George Ford

joueur anglais de rugby à XV

George Thomas Ford, né le à Oldham (Angleterre), est un joueur international anglais de rugby à XV évoluant au poste de demi d'ouverture (1,75 m pour 87 kg). Il joue en Premiership au sein du club de Sale depuis 2022, ainsi qu'en équipe d'Angleterre depuis 2014.

George Ford
Description de cette image, également commentée ci-après
George Ford le .
Fiche d'identité
Nom complet George Thomas Ford
Naissance (31 ans)
Oldham (Angleterre)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Demi d'ouverture
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Wigan
Bradford
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2009-2013
2012
2013-2017
2017-2022
2022-
Leicester Tigers
Leeds Carnegie
Bath Rugby
Leicester Tigers
Sale Sharks
40 (253)[1]
2 (5)[2]
90 (972)[2]
88 (981)[2]
10 (79)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2011-2012
2014-
Angleterre -20
Angleterre
11 (148)[3]
96 (412)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 12 septembre 2023.

Biographie modifier

Jeunesse et formation modifier

George Ford naît dans le Nord-Ouest de l'Angleterre à Oldham (Comté du Grand Manchester). Il est le fils de Mike Ford, ancien international anglais et britannique de rugby à XIII, qui a également entraîné le Rugby club toulonnais. Son frère, Joe Ford, est également joueur professionnel de rugby à XV au poste de demi d'ouverture et a notamment joué à Leicester de 2017 à 2019.

Joueur talentueux et précoce, formé au rugby à XIII de l'âge de cinq ans à l'âge de onze ans dans les académies des Warriors de Wigan et des Bulls de Bradford, George Ford joue pour l'équipe d'Angleterre des moins de 18 ans à l'âge de quinze ans[4],[5]. Il devient ensuite le capitaine de l'équipe en 2009-2010 avant de passer chez les moins de 20 ans où il débute tous les matchs du Grand Chelem lors du Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans 2011, marquant 81 points[2]. Ford participe ensuite au Championnat du monde junior où il atteint la finale en 2011. Les Anglais sont cependant battus 33 à 22 en finale par la Nouvelle-Zélande[6].

Début avec les Leicester Tigers (2009-2013) modifier

Le , à l'occasion d'un match de Coupe anglo-galloise de la saison 2009-2010 contre Leeds Carnegie, il devient le plus jeune joueur à faire ses débuts professionnels en Angleterre[7]. Il n'est alors âgé que de 16 ans et 237 jours[8]. Lors de cette première rencontre, il est opposé à son frère Joe Ford (en)[9]. Il s'agit de son seul match de la saison[2]. En décembre 2009, il est nommé par la BBC pour le titre de Meilleur jeune sportif de l'année[4].

La saison suivante en 2010-2011, il joue trois matchs de Coupe anglo-galloise et fait ses débuts en Premiership le face à Newcastle, lorsqu'il entre en jeu en cours de partie. Durant la suite de la saison, son club atteint la finale du championnat qu'il perd après avoir été battu 22-18 par les Saracens[10]. Bien qu'il ne dispute pas cette rencontre, George Ford remporte le premier titre de sa carrière.

Deuxième dans la hiérarchie des ouvreurs à Leicester derrière Toby Flood et à la recherche de temps de jeu supplémentaire, il décide de signer à Bath à partir de la saison 2013-2014[11],[12]. Il y remplace Olly Barkley parti au Racing Métro[11].

Confirmation avec Bath et premiers pas en équipe nationale modifier

À l'issue de la saison 2014-2015, il est désigné joueur de la saison en Premiership et fait logiquement partie de l'équipe type de cette édition du championnat[13].

 
George Ford avec les Leicester Tigers contre ses futurs coéquipiers de Bath.

Ford s'impose rapidement comme titulaire dans son nouveau club . Il est alors récompensé de son travail et obtient sa première cape internationale le à l’occasion d’un match du Tournoi des Six Nations contre le pays de Galles. Ses qualités de meneur de jeu, sa vision et surtout sa créativité font de lui un grand espoir au poste de demi d'ouverture en Angleterre. Il entre rapidement en concurrence avec Owen Farrell, autre grand espoir du rugby anglais. En effet le sélectionneur Stuart Lancaster préfère écarter Toby Flood, expérimenté ouvreur et ancien coéquipier de Ford, au profit des deux jeunes joueurs prometteurs. Ce dernier n'étant donc plus sélectionné en équipe d'Angleterre, il choisit de s'exiler en France. Owen Farrell étant blessé, George Ford joue l'intégralité du Tournoi des Six Nations 2015 où il réalise de très bonnes performances. Il est ensuite sélectionné pour à la Coupe du monde 2015 en Angleterre qu'il débute comme titulaire lors du match d'ouverture face aux Fidji.

Retour à Leicester (2017-2022) modifier

Le , Leicester annonce qu'il fera son retour au club à partir de saison 2017-2018[14].

En , il est sélectionné en équipe nationale pour préparer la Coupe du monde 2019[15].

En 2020-2021, il est titulaire et marque sept points pour la finale du Challenge européen opposant les Tigers à Montpellier. Les Français l'emportent sur le score de 17-18[16],[17].

Durant la saison 2021-2022, Leicester est éliminé en quarts de finale de la Coupe d'Europe par les Irlandais du Leinster[18]. Cependant en championnat, le club se qualifie jusqu'en finale où il affronte les Saracens. Pour cette rencontre, Ellis Genge est titulaire en première ligne aux côtés de Julián Montoya et Dan Cole. Son équipe s'impose en toute fin de match grâce à un drop de Freddie Burns[19]. En parallèle, alors qu'il est l'un des cadres de la sélection anglaise, il n'est pas sélectionné par Eddie Jones pour le Tournoi des Six Nations 2022. En effet, le sélectionneur a décidé de se passer de plusieurs joueurs importants de l'équipe comme les frères Billy et Mako Vunipola par exemple. Quant à George Ford, le prometteur Marcus Smith lui est préféré[20]. Finalement, il fait son retour dans l'équipe quelques jours après cette annonce ; il remplace Owen Farrell blessé[21].

Sale Sharks (depuis 2022) modifier

En fin de contrat à Leicester où il n'a pas prolongé, il est courtisé par Montpellier mais préfère rester dans son pays et rejoint les Sale Sharks à partir de la saison 2022-2023, où il remplace l'Américain AJ MacGinty parti à Bristol[22]. Blessé au tendon d'Achille, il est opéré et manque toute la première partie de saison[23]. Il fait son retour sur les terrains et joue son premier match avec sa nouvelle équipe début , lors d'un match de Coupe d'Angleterre contre Bristol[24]. Il est titulaire mais les siens sont battus 43-19[25]. Ensuite, les Sharks sont éliminés dès les huitièmes de finale de Challenge Cup par Cardiff[26]. Cependant, en championnat, l'équipe se qualifie jusqu'en finale, notamment grâce à un très bon match en demi-finale de Ford qui marque plus de la moitié des points de son club et permet aux siens d'éliminer Leicester[27]. En finale, contre les Saracens, George Ford est titulaire à l'ouverture, marque dix points, mais ce n'est pas suffisant pour permettre à son équipe de l'emporter. Sale est battu 35 à 25[28].

À l'issue de cette saison, fin , il est sélectionné avec le XV de la Rose par Steve Borthwick dans un groupe de 41 joueurs pour les matchs de préparation à la Coupe du monde 2023, alors qu'il n'a plus joué en sélection depuis plus d'un an, barré par la concurrence de Marcus Smith et Owen Farrell[29],[30]. Quelques semaines plus tard, il est retenu dans le groupe final pour participer au Mondial[31],[32]. Il est titularisé lors de trois des quatre matchs de poule qu'il joue, où l'Angleterre termine en première position[2]. Il est ensuite sur le banc des remplaçants mais n'entre pas en jeu durant le quart de finale remporté 30 à 24 contre les Fidji[33],[34] et entre en cours de partie au cours de la demi-finale perdue d'un point (15-16) face à l'Afrique du Sud[35],[36]. Il termine sa Coupe du monde en entrant en jeu lors du match pour la troisième place que son équipe remporte 26 à 23 contre l'Argentine. Les Anglais terminent ainsi troisième de ce Mondial, après avoir perdu en finale quatre ans plus tôt contre cette même équipe sud-africaine[37].

Il est ensuite sélectionné pour le Tournoi des Six Nations 2024[38].

Statistiques en équipe nationale modifier

En Coupe du monde :

Palmarès modifier

En club modifier

En équipe nationale modifier

Distinctions personnelles modifier

Notes et références modifier

Références modifier

  1. « George Ford », sur www.leicestertigers.com (consulté le )
  2. a b c d e f et g « George Ford », sur www.itsrugby.fr (consulté le )
  3. « George Ford international », sur www.itsrugby.fr (consulté le )
  4. a et b (en) « 2009 BBC Young Sports Personality: The top 10 », sur news.bbc.co.uk,
  5. (en) « Your country calls: George Ford », sur saddind.co.uk,
  6. (en) Martin Pengelly, « New Zealand beat England in IRB Junior World Championship final », sur theguardian.com,
  7. (en) « The next Ford comes off the production line », sur manchestereveningnews.co.uk, .
  8. (en) Chris Foy, « Exclusive: Ford the focus of Tigers' bid for final glory », sur dailymail.co.uk, .
  9. (en) « Leeds shock Leicester in Anglo Welsh Cup », sur rugbyweek.com, .
  10. (en) « Leicester 18-22 Saracens », sur news.bbc.co.uk,
  11. a et b (en) Ian Stafford, « England fly-half candidate Ford to leave Tigers and join father at Bath », sur dailymail.co.uk,
  12. (en) « George Ford looking forward to testing himself against Toulouse fly-half Toby Flood... the player whose form forced him to leave Leicester Tigers and join Bath », sur dailymail.co.uk,
  13. (en) « George Ford crowned Aviva Premiership Player of the Season », sur skysports.com,
  14. Maxime Brossard, « PREMIERSHIP - George Ford signe à Leicester », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le )
  15. (en) « England men’s head coach Eddie Jones has named his official Rugby World Cup 2019 training squad. », sur englandrugby.com,
  16. « Feuille de match finale Challenge européen : Leicester - Montpellier », sur epcrugby.com,
  17. « Challenge Cup : Montpellier arrache la victoire en finale contre Leicester et sauve sa saison », sur francetvinfo.fr,
  18. « Coupe d’Europe. Leinster domine Leicester et recevra Toulouse en demi-finale »  , sur ouest-france.fr,
  19. (en) Andrew Aloia, « Premiership final: Leicester Tigers 15-12 Saracens - Freddie Burns drop-goal clinches title », sur bbc.com,
  20. « Le quinze de la Rose sans les frères Vunipola pour le Tournoi des Six Nations », sur lequipe.fr,
  21. « Tournoi des 6 Nations. L’ouvreur anglais George Ford remplace Owen Farrell blessé », sur ouest-france.fr,
  22. Yanis Guillou, « Les Sharks officialisent l'arrivée de Ford pour la saison prochaine », sur rugbyrama.fr,
  23. (en) Colin Newboult, « George Ford: Sale Sharks and England fly-half to miss rest of the year due to Achilles injury », sur planetrugby.com,
  24. (en) Ian Cameron, « England outcast George Ford to make first start for Sale Sharks », sur rugbypass.com,
  25. (en) « Premiership Rugby Cup: Bristol 43-19 Sale - Hosts score seven tries », sur bbc.com,
  26. (en) Steffan Thomas, « Cardiff 28-27 Sale Sharks: Dai Young's side charge into Challenge Cup last eight on emotionally-charged night », sur walesonline.co.uk,
  27. Jérôme Prévot, « Premiership - Une finale Saracens-Sale », sur rugbyrama.fr,
  28. « Les Saracens renversent Sale et remportent le titre », sur rugbyrama.fr (consulté le )
  29. Guillaume Dufy, « Angleterre : une liste de 41 joueurs pour préparer la Coupe du monde, sans Mercer », sur lequipe.fr,
  30. Quentin Put, « Coupe du monde 2023 - Angleterre : un groupe de 41 joueurs est nommé, sans Mercer mais avec les frères Willis », sur rugbyrama.fr,
  31. (en-GB) Gerard Meagher, « England announce Rugby World Cup squad with Slade and Dombrandt axed », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  32. « La liste des 33 joueurs anglais pour la Coupe du monde : Henry Slade et Mako Vunipola absents, Owen Farrell capitaine », sur L'Équipe, (consulté le ).
  33. Emilien Vicens, « Coupe du monde 2023. Les compos d'Angleterre-Fidji : le coup de poker du XV de la Rose », sur actu.fr, (consulté le )
  34. Clément Mazella, « Coupe du monde 2023. L'Angleterre bat les Fidji et se qualifie pour les demi-finales », sur actu.fr, (consulté le )
  35. « Angleterre-Afrique du Sud : les XV de départ de la deuxième demi-finale du Mondial », sur tf1info.fr, (consulté le )
  36. Pierre Sarniguet, « L'Afrique du Sud arrache sa place en finale en venant à bout d'un XV de la Rose héroïque », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  37. Clément Mazella, « Coupe du monde 2023. L'Angleterre finit 3e : elle a battu l'Argentine dans la petite finale », sur actu.fr, (consulté le )
  38. Guillaume Dufy, « Six Nations : les Anglais avec sept nouveaux et Jamie George comme capitaine », sur lequipe.fr, .
  39. (en) « Ford crowned Aviva Premiership Rugby Player of the Season », sur premiershiprugby.com (consulté le )

Liens externes modifier