El Gran Señor

cheval pur-sang

El Gran Señor
Père Northern Dancer
Mère Sex Appeal
Père de mère Buckpasser
Sexe Étalon
Naissance 21 avril 1981
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 18 octobre 2006
Pays d'entraînement Drapeau de l'Irlande Irlande
Éleveur Windfields Farm, Coolmore & Robert Sangster
Propriétaire Robert Sangster
Entraîneur Vincent O'Brien
Jockey Pat Eddery
Rating Timeform 136
Nombre de courses 8
Nombre de victoires 7 (1 place)
Gains en courses $ 502 969
Production Rodrigo de Triano
Principales victoires Dewhurst Stakes
2000 Guinées
Irish Derby

El Gran Señor (1981-2006) est un cheval de course pur-sang anglais, participant aux courses de plat. Né aux États-Unis, entraîné en Irlande par Vincent O'Brien pour le compte de Robert Sangster, il est sacré meilleur poulain de sa génération à 2 et 3 ans.

Carrière de coursesModifier

 
Casaque de Robert Sangster

El Gran Señor nait à Winfields Farm dans le Maryland, la succursale américaine du mythique haras canadien de E.P. Taylor où règne son père Northern Dancer. Il est élevé en association avec Coolmore (Robert Sangster, Vincent O'Brien et John Magnier) et doit son nom au surnom de Horatio Luro, l'entraîneur argentin de Northern Dancer. Programmé pour rejoindre l'Irlande et les boxes de Vincent O'Brien comme avant lui son propre frère Try My Best, le champion des 2 ans en 1977, il fait de retentissants débuts à 2 ans et s'impose d'emblée comme le chef de fil de sa génération, gravissant les échelons tout en demeurant invaincu : d'abord les Railway Stakes (alors labellisés groupe 3), les National Stakes (encore groupe 2 à l'époque) et enfin les Dewhurst Stakes, où il domine un certain Rainbow Quest, futur vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe. Nanti d'un rating Timeform de 131, un score exceptionnel pour un 2 ans[1], il est officiellement le meilleur 2 ans européen.

C'est pourtant une génération hors du commun, dont on ignore encore qu'elle va marquer l'histoire des courses de pur-sangs. En effet, elle compte dans ses rangs, outre El Gran Señor et Rainbow Quest, des chevaux de la trempe de Sadler's Wells, Darshaan, tous deux promis comme les deux précités aux plus hautes destinées dans l'élevage, mais aussi les pouliches Peebles et Northern Trick. C'est justement Sadler's Wells, son compagnon d'écurie, qu'El Gran Señor domine pour sa rentrée à 3 ans dans une Listed au Curragh avant de s'en aller conquérir les 2000 Guinées à Newmarket, dont il était le grandissime favori, dans une édition millésimée, puisqu'il devance Chief Singer (futur vainqueur des St. James's Palace Stakes, des Sussex Stakes et de la July Cup), Lear Fan (Prix Jacques Le Marois et futur étalon de premier plan) et à nouveau Rainbow Quest.

El Gran Señor se retrouve propulsé favori du Derby d'Epsom, bien que des doutes subsistent quant à sa tenue, son pedigree étant placé sous le signe de la vitesse. Et c'est peut-être la tenue qui lui a fait défaut ce jour-là, car il doit s'incliner de justesse face au récent troisième de Sadler's Wells dans les 2000 Guinées Irlandaises, Secreto, un autre fils de Northern Dancer élevé par E.P. Taylor, entraîné par le fils de Vincent O'Brien, David O'Brien, et qui avait, dit-on, partagé le même paddock que lui lorsqu'ils étaient yearlings. Ou peut-être El Gran Señor a-t-il simplement subi les conséquences d'une mauvaise tactique de course, ce qu'admettra plus tard son jockey Pat Eddery, jugeant que le poulain aurait remporté le Derby s'il avait pu patienter davantage pour faire parler sa pointe de vitesse[2]. D'ailleurs El Gran Señor allait prouver qu'il tenait les 2 400 mètres, puisqu'il s'imposa brillamment dans l'Irish Derby, encore une fois devant Rainbow Quest.

El Gran Señor était le meilleur sujet d'une génération exceptionnelle, il avait prouvé qu'il tenait la distance classique, et méritait d'être le favori du Prix de l'Arc de Triomphe. Las, comme d'ailleurs Secreto, qui ne reparut jamais en course, le poulain se blessa à l'été et dut mettre un terme précoce à une carrière qui, si elle n'avait pas été avortée, l'aurait sans doute conduit plus haut encore au panthéon des courses. Il fut élu meilleur 3 ans européen et Timeform lui attribua un excellent rating de 136.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1983, 2 ans
3 août Phoenix Park   Irlande Maiden 1 400 m P. Eddery 1er
27 août Curragh   Irlande Railway Stakes Gr. 3 1 200 m P. Eddery 1er / 9 enc. Blaze of Tara
10 septembre Curragh   Irlande National Stakes Gr. 2 1 400 m P. Eddery 1er / 8 4 Sign-of-Life
14 octobre Newmarket   Royaume-Uni Dewhurst Stakes Gr. 1 1 400 m P. Eddery 1er / 10 1/2 Rainbow Quest
1984, 3 ans
14 avril Newmarket   Royaume-Uni Gladness Stakes 1 400 m P. Eddery 1er / 9 2 Sadler's Wells
5 mai Newmarket   Royaume-Uni 2000 Guineas Gr. 1 1 600 m P. Eddery 1er / 5 2 ½ Chief Singer
6 juin Epsom   Royaume-Uni Derby Gr. 1 2 400 m P. Eddery 2e / 17 cte tête Secreto
30 juin Curragh   Irlande Irish Derby Gr. 1 2 400 m P. Eddery 1er / 12 1 Rainbow Quest

Au harasModifier

La génération des mâles nés en 1981 est la plus fameuse de l'histoire des étalons, avec Sadler's Wells, Darshaan et Rainbow Quest (qui constituèrent le podium du Prix du Jockey Club 1984). S'il était meilleur qu'eux sur la piste, El Gran Señor ne peut leur être comparé du point de vue de l'influence dans l'élevage. Néanmoins, il fut un très bon étalon, malgré de sérieux problèmes de fertilité qui ont restreint sa descendance[3], limitée à 400 produits quand la plupart de ses congénères en avaient au moins le double. Installé à Ashford Stud dans le Kentucky, il est l'auteur de douze lauréats de groupe 1, parmi lesquels (avec le père de mère entre parenthèse) :

El Gran Señor fut retiré de la monte en 2000, et dut être euthanasié en 2006 en raison des infirmités dues à son âge[4].

OriginesModifier

El Gran Señor est issu d'une rencontre qui a déjà fait ses preuves entre son père, l'étalon du siècle Northern Dancer, et sa mère Sex Appeal, puisqu'il a déjà donné Try My Best, vainqueur comme lui des Dewhurst Stakes et sacré, comme lui, champion des 2 ans avant de se blesser dans les 2000 Guinées. Sex Appeal, qui n'apparut jamais sur un hippodrome, était aussi la mère de Solar (Halo), autre élève de l'écurie Sangster, autre étoile filante, double lauréate de groupe 3 à 2 ans en Irlande. Elle était par ailleurs la sœur de Blush With Pride (Blushing Groom), une lauréate des Kentucky Oaks qui allait s'avérer très influente au stud. Leur mère, Best in Show, lauréate de groupe 3 outre-Atlantique, est donc une matrone de première importance pour l'élevage contemporain.

Origines de El Gran Señor
Père
Northern Dancer
Nearctic Nearco Pharos
Nogara
Lady Angela Hyperion
Sister Sarah
Natalma Native Dancer Polynesian
Geisha
Almahmoud Mahmoud
Arbitrator
Mère
Sex Appeal
Buckpasser Tom Fool Menow
Gaga
Busanda War Admiral
Businesslike
Best in Show Traffic Judge Alibhai
Traffic Court
Stolen Hour Mr. Busher
Late Date (famille 8-f)

RéférencesModifier

  1. (en) « Ten of Vincent O'Brien's all-time greats », sur independent (consulté le )
  2. « Pat Eddery, jockey - obituary », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  3. (en) « El Gran Senor (horse) », sur American Classic Pedigrees (consulté le )
  4. « El Gran Señor euthanized », sur www.bloodhorse.com (consulté le )