Ouvrir le menu principal

Association psychanalytique internationale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir API.
Association psychanalytique internationale
IPA Logo UK Vertical S1.jpg
Histoire
Fondation
1910
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège social
Broomhills, Woodside Lane, London N12 8UD
Pays
Langue
Anglais
Organisation
Fondateur
Président
Site web

L’Association psychanalytique internationale (API) est l'une des principales associations professionnelles internationales de psychanalystes. Son siège est à Londres.

HistoireModifier

Sur une proposition de Sándor Ferenczi, Sigmund Freud qui craint que des praticiens non formés s'établissent comme psychanalystes auto-proclamés, favorise, lors du 2e congrès international de psychanalyse la création de l'Association psychanalytique internationale en 1910, à Nuremberg[1]. Carl Gustav Jung en devient le premier président. Ainsi, l’API a été créée pour préserver la psychanalyse de dérives.

Histoire de l'Association psychanalytique internationaleModifier

L'Association psychanalytique internationale est une association traversée par de multiples courants, et des différences notables selon les pays et leur histoire propre de l'implantation de la psychanalyse.

Congrès internationauxModifier

Numéro Année Ville Président Thème
1 1908   Salzbourg
2 1910   Nuremberg C. G. Jung
3 1911   Weimar C. G. Jung
4 1913   Munich C. G. Jung
5 1918   Budapest Karl Abraham
6 1920   La Haye Sándor Ferenczi
7 1922   Berlin Ernest Jones
8 1924   Salzbourg Ernest Jones
9 1925   Bad Homburg Karl Abraham/Max Eitingon
10 1927   Innsbruck Max Eitingon
11 1929   Oxford Max Eitingon
12 1932   Wiesbaden Max Eitingon
13 1934   Lucerne Ernest Jones
14 1936   Marienbad Ernest Jones
15 1938   Paris Ernest Jones
16 1949   Zurich Ernest Jones
17 1951   Amsterdam Leo Bartemeier
18 1953   Londres Heinz Hartmann
19 1955   Genève Heinz Hartmann
20 1957   Paris Heinz Hartmann
21 1959   Copenhague William H. Gillespie
22 1961   Édimbourg William H. Gillespie
23 1963   Stockholm Maxwell Gitelson
24 1965   Amsterdam William H. Gillespie/Greenacre Psychoanalytic Treatment of the Obsessional Neurosis
25 1967   Copenhague P.J. van der Leeuw On Acting Out and its Role in the Psychoanalytic Process
26 1969   Rome P.J. van der Leeuw New Developments in Psychoanalysis
27 1971   Vienne Leo Rangell The Psychoanalytical Concept of Aggression
28 1973   Paris Leo Rangell Transference and Hysteria Today
29 1975   Londres Serge Lebovici Changes in Psychoanalytic Practice and Experience
30 1977   Jérusalem Serge Lebovici Affects and the Psychoanalytic Situation
31 1979   New York Edward D. Joseph Clinical Issues in Psychoanalysis
32 1981   Helsinki Edward D. Joseph Early Psychic Development as Reflected in the Psychoanalytic Process
33 1983   Madrid Adam Limentani The Psychoanalyst at Work
34 1985   Hambourg Adam Limentani Identification and its Vicissitudes
35 1987   Montréal Robert S. Wallerstein Analysis Terminable and Interminable – 50 Years Later
36 1989   Rome Robert S. Wallerstein Common Ground in Psychoanalysis
37 1991   Buenos Aires Joseph Sandler Psychic Change
38 1993   Amsterdam Joseph Sandler The Psychoanalyst’s Mind – From Listening to Interpretation
39 1995   San Francisco Horacio Etchegoyen Psychic Reality – Its Impact on the Analyst and Patient Today
40 1997   Barcelone Horacio Etchegoyen Psychoanalysis and Sexuality
41 1999   Santiago Otto F. Kernberg Affect in Theory and Practice
42 2001   Nice Otto F. Kernberg Psychoanalysis – Method and Application
43 2004   La Nouvelle-Orléans Daniel Widlöcher Working at the Frontiers
44 2005   Rio de Janeiro Daniel Widlöcher Trauma: New Developments in Psychoanalysis
45 2007   Berlin Cláudio Laks Eizirik Remembering, Repeating and Working Through in Psychoanalysis & Culture Today
46 2009   Chicago Cláudio Laks Eizirik Psychoanalytic Practice - Convergences and Divergences
47 2011   Mexico Charles Hanly Exploring Core Concepts: Sexuality, Dreams and the Unconscious
48 2013   Prague Charles Hanly Facing the Pain: Clinical Experience and the Development of Psychoanalytic Knowledge
49 2015   Boston Stefano Bolognini Changing World: the shape and use of psychoanalytic tools today
50 2017   Buenos-Aires Virginia Ungar L'Intimité
51 2019   Londres Virginia Ungar Le Féminin

Le 50e congrès de l'API s'est déroulé à Buenos Aires en 2017 sur le thème de l'intimité sous la présidence de Virginia Ungar[2],[3].

FormationModifier

Article détaillé : Formation du psychanalyste.

C'est principalement sur la question de la formation des analystes que des dissensions se sont manifestées et de manière virulente entre les différentes associations, notamment à propos de l'« analyse laïque ». La formation didactique des psychanalystes n'est pas uniforme[4].

CritiquesModifier

Dès la création de l'Association, le mouvement psychanalytique a connu des désaccords, des exclusions et des dissidences. Les jungiens, les adlériens, les freudo-marxistes, etc. Ces dissidences sont donc initiées par des analystes de la première génération (Adler, Wilhelm Stekel, Carl G. Jung, ou Erich Fromm qui exprime que l’association de psychanalyse serait « organisée selon des normes plutôt dictatoriales. »[5].

En France les analystes du Quatrième groupe se sont aussi organisés hors de l'API, tout en collaborant avec les associations membres de l'API, pour des colloques ou autres activités didactiques. Il faut y ajouter des individus ayant développé leur activité analytique de façon indépendante.

L'historienne de la psychanalyse française, Élisabeth Roudinesco, note que l'API en professionnalisant la psychanalyse, est devenue « une machine à fabriquer des notables [...] » et que les lacaniens regardaient leurs collègues de l'API comme « des bureaucrates qui avaient trahi la psychanalyse au profit d'une psychologie adaptative au service du capitalisme triomphant. »[6]. Elle parle du « freudisme légitimiste de l'IPA, qu'on appelait à tort « orthodoxe[7] ».

HomophobieModifier

Roudinesco considère que "l'homophobie" de cette association est le « déshonneur de la psychanalyse »[8]. Albert Le Dorze écrit « L'Association psychanalytique internationale confirmera jusqu'à ces décennies le caractère normal de l'hétérosexualité et sera, par voie de conséquence, accusée d'homophobie[9] ». Jusqu'en 2003, « L'Association psychanalytique internationale pratique la ségrégation des homosexuel-le-s[10] ».

Écoles reconnues par l’APIModifier

L’API travaille avec 72 sociétés composantes, 9 sociétés provisoires et 17 Study Groups dans 34 pays différents, et compte 12 713 membres et 5447 candidats.

Langue françaiseModifier

Langue anglaiseModifier

AutresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Robert S. Wallerstein (en), « Association psychanalytique internationale », dans Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse, Calmann-Lévy, , p. 140-147.
  2. The International Psychoanalytical Association, « HomeFR », sur www.ipa.world (consulté le 14 décembre 2017)
  3. The International Psychoanalytical Association, « ungarclosing », sur www.ipa.world (consulté le 14 décembre 2017)
  4. Alain Vanier, Une introduction à la psychanalyse, Paris, Armand Colin, 2010.
  5. La Mission de Sigmund Freud : une analyse de sa personnalité et de son influence, Erich Fromm, trad. de l'américain par Paul Alexandre. Bruxelles : Complexe, 1975 ainsi que dans Grandeurs et limites de la pensée freudienne, édition Laffont, 1980
  6. Élisabeth Roudinesco, Pourquoi la psychanalyse ? chapitre quatre, « critiques des institutions psychanalytiques ». Fayard, 1999
  7. E.Roudinesco " Généalogies" , p.60
  8. E. Roudinesco « la famille en désordre », cité et analysé dans Eric Fassin, « L’inversion de la question homosexuelle » Revue française de psychanalyse, 2003/1 (Vol. 67)
  9. La politisation de l'ordre sexuel. Par Albert Le Dorze, Editions L'Harmattan, Paris, 2009, page 13
  10. Psychiatrie et homosexualité. De Malick Briki, éditions des Presses Universitaires de Franche-Comté, 2009, pages 72, 98 (citation ) et 158

Voir aussiModifier