Ouvrir le menu principal

Speedcar Series

compétition de sport automobile
Speedcar Series
Généralités
Sport Sport automobile
Stock Cars
Création 2008
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) Union Properties
Édition 2
Participants 21 (2008)
28 (2008-2009)
Épreuves 8 (2008)
10 (2008-2009)
Palmarès
Champion pilote Drapeau : Italie Gianni Morbidelli
Champion constructeur Drapeau : États-Unis Palm Beach
Plus titré(s) Drapeau : Royaume-Uni Johnny Herbert (1)
Drapeau : Italie Gianni Morbidelli (1)

Les Speedcar Series sont des championnats de course automobile qui ont vu le jour en février 2008.

Prévu pour démarrer au mois de novembre 2007 sur le tracé de Dubaï, ensuite déplacé au 26 janvier 2008, les Speedcar Series mettent en compétition une vingtaine de pilotes sur des voitures toutes identiques de type « stock-car », très proches des voitures de la NASCAR, équipées d'un moteur V8 de 620 ch.

Plusieurs anciens pilotes de F1 ont participé à une épreuve minimum: Jacques Villeneuve, Jean Alesi, Johnny Herbert, Stefan Johansson, Gianni Morbidelli, Ukyo Katayama, JJ Lehto, Alex Yoong, Christian Danner, Pedro Lamy, Heinz-Harald Frentzen, Vitantonio Liuzzi. Fin 2006, Jean Alesi avait d'ailleurs été le premier à lever le voile sur l'existence de ce championnat qui se déroule principalement dans des pays d'Asie et du Moyen-Orient. Les épreuves de Speedcar Series sont couplées avec celles du championnat GP2 Asia Series. Marco Melandri, pilote de la vitesse moto, a pris part à deux épreuves lors de la saison 2008-2009.

HistoriqueModifier

La consécration de HerbertModifier

En 2008, Jean Alesi et Uwe Alzen parviennent à s'immiscer en tête du classement général durant la quasi-totalité de la saison: le Français remportant deux épreuves et signant cinq podiums sur six, tandis que le pilote Phoenix Racing Team est également parvenu à s'imposer à deux reprises. A l'entame du dernier meeting, le contexte est tel que le titre ne pourrait échapper à un des deux protagonistes. Pourtant, David Terrien, victorieux à Sakhir, Johnny Herbert et Gianni Morbidelli sont encore en lice.

Lors de la première course, Alzen profite de l'abandon d'Alesi sur casse moteur pour prendre les rênes du classement général, mais ne termine que quatrième, derrière les trois chasseurs au général: Herbert s'impose devant Terrien et Morbidelli. À ce stade de la compétition, Alzen mène avec deux points sur Alesi, cinq points sur Terrien et sept points sur Herbert. Morbidelli ne peut rejoindre Alzen aux points. À la suite du principe de la grille inversée de la deuxième course, Alzen a le plus de chances de remporter le titre, tandis que Jean Alesi est résigné à partir de la dernière ligne due à son abandon. Il devra malheureusement abandonner une nouvelle fois, à la suite d'un contact avec Hasher Al Maktoum, perdant toute chance de s’emparer du titre de pilote champion de la compétition. À l’avant du peloton, Alzen, pourtant derrière Herbert, reste virtuellement champion mais ses espoirs s'évanouissent lorsque, tentant un dépassement sur Stefan Johansson, ce dernier lui ferme la porte à l'entame du virage, provoquant une crevaison chez l'Allemand. Il partira et terminera 11e. Herbert, leader de la course à la suite de son dépassement sur Marchy Lee, gère la fin de la course et s'impose devant Terrien et Lee.

Herbert et Terrien terminent la saison avec 45 points chacun, mais le Britannique devient champion 2008 grâce à ses deux victoires à Dubaï, contre une pour Terrien. Alzen et Alesi terminent respectivement troisième et quatrième.

Le sacré de MorbidelliModifier

En 2008-2009, de nouvelles écuries font leur entrée en Speedcar Series. Qui dit nouvelles écuries dit nouveaux pilotes, dont le pilote Force India, Vitantonio Liuzzi. Ce dernier s'impose d'ailleurs dès sa première épreuve devant Heinz-Harald Frentzen et Morbidelli. Le champion sortant Herbert se classe quatrième. Au fil des courses, Morbidelli s'impose en tête du général, tandis que Herbert, Alesi, Liuzzi et Frentzen se battent pour les places d'honneur, jusqu'à la dernière course lorsque Herbert parvient à revenir à un point du pilote Palm Beach, mais ne peut s'adjuger un deuxième titre pilotes puisque Morbidelli termine cinquième juste devant Herbert.

Lors de cette saison, du fait des arrivées successives des écuries, un championnat des écuries a été instauré. Le lauréat fut l'écurie américaine Palm Beach, représentée par Morbidelli et Thomas Biagi, ce dernier remplaçant Stefan Johansson. Le Suédois avait annoncé son retrait de la Speedcar Series après un abandon en début de championnat.

Fin de la Speedcar SeriesModifier

En raison de compressions budgétaires liés à la crise financière de 2007-2009, le partenaire du championnat, Union Properties, a retiré son soutien. Un plan de sauvetage prévu par le directeur du championnat Claudio Berro est tombé à l'eau, et le championnat est abandonné en juin 2009. La Speedcar Series n'aura vécu que deux ans.

Format des coursesModifier

L'épreuve se déroule sur deux journées consécutives :

Session Durée
Premier jour
Essais libres 1 heure
Qualifications 30 minutes
Course 1 145 km ou 45 minutes
Deuxième jour
Warm-Up 20 minutes
Course 2 145 km ou 45 minutes
Aucun réapprovisionnement n'est permis pendant une course.

PalmarèsModifier

Saison Champion Deuxième Troisième Écurie championne
2008   Johnny Herbert (Speedcar Team)   David Terrien   Uwe Alzen
2008-2009   Gianni Morbidelli (Palm Beach)   Johnny Herbert   Vitantonio Liuzzi   Palm Beach