Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de Malaisie 2010

Grand Prix automobile de Malaisie
Grand Prix de Malaisie 2010
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,540 km
Distance de course 310,410 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
h 33 min 48 s 412
(vitesse moyenne : 198,541 km/h)
Pole position Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
min 49 s 327
(vitesse moyenne : 182,524 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
min 37 s 054
(vitesse moyenne : 205,605 km/h)

Le Grand Prix automobile de Malaisie 2010 (Formula 1 2010 Petronas Malaysian Grand Prix), disputé sur le circuit international de Sepang le , est la douzième édition du Grand Prix, la 823e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la troisième manche du championnat 2010.

Déroulement de la courseModifier

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Fairuz Fauzy et Lotus courent « à domicile » à Sepang
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 34 s 921
2   Nico Rosberg Mercedes 1 min 35 s 106 + 0 s 185
3   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 35 s 207 + 0 s 286
4   Michael Schumacher Mercedes 1 min 35 s 225 + 0 s 304
5   Robert Kubica Renault 1 min 35 s 402 + 0 s 481
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 35 s 479 + 0 s 558

Vendredi après-midiModifier

 
Timo Glock, sur Virgin Racing, à Sepang
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 34 s 175
2   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 34 s 441 + 0 s 266
3   Nico Rosberg Mercedes 1 min 34 s 443 + 0 s 268
4   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 34 s 538 + 0 s 363
5   Michael Schumacher Mercedes 1 min 34 s 674 + 0 s 499
6   Robert Kubica Renault 1 min 35 s 148 + 0 s 973

Samedi matinModifier

 
Le stand McLaren sur le circuit de Sepang
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 33 s 542
2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 33 s 559 + 0 s 017
3   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 33 s 587 + 0 s 045
4   Fernando Alonso Ferrari 1 min 33 s 751 + 0 s 209
5   Michael Schumacher Mercedes 1 min 33 s 992 + 0 s 450
6   Nico Rosberg Mercedes 1 min 34 s 090 + 0 s 548

Grille de départModifier

 
Sutil hisse sa Force India en deuxième ligne
 
Sous le déluge, Kobayashi décroche sa première qualification dans les dix premiers
 
Vitaly Petrov, onzième, signe sa meilleure qualification depuis ses débuts
Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 51 s 886 1 min 48 s 210 1 min 49 s 327
2   Nico Rosberg Mercedes 1 min 52 s 560 1 min 47 s 417 1 min 50 s 673
3   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 48 s 945 1 min 46 s 828 1 min 50 s 789
4   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 49 s 479 1 min 47 s 085 1 min 50 s 914
5   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 49 s 664 1 min 47 s 346 1 min 51 s 001
6   Robert Kubica Renault 1 min 46 s 283 1 min 46 s 951 1 min 51 s 051
7   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 50 s 301 1 min 48 s 371 1 min 51 s 511
8   Michael Schumacher Mercedes 1 min 52 s 239 1 min 48 s 400 1 min 51 s 717
9   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 48 s 467 1 min 47 s 792 1 min 51 s 767
10   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 49 s 922 1 min 48 s 238 1 min 52 s 254
11   Vitaly Petrov Renault 1 min 47 s 952 1 min 48 s 760
12   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 47 s 153 1 min 48 s 771
13   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 48 s 945 1 min 49 s 207
14   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 48 s 655 1 min 49 s 464
15   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 52 s 875 1 min 52 s 270
16   Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 52 s 398 1 min 52 s 520
17   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 52 s 211 pas de temps
18   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 52 s 884
19   Fernando Alonso Ferrari 1 min 53 s 044
20   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 53 s 050
21   Felipe Massa Ferrari 1 min 53 s 283
22   Karun Chandhok HRT-Cosworth 1 min 56 s 299
23   Bruno Senna HRT-Cosworth 1 min 57 s 269
24   Lucas Di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 59 s 977

Notes :

  • En raison des trombes d’eau sur le circuit, le drapeau rouge a été brandi à 7 min et 17 s de la fin de la séance Q3. Un nouveau départ a été donné à 11 h 10 après 15 minutes d'interruption.
  • Jenson Button, immobilisé dans un bac à graviers lors de la séance Q1 où il a signé le 13e temps, n'a pas participé aux autres séances de qualification.
 
La grille de qualification du Grand Prix.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

 
Sebastian Vettel décroche la sixième victoire de sa carrière à Sepang
 
En terminant septième de la course, Felipe Massa s'empare de la tête du championnat du monde
 
Nico Rosberg décroche le troisième podium de sa carrière
Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 56 1 h 33 min 48 s 412 (198,541 km/h) 3 25
2 6   Mark Webber Red Bull-Renault 56 + 4 s 849 1 18
3 4   Nico Rosberg Mercedes 56 + 13 s 504 2 15
4 11   Robert Kubica Renault 56 + 18 s 589 6 12
5 14   Adrian Sutil Force India-Mercedes 56 + 21 s 059 4 10
6 2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 56 + 23 s 471 20 8
7 7   Felipe Massa Ferrari 56 + 27 s 068 21 6
8 1   Jenson Button McLaren-Mercedes 56 + 37 s 918 17 4
9 17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 56 + 1 min 10 s 602 14 2
10 10   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 56 + 1 min 13 s 399 5 1
11 16   Sebastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 56 + 1 min 18 s 938 13
12 9   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 55 + 1 tour 7
13 8   Fernando Alonso Ferrari 54 Moteur 19
14 25   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 53 + 3 tours 24
15 20   Karun Chandhok HRT-Cosworth 53 + 3 tours 22
16 21   Bruno Senna HRT-Cosworth 52 + 4 tours 23
17 18   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 51 + 5 tours 18
18 19   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 46 + 10 tours 15
Abd. 12   Vitaly Petrov Renault 32 Boîte de vitesses 11
Abd. 15   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 12 Accélérateur 10
Abd. 3   Michael Schumacher Mercedes 9 Écrou de roue 8
Abd. 23   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 8 Moteur 9
Abd. 24   Timo Glock Virgin-Cosworth 2 Accrochage 16
Np. 22   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari - Moteur 12
 
Robert Kubica, quatrième de l'épreuve malaisienne
 
Alonso tentera sans succès de passer Button avant d'abandonner

La séance de qualification troublée par la pluie de mousson a relégué certains ténors du championnat en fond de grille (Jenson Button, Fernando Alonso, Lewis Hamilton, Felipe Massa) tandis que Mark Webber, en pole et Sebastian Vettel, troisième, donnent à Red Bull Racing un avantage conséquent pour la course. À l'extinction des feux, la température est de 24°C dans l’air et 32°C sur la piste, avec un risque de pluie. Tous les pilotes, hormis Pedro de la Rosa non partant à la suite d'une casse moteur lors de la mise en grille, prennent le départ en pneus slick.

Vettel prend d'emblée la tête de la course, poursuivi par Webber et Rosberg. Robert Kubica réussit son envol et pointe au quatrième rang tandis que son coéquipier Vitaly Petrov gagne deux places. Rubens Barrichello reste scotché sur la grille et s'élance dernier de la meute. En fond de grille, les pilotes Ferrari sont aux prises avec les pilotes McLaren. Hamilton prend le meilleur par l'extérieur sur Sébastien Buemi alors que Massa fait une légère erreur : Button essaie d'en profiter, se fait piéger à son tour et dépasser par Alonso.

Au quatrième tour, Hamilton entre dans les points après avoir dépassé Jaime Alguersuari et Kamui Kobayashi pendant que Button, Massa et Alonso sont en lutte contre les pilotes Toro Rosso. Les novices se livrent également une lutte acharnée qui se solde par une touchette entre la Lotus de Heikki Kovalainen et la Virgin Racing de Lucas di Grassi : le Finlandais repart dernier. Hamilton profite d'une erreur de Petrov pour le passer mais le Russe reprend sa position au bout de la ligne droite des stands. Au septième tour, le classement est le suivant : Vettel en tête devant Webber, Rosberg, Kubica, Adrian Sutil, Michael Schumacher, Nico Hülkenberg, Vitantonio Liuzzi, Petrov et Hamilton.

Hamilton passe Petrov qui veut reprendre l'avantage dans la ligne droite des stands : le Britannique, pour le contrer, change plusieurs fois de trajectoire dans la ligne droite et écope d'un avertissement de la part de la direction de course. Michael Schumacher, abandonne au neuvième tour à cause d'un problème d'écrou de roue alors qu'il était sixième. Liuzzi abandonne trois boucles plus tard sur problème d'accélérateur.

Au quatorzième tour, lorsque Hülkenberg et Petrov rentrent aux stands pour leur premier changement de pneumatiques, les Ferrari et Button entrent dans les points. Hamilton signe le meilleur tour en course et fait la jonction avec Sutil tandis que Webber fait de même avec Vettel. Alonso rencontre alors des problèmes mécaniques à chaque rétrogradage. Hamilton profite de l’arrêt au stand de Sutil pour prendre la cinquième place. Au tour suivant, Kubica s’arrête mais garder l'avantage sur Massa. Alguersuari et Buemi dépassent coup sur coup Petrov qui a du mal à contrôler sa monoplace qui crache de l'huile. Rosberg passe à son tour par les stands et conserve son avantage sur Kubica. Webber connaît un problème à l'écrou avant droit lors de son passage par les stands et perd sa seconde place au profit d'Hamilton, qui n'a toujours pas changé de pneus.

À la mi-course, Massa s'arrête changer de gommes et laisse le champ libre à son équipier. Le Brésilien signe alors le meilleur tour en course, inférieur de plus d’une seconde aux temps de ses prédécesseurs. Kubica revient à six dixièmes de Rosberg quand Hamilton s'arrête enfin au trente-et-unième tour : la sortie des stands est à l'avantage d'Hamilton qui passe son coéquipier Button. Alguersuari entre dans les points en dépassant Hülkenberg par l'extérieur alors que Petrov abandonne pour la troisième fois en trois courses, sur problème de boîte de vitesses. À vingt tours du terme, Vettel est toujours en tête devant Webber, Rosberg, Kubica, Alonso (qui ne s'est pas encore arrêté), Sutil, Hamilton, Button, Massa et Alguersuari. Alonso change de pneus et se retrouve neuvième tandis que Sutil, en résistant à Hamilton, fait les affaires des quatre pilotes de tête.

Massa dépasse Button pour le gain de la septième position, et Alonso essaie rapidement de faire de même. À six tours du but, Massa revient sur Sutil et Hamilton. Alors qu’il tente un dépassement sur Button, Alonso casse son moteur et abandonne à un tour de la fin. Sebastian Vettel s’impose, Webber offre quant à lui le doublé à Red Bull Racing et Nico Rosberg complète le podium. Kubica, quatrième, devance Sutil, Hamilton, Massa, Button, et Alguersuari et Hülkenberg qui inscrivent leurs premiers points en championnat.

Pole position et record du tourModifier

 
Sous la pluie, Mark Webber décroche la deuxième pole position de sa carrière

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

 
Nico Hülkenberg inscrit son premier point en championnat du monde
 
Jaime Alguersuari inscrit ses premiers points en championnat du monde
  • 2e pole position de sa carrière pour Mark Webber.
  • 6e victoire de sa carrière pour Sebastian Vettel.
  • 7e victoire pour Red Bull Racing en tant que constructeur.
  • 5e doublé pour l'écurie Red Bull Racing.
  • 122e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • 1ers points de sa carrière pour Jaime Alguersuari.
  • 1er point de sa carrière pour Nico Hülkenberg.
  • En menant le Grand Prix pendant 54 tours, Sebastian Vettel passe la barre des 2000 km en tête d'un Grand Prix (2096 km).
  • Jaime Alguersuari, à 20 ans et 11 jours, devient, derrière Sebastian Vettel, le deuxième pilote le plus jeune de l'histoire à marquer des points au championnat du monde.
  • Johnny Herbert (161 départs en Grands Prix de Formule 1 dont 3 victoires, vainqueur des 24 Heures du Mans 1991 et champion de Speedcar Series en 2008) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course lors de ce Grand Prix.
  • Sebastian Vettel, coupable d'avoir dépassé Jarno Trulli alors que le drapeau jaune était brandi à la suite de l'abandon de Fernando Alonso, n'a pas été sanctionné par les commissaires de course. Ceux-ci ont décidé de ne pas lui infliger de pénalité ayant constaté que l'Allemand avait fortement ralenti dans la zone concernée.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIAN GRAND PRIX Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 19 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIAN GRAND PRIX Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 19 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIAN GRAND PRIX Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 19 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIAN GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com (consulté le 18 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIAN GRAND PRIX Race », sur formula1.com (consulté le 19 janvier 2013)
  6. a et b « Malaisie 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 19 janvier 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :