De la misère en milieu étudiant

De la misère en milieu étudiant considérée sous ses aspects économique, politique, psychologique, sexuel et notamment intellectuel et de quelques moyens pour y remédier est un pamphlet politique écrit « par des membres de l'Internationale situationniste et des étudiants de Strasbourg » en 1966 (première édition : A.F.G.E.S., ) qui provoqua le « scandale de Strasbourg ». Cette brochure eut une grande répercussion lors des événements de Mai 68.

Il a été traduit en chinois par Lou Tche-chen. Cette version a été publiée par les éditions Champ Libre en 1972 dans la « Bibliothèque asiatique », sous le titre (translittéré) : Louen ta hiue cheng tche pin fa.

AuteursModifier

À cause de son succès, ce texte est l'objet de revendications de paternité, en particulier de Mustapha Khayati[1], quelquefois présenté comme l'auteur du texte, et même comme le dépositaire du copyright. La seconde édition originale, éditée comme un supplément à la revue Internationale situationniste comporte, en quatrième de couverture, la mention explicite : « Ce texte peut être librement reproduit, traduit ou adapté même sans indication d'origine.» signifiant sa mise immédiate dans le domaine public. Ce pamphlet a généré de ce fait de très nombreuses traductions, rééditions et éditions sauvages.

Liens externesModifier

Liens internesModifier

BibliographieModifier

  • André Bertrand, André Schneider, Le scandale de Strasbourg mis à nu par ses célibataires, même, L'Insomniaque, 2018.

NotesModifier

  1. La lettre de Mustapha Khayati aux éditions Champ Libre, suivie de la réponse de Gérard Lebovici.