Storting

parlement monocaméral de la Norvège

Storting
(no) Stortinget

63e législature

Description de cette image, également commentée ci-après
Armoiries du Storting.
Présentation
Type Monocaméral
Création
Lieu Oslo
Durée du mandat 4 ans
Présidence
Président Masud Gharahkhani (Ap)
Élection
Structure
Membres 169 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (76)

Opposition (93)

Élection
Système électoral Méthode de Sainte-Laguë
Dernière élection 13 septembre 2021

Édifice du Storting

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.

Divers
Site web stortinget.no
Voir aussi Politique en Norvège

Le Storting (en norvégien : Stortinget, avec l'article défini, signifiant « le grand thing, la grande assemblée ») est l'assemblée législative monocamérale du royaume de Norvège. Elle siège à Oslo et est présidée par Masud Gharahkhani depuis le .

FonctionsModifier

 
Façade du Storting.

Composé de 169 membres élus pour un mandat de 4 ans, le Storting exerce le pouvoir législatif et le contrôle de l'action gouvernementale en possédant la particularité de ne pas pouvoir être dissous.

Avant 2009[1], bien que monocaméral, le Storting se divisait en deux sections pour légiférer[2]. Une fois les élections passées, l'assemblée désigne lors de sa première séance un quart de ses membres pour composer le Lagting, qui fait office de chambre haute. Les trois quarts restant forment l'Odelsting, qui fait quant à lui office de chambre basse[3]. Le Lagting et l'Odelsting se réunissaient conjointement ou séparément selon l'ordre du jour.

PræsidiumModifier

Il se compose du président (élu pour un an) et des vice-présidents.

Système électoralModifier

Le Storting se compose de 169 députés élus pour un mandat de quatre ans selon un mode de scrutin proportionnel plurinominal. Ainsi 150 sièges sont à pourvoir à la proportionnelle, selon la méthode de Sainte-Laguë, dans 19 circonscriptions électorales plurinominales correspondants aux dix-neuf provinces norvégiennes à raison de 3 à 17 sièges par circonscription, auxquels se rajoutent dix-neuf sièges sans circonscription. Ces derniers sièges sont répartis de manière à rapprocher les pourcentages de sièges obtenus par les partis aux résultats du vote populaire, compensant ainsi la distorsion résultant de l'utilisation de circonscriptions. Ce rôle compensatoire est néanmoins restreint aux seuls partis ayant franchi les 4 % des voix au niveau national, provoquant un effet de seuil pour les petits partis[4].

En accord avec la loi électorale norvégienne, le roi choisit la date de l'élection parmi les lundis d'un mois de septembre. Les municipalités norvégiennes peuvent néanmoins faire commencer le scrutin en avance le dimanche précédent, soit ici le [Quoi ?], tant que leurs bureaux de vote sont également ouverts le lundi de l'élection même, exception faite des territoires d'outre-mer. De même, la population a la possibilité de voter de manière anticipée par voie postale jusqu'au vendredi précédant l'élection[5]. Les élections au Parlement sami de Norvège sont organisées simultanément[6].

Une réforme électorale votée courant 2020 prévoit l'abaissement à venir du seuil électoral de 4 à 3 %. Liée aux réductions de 428 à 356 du nombre de municipalités et de 19 à 11 du nombre de provinces, appliquées progressivement à partir de 2022, cette réforme ne doit cependant être mise en œuvre qu'à partir des élections suivantes, qui conserveront par ailleurs les limites des 19 anciennes provinces pour la délimitation des circonscriptions plurinominales[7].

La population norvégienne s'élevant à 5 096 300 habitants, chaque parlementaire représente donc en moyenne 30 150 habitants, chiffre inférieur à la France où un parlementaire représente environ 72 000 habitants, Assemblée nationale et Sénat réunis.[Quand ?]

CompositionModifier

Les dernières élections se sont tenues le , la composition actuelle résulte de celle-ci.

Composition du Storting au [8]. Les partis politiques membres du gouvernement sont indiqués en gras.
Parti Idéologie Nombre de sièges
Parti travailliste (Ap) Social-démocratie 48
Parti conservateur (H) Libéral-conservatisme 36
Parti du centre (Sp) Agrarisme 28
Parti du progrès (FrP) National-conservatisme 21
Parti socialiste de gauche (SV) Anticapitalisme 13
Rouge (R) Communisme 8
Venstre (V) Libéralisme 8
Parti populaire chrétien (KrF) Démocratie chrétienne 3
Parti de l'environnement - Les Verts (MDG) Écologisme 3
Focus patient (PF) Régionalisme 1
Total 169

Liste des présidentsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Union Interparlementaire, « Chronique des élections parlementaires - Norvège 2009 », sur http://archive.ipu.org/parline-f/, (consulté le )
  2. Union Interparlementaire, « Chronique des élections parlementaires - Norvège 1985 » [PDF], sur http://archive.ipu.org/parline-f/,
  3. Union Interparlementaire, « Chronique des élections parlementaires - Norvège 1981 » [PDF], sur http://archive.ipu.org/parline-f/,
  4. « IPU PARLINE database: NORVEGE (Stortinget), Système électoral », sur www.ipu.org (consulté le ).
  5. (nb) « Over én million har forhåndsstemt », Valg.no,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (da) « Stortings- og sametingsvalget 2021 - SKAUN KOMMUNE », sur www.skaun.kommune.no (consulté le ).
  7. (en) Ministry of Local Government and Modernisation, « Regulations for the 2019 local government elections for municipalities and counties that are subject to boundary changes that come into effect January 1st 2020 », sur Government.no, (consulté le ).
  8. (no) « Partifordelingen 2021-2025 », sur stortinge.no (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier