Tom Fool

cheval de course américain

Tom Fool (1949-1976) est un cheval de course pur-sang anglais américain. Membre du Hall of Fame des courses américaines, il a été élu cheval de l'année aux États-Unis en 1953.

Tom Fool
Image illustrative de l’article Tom Fool

Père Menow
Mère Gaga
Père de mère Bull Dog
Sexe Étalon
Naissance
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Duval A. Headley
Propriétaire Greentree Stables
Entraîneur John M. Gaver, Sr.
Jockey Ted Atkinson
Nombre de courses 30
Nombre de victoires 21 (9 places)
Gains en courses $ 570 165
Distinction Poulain de 2 ans (1951)
Cheval d'âge de l'année (1953)
Cheval de l'année (1953)
US Hall of Fame (1960)
Production Buckpasser
Principales victoires Metropolitan Handicap
Suburban Handicap
Brooklyn Handicap
Whitney Handicap
Carter Handicap
Pimlico Special

Carrière de coursesModifier

L'écurie Greentree Stables acquiert Tom Fool yearling pour la rondelette somme, à l'époque de $ 20 000. Le poulain est confié à l'entraîneur John M. Gaver, Sr. et au jockey Ted Atkinson. Ses cinq victoires et deux deuxième places en sept courses en 1951 lui valent le titre de 2 ans de l'année. Grand favori de la Triple Couronne, il doit pourtant renoncer à y participer : après une course de rentrée où il termine deuxième, on découvre qu'il a une forte fièvre et doit garder le box durant deux mois. Sa deuxième partie de saison est pourtant réussie, si l'on en croit son bilan comptable à la fin de l'année : six victoires en treize sorties, et six podiums. Une seule fois Tom Fool n'a pas terminé dans le tiercé de tête.

Le meilleur est à venir en 1954, lorsque Tom Fool réalise une saison parfaite : dix courses, dix victoires, sur des distances allant du sprint (1 100 mètres) aux distances intermédiaires, jusqu'à 2000 mètres. Il remporte les plus prestigieux handicaps américains, dont la triple couronne des handicaps new yorkais (Metropolitan Handicap, Suburban Handicap et Brooklyn Handicap), une performance qu'il est le deuxième des quatre chevaux de l'histoire à avoir réalisé, après Whisk Broom II en 1913 et avant Forego en 1961 puis Fit to Fight en 1984.

Aussi, lorsqu'il s'agit de désigner le cheval de l'année, alors que les Eclipse Awards n'existent pas encore (ils seront créés en 1971), les deux instances qui désignent l'heureux élu, la Thoroughbred Racing Association et les Triangle Publications, le plébiscitent à l'unanimité[1] et lui décernent tous les titres possibles : cheval d'âge de l'année, sprinter de l'année et, bien sûr, cheval de l'année. Le tout au nez et à la barbe du phénomène Native Dancer, ce qui ne manqua pas de faire grincer des dents[2]. En 1960, Tom Fool est introduit au Hall of Fame des courses américaines, et figure à la onzième place de la liste des 100 meilleurs chevaux de sport hippique américain du XXe siècle établie par le magazine The Blood-Horse.

PalmarèsModifier

  • Belmont Futurity Stakes (1951)
  • Grand Union Hotel Stakes (1951)
  • East View Stakes (1951)
  • Jerome Handicap (1952)
  • Grey Lag Handicap (1952)
  • Empire City Handicap (1952)
  • Sysonby Handicap (1952, 1953)
  • Wilson Stakes (1952, 1953)
  • Metropolitan Handicap (1953)
  • Suburban Handicap (1953)
  • Brooklyn Handicap (1953)
  • Whitney Handicap (1953)
  • Carter Handicap (1953)
  • Pimlico Special (1953)

Au harasModifier

Tom Fool est syndiqué pour $ 1 750 000 en vue de sa carrière d'étalon, officiant à $ 5 000 la saillie. Il va s'avérer un reproducteur influent, aux États-Unis et en Europe, notamment via son fils le crack et grand étalon Buckpasser. Parmi ses meilleurs produits, on peut citer :

Tom Fool assura son influence au haras notamment par ses filles, qui lui offrirent un titre de tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande en 1965 où, cette année-là, brille en particulier son petit fils Meadow Court (Irish Derby, King George & Queen Elizabeth Diamond Stakes, deuxième du Derby de Sea Bird)

Retiré de la monte en 1972, Tom Fool s'éteint le 20 août 1976, à 27 ans.

OriginesModifier

Tom Fool est le fils d'un bon étalon, Menow, sacré meilleur 2 ans américain en son temps, qui a donné plusieurs excellents chevaux tels Capot (cheval de l'année en 1949) ou Askmenow, championne à 2 ans qui défit les mâles dans l'American Derby en 1943. Sa mère Gaga, placée de stakes, a donné également la très bonne Aunt Jinny (Heliopolis), 2 ans de l'année en 1950.

PedigreeModifier

Origines de Tom Fool
Père
Menow
1935
Pharamond II
1925
Phalaris Polymelus
Bromus
Selene Chaucer
Serenissima
Alcibiades
1927
Supremus Ultimus
Mandy Hamilton
Regal Roman Roi Herode
Lady Cicero
Mère
Gaga
1942
Bull Dog
1927
Teddy Ajax
Rondeau
Plucky Liege Spearmint
Concertina
Alpoise
1937
Equipoise Pennant
Swinging
Laughing Queen Sun Briar
Cleopatra (Famille 3-j)

RéférencesModifier

  1. « The Spokesman-Review - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )
  2. « The Deseret News - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )