier

 
Rencontre des trois rois scandinaves à Malmö (1914).

Le , il rencontre à Malmö les rois Gustave V de Suède et Christian X de Danemark afin de définir une politique commune de neutralité face à l'Europe en guerre.

Il perd son épouse le .

Seconde Guerre mondialeModifier

La Norvège est envahie par les troupes navales et aériennes allemandes le . Fort de l'expérience de 35 années de règne, le souverain âgé de 68 ans refuse de se soumettre aux volontés des envahisseurs, qui lui demandaient de prendre pour ministre d'État un nazi, de sorte que la Norvège aurait été aux ordres du Troisième Reich. Le , il est évacué par les forces britanniques et emmené à Londres, pour former un gouvernement en exil. Il est sommé d’abdiquer le , sans quoi tous les jeunes Norvégiens en âge de combattre seraient envoyés en camp de concentration, mais il décline l’ultimatum.

Pendant toute la Seconde Guerre mondiale, il demeure ainsi un symbole de la résistance contre l’occupation allemande, si bien que les résistants norvégiens font du monogramme H7 le symbole de leur cause, de leur solidarité et de leur fidélité envers leur roi exilé. Il vit une grande partie de son exil à Wormit en Écosse.

Dernières années et mortModifier

En , Haakon VII est victime d'une fracture du col du fémur causé par une chute dans sa salle de bains. Cet accident provoque d’autres complications, ce qui le force à rester dans un fauteuil roulant. Dépressif, le roi perd tout intérêt pour ce qui se passe dans son pays. Après plus de 51 ans de règne, il meurt le à Oslo à l'âge de 85 ans. Son fils et héritier âgé de 54 ans lui succède et devient le roi Olav V[7].

TitulatureModifier

  • 1872-1905 : Son Altesse Royale le prince Carl de Danemark ;
  • 1905-1957 : Sa Majesté le roi de Norvège.

Dans la culture populaireModifier

Le film Ultimatum de Erik Poppe sorti en 2016 relate les choix politiques du roi au cours de l'invasion de 1940. Son rôle est joué par l'acteur danois Jesper Christensen.

Dans la série Atlantic Crossing de Alexander Eik (en) sortie en 2020, son rôle est interprété par l'acteur danois Søren Pilmark.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. À la suite de l'arrêté du cabinet du , les membres de la famille royale portent le titre de prince ou princesse de Danemark, les enfants du monarque et du prince héritier avec la qualification d'altesse royale, les autres avec la qualification d'altesse seulement[3].
  2. également appelée le palais Brockdorff.

RéférencesModifier

  1. (en) « Haakon VII | king of Norway », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. a et b (en) Burke's Royal Families of the World, vol. 1 : Europe & Latin America, Londres, Burke's Peerage Ltd, (ISBN 0-85011-023-8), p. 432.
  3. (en) Burke's Royal Families of the World, vol. 1 : Europe & Latin America, Londres, Burke's Peerage Ltd, (ISBN 0-85011-023-8), p. 68.
  4. (en) Burke's Royal Families of the World, vol. 1 : Europe & Latin America, Londres, Burke's Peerage Ltd, (ISBN 0-85011-023-8), p. 71.
  5. a et b Bramsen 1992.
  6. Bramsen 1992, p. 274.
  7. (en) « King Haakon VII (1872-1957) », sur royalcourt.no (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (da) Bo Bramsen, Huset Glücksborg : Europas svigerfader og hans efterslægt [« La maison de Glücksbourg : Le beau-père de l'Europe et sa descendance »], vol. 2, Copenhague, Forlaget Forum, , 2e éd. (ISBN 87-553-3230-7 et 978-87-553-3230-0, OCLC 471920299, lire en ligne).
  • (en) Anna Lerche et Marcus Mandal, A royal family : the story of Christian IX and his European descendants [« Une famille royale : l'histoire de Christian IX et de ses descendants européens »], Copenhague, Aschehougs Forlag, , 2e éd. (ISBN 87-151-0955-0 et 9788715109553, OCLC 464176213, lire en ligne)
  • (en) Tim Greve, Haakon VII of Norway: Founder of a New Monarchy, C Hurst & Co Publishers Ltd, 1983 (ISBN 0905838661).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :