Blushing Groom

cheval de course

Blushing Groom (1974-1992) était un cheval de course pur-sang anglais né en France en 1974 des œuvres de Red God et Runaway Bride, par Wild Risk. Propriété de l'Aga Khan, il était entraîné par François Mathet et monté par le jockey Henri Samani avant de devenir un étalon influent.

Blushing Groom
Image illustrative de l’article Blushing Groom
Casaque de l'Aga Khan

Père Red God
Mère Runaway Bride
Père de mère Wild Risk
Sexe M
Naissance 1974
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort 1992
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur John McNamee Sullivan
Propriétaire S.A. Aga Khan
Entraîneur François Mathet
Cavalier Henri Samani
Rating Timeform 136
Nombre de courses 10
Nombre de victoires 7 (3 places)
Gains en courses 286 505 [1]
Distinction Tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande (1989)
Production Arazi, Rainbow Quest, Nashwan
Principales victoires Poule d'Essai des Poulains
Prix Morny
Prix de la Salamandre
Grand Critérium

Carrière de coursesModifier

Acquis foal par l'Aga Khan, ce poulain alezan fut le champion de sa promotion. À 2 ans, après une troisième place pour ses débuts, il réussit à remporter les quatre grandes courses françaises réservées à sa génération : Prix Robert Papin (à l'époque classé Groupe 1), Prix Morny, Prix de la Salamandre et le Grand Critérium, un grand chelem qu'il est seulement le second poulain de l'histoire à réussir, six ans après le phénomène My Swallow. Il demeura invaincu l'année suivante, gagnant notamment la Poule d'Essai des Poulains, jusqu'à une tentative dans le Derby d'Epsom, sur une distance trop longue pour ses aptitudes, où il se classa troisième de The Minstrel. Il obtint ensuite le premier accessit du Prix Jacques Le Marois, sa dernière course avant d'être exporté comme étalon à Gainesway Farm, dans le Kentucky. Il fut élu meilleur 3 ans européen sur le mile et reçut un excellent rating de Timeform, 136.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1976, 2 ans
6 juin Chantilly   France Prix de Dorjumon Maiden 1 000 m H. Samani 3e
30 juin Évry   France Prix de Rochefort Maiden 1 100 m H. Samani 1er 6
25 juillet Maisons-Laffitte   France Prix Robert Papin Gr. 1 1 100 m H. Samani 1er / 12 3/4 River Dane
15 août Deauville   France Prix Morny Gr. 1 1 200 m H. Samani 1er / 11 3 Water Boy
12 septembre Longchamp   France Prix de la Salamandre Gr. 1 1 400 m H. Samani 1er / 8 2 Assez Cuite
10 octobre Longchamp   France Grand Critérium Gr. 1 1 600 m H. Samani 1er / 10 4 Amyntor
1977, 3 ans
3 avril Longchamp   France Prix de Fontainebleau Gr. 3 1 600 m H. Samani 1er / 6 2 ½ Water Boy
24 avril Longchamp   France Poule d'Essai des Poulains Gr. 1 1 600 m H. Samani 1er / 6 3 Pharly
1er juin Epsom   Royaume-Uni Derby Gr. 1 2 400 m H. Samani 3e / 22 The Minstrel
14 août Deauville   France Prix Jacques Le Marois Gr. 1 1 600 m H. Samani 2e / 7 1/2 Flying Water

Au harasModifier

Au haras, Blushing Groom allait s'affirmer comme un grand étalon. Parmi ses 522 produits, 305 ont remporté au moins une course, 93 sont "stakes winners" (vainqueurs d'une course importante) et 15 sont lauréats d'une course de groupe 1. Au total, sa production a accumulé près de 33 millions de dollars de gains. Il fut tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande 1989, et tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande en 1988 et 1995. Ses fils et filles se sont avérés eux-mêmes d'excellents reproducteurs, ce qui permet à Blushing Groom d'être présent dans les pedigrees de nombreux champions et de conserver une grande influence dans l'élevage contemporain. On lui doit en particulier le phénomène Arazi, l'un des plus brillants 2 ans de l'histoire des courses, le champion et grand étalon Rainbow Quest ou encore Nashwan.

Parmi ses autres produits, citons :

Blushing Groom a aussi donné les étalons de premier ordre Rahy et Candy Stripes (d'où Invasor), et s'est également illustré comme père de mères, puisque ses filles ont donné la phénoménale Goldikova (14 victoires en Groupe 1, dont un triplé dans la Breeders' Cup Mile), l'étoile filante Lammtarra, le champion et excellent étalon Awesome Again (Breeders' Cup Classic), le classique Kahyasi (Derby, Irish Derby) ou encore les champions japonais Mayano Top Gun et TM Opera O (Japan Cup).

Mort le 6 mai 1992, Blushing Groom repose à Gainesway Farm[2].

OriginesModifier

Blushing Groom a fait la gloire de son père Red God. De naissance américaine, celui-ci fit d'abord carrière en Angleterre où il fut un bon 2 ans avant de repartir outre-Atlantique se préparer à une tentative dans la Triple Couronne. Mais un accident interrompit sa carrière, dont la suite fut plus modeste que ses glorieuses ambitions classiques. La mère de Blushing Groom était d'assez bonne famille. Sœur de Afayoon (Silver Shark), vainqueur du Prix Edmond Blanc (Gr.3) et de Flaming Heart (Sheshoon), qui gagna le Prix Minerve (Gr.3), elle donna d'autres bons éléments : Bayraan (Red God), deuxième d'un Prix de la Forêt, Alliance (Alleged), placée des Prix de Flore et de Royaumont (Gr.3) et Nearlywed (Alleged), placée de groupe 3 aux États-Unis.

Origines de Blushing Groom
Père
Red God
Nasrullah Nearco Pharos
Nogara
Mumtaz Begum Blenheim II
Mumtaz Mahal
Spring Run Menow Pharamond
Alcibiades
Boola Brook Bull Dog
Brookdale
Mère
Runaway Bride
Wild Risk Rialto Rabelais
La Grêlée
Wild Violet Blandford
Wood Violet
Aimée Tudor Minstrel Owen Tudor
Sansonnet
Emali Umidwar
Eclair

Notes et référencesModifier

  1. « Blushing Groom », sur www.france-galop.com (consulté le )
  2. (en) « Home », sur Gainesway (consulté le ).