Nearco

cheval pur-sang

Nearco
Image illustrative de l’article Nearco

Père Pharos
Mère Nogara
Père de mère Havresac II
Sexe M
Naissance 1935
Pays de naissance Drapeau de l'Italie Italie
Mort 1957
Pays d'entraînement Drapeau de l'Italie Italie
Éleveur Federico Tesio
Propriétaire Federico Tesio
Entraîneur Federico Tesio
Nombre de courses 14
Nombre de victoires 14
Gains en courses 1 005 500
Distinction Meilleur 2 ans en Italie (1937)
Meilleur 3 ans en Italie (1938)
Cheval de l'année en Italie (1938)
Production Nasrullah
Principales victoires Gran Criterium
Derby Italien
Grand Prix de Milan
Grand Prix d'Italie
Grand Prix de Paris

Nearco (1935-1957) est un cheval de course pur sang né en Italie, issu de Pharos et Nogara, par Havresac. Il est autant reconnu pour sa carrière en course que pour sa production : il est à l'origine de la lignée d'étalons la plus dominante de l'élevage mondial.

Carrière de coursesModifier

Élevé et entraîné par Federico Tesio, le plus célèbre éleveur-propriétaire de la péninsule, également associé à Ribot, Nearco dut sa naissance au hasard : Tesio avait choisi pour sa mère, Nogara, l'étalon Fairway, propriété de Lord Derby, mais la poulinière ne fut pas retenue et l'éleveur dut se rabattre sur son second choix, Pharos[1]. Circonstances heureuses, puisque naquit l'un des plus grands champions de son temps, demeuré invaincu tout au long d'une carrière débutée à 2 ans, en 1937, sur l'hippodrome de San Siro à Milan[2]. Cette année-là, il rafla toutes les courses du programmes, soit sept épreuves. Sa saison de 3 ans ressembla à un bis repetita : sept courses, sept victoires, tout en s'aventurant sur des distances excédant a priori ses aptitudes de cheval de vitesse. Ultra dominateur dans son pays, Nearco franchit les frontières pour prouver qu'il n'était pas seulement le meilleur cheval d'Italie : il s'en vint à Longchamp où il triompha sans coup férir sur les 3000 mètres du Grand Prix de Paris. Ce fut sa dernière courses, et Nearco se retira avec ce palmarès sans tache, qui fait de lui l'autre grand nom des courses italiennes avec Ribot.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1937, 2 ans
10 juin San Siro   Italie Premio Colico 1 000 m P. Guberini 1er 3 Munda
12 septembre San Siro   Italie Premio Menaggio 1 000 m P. Guberini 1er 2
22 septembre San Siro   Italie Premio Vimercate 1 200 m P. Guberini 1er 1 ½ Jacopo Rubisti
26 septembre San Siro   Italie Criterium Nazionale 1 200 m P. Guberini 1er / 3 2 Fonzaso
17 octobre San Siro   Italie Gran Criterium 1 500 m P. Guberini 1er / 4 2 ½ Gabba Gaddi
31 octobre Rome   Italie Premio Tevere 1 400 m P. Guberini 1er 3 Munda
14 novembre San Siro   Italie Premio Chiusura 1 400 m J. Grassini 1er 3/4 El Greco
19(6, 4 ans
27 février Pise   Italie Premio Ministero Agricoltura e Foreste 1 400 m P. Guberini 1er / 23 3 Gabbro
3 avril Rome   Italie Premio Parioli (Italian 2,000 Guineas) 1 600 m P. Guberini 1er 6 Pelligno
10 avril San Siro   Italie Premio Principe Emanuele Filliberto 2 000 m P. Guberini 1er 3 Gabbro
12 mai Rome   Italie Derby Italiano 2 400 m P. Guberini 1er / 6 loin Pelligno
29 mai San Siro   Italie Gran Premio d'Italia 2 400 m P. Guberini 1er / 4 6 Procle
19 juin San Siro   Italie Gran Premio di Milano 3 000 m P. Guberini 1er / 5 3 Procedura
26 juin Longchamp   France Grand Prix de Paris 3 000 m P. Guberini 1er / 18 1 ½ Canot

Au harasModifier

En 1938, les troubles politiques et la possibilité d’une guerre pour l’Italie décidèrent Federico Tesio à vendre Nearco. C'est Martin H. Benson, du haras de Beech House à Newmarket, qui s'en rendit acquéreur, pour £ 60 000, un record mondial à l'époque pour un étalon. Cet investissement allait s'avérer largement rentable tant Nearco allait marquer l'élevage mondial, principalement avec trois de ses fils : Nasrullah, Neartic et Royal Charger.

Parmi les autres produits remarquables de Nearco, il faut citer aussi Dante, vainqueur du Derby d’Epsom 1945, Sayajirao, vainqueur du St Leger 1947, et Nimbus, gagnant des Guinées et à Epsom en 1949. Au total, Nearco eut plus de 100 de ses fils basés en haras sur l’ensemble du globe, ce qui était aussi un record si l’on excepte St Simon. Étalon éminemment prépondérant, Nearco le fut aussi dans les lignées maternelles, puis qu'il est le père de mère de Charlottesville, multiple gagnante de groupe 1, et des vainqueurs de Derby d’Epsom Artic Prince (1948) et Tulyar (1952). Outre Northern Dancer, Mill Reef ou Secretariat, déjà mentionnés, Seattle Slew, Ballymoss, Shergar, Arkle, Never Say Die, Mr Prospector, Nijinsky, Royal Palace, Fort Marcy, Better Loosen Up, Sir Ivor, Bold Ruler, Sunday Silence, Deep Impact ou Invasor sont d'autres descendants notables de Nearco. Pour se donner une idée de son hégémonie, on peut noter que de 1994 à 2009, le courant de sang masculin de chaque vainqueur d’Arc de Triomphe remonte à Nearco, son fils Nasrullah, et son petit-fils Northern Dancer.

Nearco mourut d’un cancer le et fut inhumé au haras de Beech House, à Newmarket.

OriginesModifier

RéférencesModifier

  1. « Nearco (horse) », sur American Classic Pedigrees (consulté le )
  2. (en) « Carrière complète de Nearco », sur www.galopp-sieger.de (consulté le )