Ouvrir le menu principal

Cluis

commune française du département de l'Indre

Cluis
Cluis
La mairie en 2006.
Blason de Cluis
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement La Châtre
Canton Neuvy-Saint-Sépulchre
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Bouzanne
Maire
Mandat
Claude Minet
2014-2020
Code postal 36340
Code commune 36056
Démographie
Gentilé Cluisiens
Population
municipale
1 002 hab. (2016 en diminution de 0,4 % par rapport à 2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 32′ 45″ nord, 1° 44′ 57″ est
Altitude Min. 188 m
Max. 340 m
Superficie 35,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Cluis

Géolocalisation sur la carte : Indre

Voir sur la carte topographique de l'Indre
City locator 14.svg
Cluis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cluis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cluis
Liens
Site web www.cluis.fr

CluisÉcouter est une commune française située dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située dans le sud[1] du département, dans la région naturelle du Boischaut Sud.

Les communes limitrophes[1] sont : Mouhers (3 km), Gournay (5 km), Maillet (6 km), La Buxerette (6 km), Montchevrier (7 km), Orsennes (9 km) et Saint-Denis-de-Jouhet (10 km).

Les communes chefs-lieux[1] et préfectorales sont : Neuvy-Saint-Sépulchre (8 km), La Châtre (19 km), Châteauroux (30 km), Issoudun (49 km) et Le Blanc (53 km).

Localisation de la commune de Cluis

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Hameaux et lieux-ditsModifier

Les hameaux et lieux-dits de la commune sont :Laveau, Cluis-Dessous, les Robinets et Serie. L'habitat dispersé dominait mais le bourg s'étend aujourd'hui grâce aux lotissements (les Valettes ou Ragon)[2].

Géologie et hydrographieModifier

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[3].

Le sol de la commune est très diversifié, une partie contenait des nodules ferreux, qui ont donné lieu à un travail du fer attesté dès l’époque moderne[4]. Cluis fait partie de l’ensemble paysager de la Vallée Noire décrit par George Sand avec ses collines et ses haies typiques.

Le territoire communal est arrosé par les rivières Bouzanne[2] (à l'est) et Auzon[2] (à l'ouest). Sur ces deux rivières étaient installés de nombreux moulins, comme le moulin du Mas sur l'Auzon et jusqu'à cinq moulins sur la Bouzanne, comme le moulin Garand ou le moulin de Cluis-Dessous.

ClimatModifier

Normales et records pour la période 1981-2010 à la station météorologique de Châteauroux - Déols
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,3 1,3 3,5 5,3 9,2 12,4 14,4 14,3 11,2 8,5 4,1 1,8 7,3
Température moyenne (°C) 4,2 4,9 8 10,4 14,4 17,8 20,2 20 16,6 12,8 7,5 4,7 11,8
Température maximale moyenne (°C) 7,1 8,6 12,6 15,5 19,6 23,1 26 25,6 21,9 17,1 11 7,6 16,3
Record de froid (°C)
date du record
−22,8
16-01-1985
−22,8
14-02-1929
−10,8
01-03-2005
−4,2
07-04-1929
−1,4
11-05-1928
1,2
01-06-1936
4
10-07-1948
4,5
06-08-1967
0
30-09-1936
−5,2
30-10-1997
−8,7
24-11-1998
−17
10-12-1967
−22,8
16-01-1985
Température maximale la plus basse (°C)
date du record
−14,9
16-01-1985
−10,8
02-03-1956
−1,9
05-04-1971
1,5
06-04-1911
6,9
04-05-1977
11,1
09-06-1956
12,8
19-07-1966
13,9
31-08-2007
9,5
29-09-1919
2,8
27-10-1931
−2,9
22-11-1993
−10,2
20-12-1938
−14,9
16-01-1985
Température minimale la plus haute (°C)
date du record
12
02-01-1916
12,1
27-02-1960
14,9
11-03-1981
14,5
28-04-1913
18
12-05-1912
22,3
28-06-2005
23
21-07-1995
23,3
06-08-2018
20,5
05-09-2017
18,9
01-10-2001
15,1
07-11-1954
13,4
04-12-1961
23,3
06-08-2018
Record de chaleur (°C)
date du record
18,5
05-01-1999
24
27-02-2019
28
25-03-1955
31,5
22-04-1893
34,5
29-05-1944
37,7
26-06-1947
40,2
28-07-1947
40,5
02-08-1906
38
01-09-1906
30,3
07-10-2009
24,5
02-11-1899
20,5
16-12-1989
40,5
02-08-1906
Ensoleillement (h) 72,1 91,9 155,6 178,5 208,6 210,4 231,7 235,5 189,5 128,3 79,6 59 1 840,7
ETp Penman (mm) 13,8 23,2 56,1 82,1 112,9 132,8 147,8 131,5 79,5 41,3 15,9 10,2 847,1
Record de vent (km/h)
date du record
105,4
NC
132,1
23-02-2009
126
NC
104,4
NC
94,5
NC
109,8
13-06-2002
104,4
NC
115,2
NC
104,4
NC
97,2
NC
100,8
NC
126
NC
132,1
NC
Record de la pression la plus basse (hPa)
date du record
973,1
NC
965
NC
983,7
NC
981,8
NC
989,6
NC
991,6
NC
978,2
NC
996,9
NC
989,9
NC
980,1
NC
973
NC
967,9
NC
965
NC
Record de la pression la plus haute (hPa)
date du record
1 045,1
NC
1 043,4
NC
1 046,7
NC
1 035,7
NC
1 033,5
NC
1 047,5
NC
1 030,6
NC
1 030,6
NC
1 034,9
NC
1 035,6
NC
1 040,2
NC
1 045,6
NC
1 047,5
NC
Précipitations (mm) 59,2 48,8 52,1 65,8 73,3 54,9 56,6 56,1 64,3 73,8 64,9 67,3 737,1
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
48,7
20-01-1910
29,7
05-02-1955
32,4
29-03-1978
42,6
18-04-1964
54,1
12-05-1910
67,6
04-06-2002
60,4
08-07-1919
66,1
29-08-1945
58,6
17-09-1975
43
29-10-1981
35,2
05-11-1962
51,6
24-12-1995
67,6
04-06-2002
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 4,9 5,3 5 5,8 6,2 7,5 7,4 7,2 8,3 6,4 5,7 5,9 6,3
Source : Infoclimat.fr
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,1
1,3
59,2
 
 
 
8,6
1,3
48,8
 
 
 
12,6
3,5
52,1
 
 
 
15,5
5,3
65,8
 
 
 
19,6
9,2
73,3
 
 
 
23,1
12,4
54,9
 
 
 
26
14,4
56,6
 
 
 
25,6
14,3
56,1
 
 
 
21,9
11,2
64,3
 
 
 
17,1
8,5
73,8
 
 
 
11
4,1
64,9
 
 
 
7,6
1,8
67,3
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm
Article détaillé : Climat de l'Indre.

Voies de communication et transportsModifier

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 38, 42, 54, 75, 123, 124 et 990[5].

La ligne d'Argenton-sur-Creuse à La Chaussée passait par le territoire communal, une gare desservait la commune. La gare ferroviaire la plus proche est la gare d'Argenton-sur-Creuse[5], à 21 km.

Cluis est desservie par les lignes H, I et J du Réseau de mobilité interurbaine[6].

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre[5], à 40 km.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée 654[2].

UrbanismeModifier

LogementModifier

Le tableau ci-dessous présente le détail du secteur des logements[7] de la commune :

Date du relevé 2013 2015
Nombre total de logements 753 763
Résidences principales 64,1 % 63,1 %
Résidences secondaires 15,2 % 15,6 %
Logements vacants 20,8 % 21,3 %
Part des ménages propriétaires de leur résidence principale 75,8 % 75,7 %

ToponymieModifier

Ses habitants sont appelés les Cluisiens[8].

HistoireModifier

Des fouilles archéologiques dans le centre du bourg ont révélé des traces d'habitat gallo-romain. Plusieurs villae gallo-romaines ont été repérées aux alentours du village qui devait se trouver un peu à l'écart des grandes voies romaines.

La première mention écrite date de 1001. Il s'agit du premier seigneur connu de Cluis, Giraud, « Cluensis Castri Dominus ». Peu après est cité Boson, « Vir illuster de Closis », seigneur de Cluis et cofondateur de l'église de Neuvy-Saint-Sépulchre.

Entre 1100 et 1150, Cluis est divisé par voie d'héritage en deux fiefs féodaux : Cluis-Dessus et Cluis-Dessous. Deux mottes féodales sont construites, une à proximité du village gallo-romain de Cluis et une deuxième plus au nord-est[9]. Plus tard, ceci entraîne la division en deux de la paroisse. Les deux châtellenies ont dès lors des histoires parallèles mais distinctes. Ainsi en 1152, le seigneur de Cluis-Dessous, Ebbes de Déols, brûle Cluis-Dessus en représailles des attaques du roi Louis VII contre ses terres. Le village et son église sont détruits, parce que leur seigneur avait suivi le roi de France.

Par mariage, la seigneurie de Cluis-Dessous passe entre les mains des Chauvigny à la fin du XIIe siècle. Cette famille s'éteint en 1508 et les biens passent aux Bourbons, par Louise, dernière épouse d'André de Chauvigny (comme Argenton). Après les Bourbon-Montpensier, la châtellenie est vendue avec les seigneuries d'Aigurande et de Sainte-Sévère en 1697 à Nicolas Léonor de Flexelles, marquis de Brégy, ambassadeur en Pologne et en Suède[10],[11]. La descendance mâle du marquis s'éteint en 1762.

En 1767, le seigneur de Cluis-Dessus, Gabriel de Montaignac, achète la châtellenie de Cluis-Dessous et réunit les deux paroisses. En 1818, la commune de Cluis est formée de la fusion des anciennes communes de Cluis-Dessus et Cluis-Dessous[12].

Les communautés cluisiennes sont en crise démographique au début du XVIIIe siècle, puisque celle de Cluis-Dessus passe de 232 feux en 1709 à 191 en 1726, et celle de Cluis-Dessous de 33 à 18 seulement dans le même temps[13]. L’hiver de 1709-1710 notamment cause de nombreuses pertes, ainsi que la grande canicule de 1719 (qui tua beaucoup par dysenterie)[14].

Le XIXe siècle est moins agité, les activités agricoles sont nombreuses autour du chanvre et de la vigne. La population, malgré les crises de 1850 et 1870, augmente jusqu'à atteindre son maximum en 1901 avec 2 340 habitants.

Politique et administrationModifier

La commune dépend de l'arrondissement de La Châtre, du canton de Neuvy-Saint-Sépulchre, de la deuxième circonscription de l'Indre et de la communauté de communes du Val de Bouzanne[15].

Elle dispose d'un bureau de poste[16], d'un centre de première intervention et d'un syndicat d'initiative[17].

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1947 Robert Blanchet ? ?
octobre 1947 1953 Jules Vove ? ?
avril 1953 1953 Roger Bonnême ? ?
avril 1953 1959 Marcel Douard PC ?
mars 1959 1965 Roger Péricat ? ?
mars 1965 1977 Armand Benech ? ?
mars 1977 juin 1995 Hubert Pagnard ? ?
juin 1995[19] mars 2008 Jean-François Pion ? ?
mars 2008[20],[21] Michel Gorges PS Chef de production
[22] En cours Claude Minet PS[23] Infirmier libéral
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[25].

En 2016, la commune comptait 1 002 habitants[Note 1], en diminution de 0,4 % par rapport à 2011 (Indre : -2,9 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4791 4351 4411 8201 9111 9331 9091 9302 085
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0142 0482 1722 1592 2682 1882 2442 2022 192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 3402 2252 0791 8821 8131 7841 7071 6751 672
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 5941 5161 4481 3111 1961 0631 0431 0191 006
2016 - - - - - - - -
1 002--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

La commune dépend de la circonscription académique de La Châtre.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

Au niveau festivité, on peut pratiquer du saut à l'élastique depuis le viaduc de l'Auzon[30]. Le , il y a la « fête du Luma » (escargot en Berrichon) et tous les deux ans, l'association le Manteau d'Arlequin organise un « festival de théâtre », dans la forteresse de Cluis-Dessous.

Équipement culturelModifier

L'Association de Sauvegarde des Sites de Cluis anime la bibliothèque François Bailly, ouverte en fin de semaine, rue de la Croix de la Mission.

SantéModifier

Une maison médicale occupe le 15 rue de 19 Mars 1962. Une médecin, une dentiste et un kinésithérapeute y exercent. Une pharmacie se situe place du Marché au blé.

SportsModifier

La commune possède comme équipements[31] sportifs deux terrains de tennis (dont un en terre battue), deux terrains de football, un terrain de basket un gymnase avec tracés de tennis, badminton et basket.

MédiasModifier

La commune est couverte par les médias suivants : La Nouvelle République du Centre-Ouest, Le Berry républicain, L'Écho - La Marseillaise, La Bouinotte, Le Petit Berrichon, L'Écho du Berry, France 3 Centre-Val de Loire, Berry Issoudun Première, Vibration, Forum, France Bleu Berry et RCF en Berry.

CultesModifier

ÉconomieModifier

La commune se situe dans la zone d’emploi de Châteauroux et dans le bassin de vie de La Châtre[15].

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage Valençay[32].

Le village présente une offre de commerces diversifiés[33]. L’activité agricole est aussi très importante au cœur d’une région d’élevage particulièrement bovin où les cultures (céréales et oléagineux) n’occupent qu’un cinquième de la surface agricole.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Château de Cluis-Dessous (XIIe et XVe siècles) : il accueille tous les étés des chantiers de restauration.
  • Château de Puy d’Auzon (XIXe siècle) : c'est la résidence à partir de 1832 d'Étienne de Saint-Martin (1831 - 1911), député de l'Indre, conseiller général, maire de Cluis. Il abrite aujourd'hui un centre d'aide par le travail.
  • Église Saint-Paxent (XIIe siècle)
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Trinité (XVe siècle) : le pèlerinage de la Trinité débute à la chapelle.
  • Viaduc ferroviaire : en chantier dès 1889, il permet le franchissement de l’Auzon, il est long de 499 m et a été utilisé dès 1901.
  • Monument aux morts
  • Manoir de Cluis-Dessus (XVe et XVIIe siècles) : l'ancien château des Gaucourt est occupé par la mairie.
  • Mottes féodales (Xe siècle)
  • Tapisserie d'Aubusson : les tapisseries sont conservées dans la salle du conseil de la mairie, datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce sont des verdures avec bordures à décor de fabriques et d'oiseaux, fabriquées à Aubusson.
  • Halle (XVIIe siècle)
  • Bibliothèque François-Bailly : on y trouve des sarcophages de bois du Xe siècle.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Héraldique, logotype et deviseModifier

  Blason D'hermine aux deux bars adossés de gueules.
Détails
C'est aussi le blason de la famille de Gaucourt, installée à Cluis dès 1462.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Indre », sur le site de Lion 1906, consulté le 3 septembre 2018.
  2. a b c et d « Cluis » sur Géoportail., consulté le 17 septembre 2018.
  3. « Didacticiel de la règlementation parasismique : Indre », sur le site de la Prévention du risque sismique, consulté le 3 septembre 2018.
  4. Paulette Bénéteau et Solange Mariotat, L’industrie du fer à Cluis : un passé industriel oublié, ASSC, .
  5. a b et c « Cluis », sur le site de ViaMichelin, consulté le 3 septembre 2018.
  6. « Indre (36) - Fiches horaires », sur le site du Réseau de mobilité interurbaine, consulté le 2 septembre 2018.
  7. « Comparateur de territoire : Commune de Cluis (36056) », sur le site de l'Insee, consulté le 28 octobre 2018.
  8. « Nom des habitants des communes françaises, Châteauroux », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le 27 mars 2012).
  9. Archives départementales de l’Indre, Berry médiéval : à la découverte de l’Indre au Moyen Âge, catalogue d’exposition, Châteauroux, Archives départementales de l’Indre, 2009, p. 11.
  10. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois, Dictionnaire de la noblesse, vol. 6, (lire en ligne), p. 145.
  11. Œuvres posthumes de Louis d'Hericourt, avocat au Parlement, Volume 3 contenant la suite de ses mémoires sur des questions de droits civils, p 416, "Mémoire XXXII" (à p. de page 411).
  12. Association pour la sauvegarde des sites de Cluis, consulté le 22 août 2012.
  13. Olivier Zeller, « Changement agraire et récession démographique : la première enquête Orry (1730). L'exemple de l'élection d'Issoudun », Annales de démographie historique 2/2007 (n° 114), p. 168.
  14. Zeller, op. cit., p. 145 et 153.
  15. a et b « Commune de Cluis (36056) », sur le site de l'Insee, consulté le 28 octobre 2018.
  16. Site de La Poste : Un bureau de poste, consulté le 22 août 2012.
  17. Site de Berry Province, consulté le 5 février 2013.
  18. a et b Assemblée nationale, base de données historique des anciens députés.
  19. « Résultats des élections municipales 2001 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  20. « Résultats des élections municipales 2008 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  21. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  22. « Claude Minet, nouveau maire de Cluis », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ (lire en ligne).
  23. Site du journal Le Monde : Cluis, consulté le 8 mai 2016.
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  28. « Liste des établissements scolaires de l'Indre - Année scolaire 2018/2019 » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 10 juin 2019).
  29. « Regroupements pédagogiques intercommunaux (R.P.I.) » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 10 juin 2019).
  30. Site du Petit Patrimoine, consulté le 28 novembre 2009.
  31. Site de la commune de Cluis : Sportives, consulté le 28 novembre 2009.
  32. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Valençay, consulté le 15 août 2014.
  33. Site de la commune de Cluis : Liste des commerçants, consulté le 28 novembre 2009.