Ouvrir le menu principal
Nathalie Petrowski
Nathalie Petrowski SLM 2018.jpg
Petrowski au salon du livre de Montréal en 2018.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint

Nathalie Petrowski (née à Paris le ) est une critique et journaliste canadienne, auteure et scénariste[1]. Elle est la fille de l'agent de distribution de film de l'Office national du film du Canada, réalisateur André Petrowski et de la journaliste culturelle, romancière, animatrice-recherchiste et spécialiste du cinéma, Minou Petrowski[2].

Sommaire

BiographieModifier

Après son secondaire au Collège international Marie-de-France, elle obtient un DEC en Lettres et cinéma du Cégep de Saint-Laurent et un baccalauréat en Communications du Collège Loyola de l'Université Concordia[3].

Elle commence sa carrière de journaliste en 1975 pour le compte du Journal de Montréal. En 1976, elle va au quotidien Le Devoir, où elle travaille durant 15 ans[3], dans la section culturelle. Elle est ensuite chroniqueuse pour le journal La Presse, où elle travaille de septembre 1992 à décembre 2018[3], et participe à des débats autant à la télévision qu'à la radio.

Elle est reconnue pour son franc-parler.

ÉcritsModifier

RadioModifier

  • Le décompte de l'actualité, CKAC
  • Collaboratrice d'actualité à l'émission de Christiane Charette, (Première chaine)

CinémaModifier

RéalisationModifier

ScénarisationModifier

TélévisionModifier

CitationsModifier

  • « Le malheur, dans le fond, n'est rassurant que lorsqu'il est partagé par la collectivité », extrait de Il restera toujours le Nebraska.

Prix et décorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Bio et réalisations : Nathalie Petrowski », sur http://cabinec.com, (consulté le 30 mars 2011).
  2. « Qui est cette étudiante qui parle de cinéma québécois? », Canadian Broadcasting Corporation (CBC / SRC) (archives.radio-canada.ca), (consulté le 25 septembre 2016).
  3. a b et c « À propos de Nathalie Petrowski », La Presse (Montréal) (www.cyberpresse.ca) (consulté le 13 avril 2011).

Voir aussiModifier