Ouvrir le menu principal

Canton de Nantes-4

canton français

Canton de Nantes-4
Canton de Nantes-4
Situation du canton de Nantes-4 par rapport aux autres cantons de Nantes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement(s) Nantes
Bureau centralisateur Nantes
Conseillers
départementaux
Jérôme Alemany
Abbassia Hakem
2015-2021
Code canton 44 14
Histoire de la division
Création 15 février 1790
Modification 1 1801
Modification 2 23 juillet 1973
Modification 3 22 mars 2015
Démographie
Population 39 141 hab. (2016)
Densité 4 893 hab./km2
Géographie
Superficie km2
Subdivisions
Communes fraction Nantes

Le canton de Nantes-4 est un canton français situé dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

HistoireModifier

Le canton a été créé le 15 février 1790[1]. Il a été modifié en 1801[2],[3].

Il a été modifié par décret du 23 juillet 1973 redécoupant les sept cantons de Nantes en dix cantons[4].

Par décret du 25 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Nantes-4 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées englobant le quartier Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne, à l'exception de la partie nantaise de Bellevue intégrée au canton de Nantes-5[5],[6].

CompositionModifier

Avant 1973Modifier

De 1973 à 2015Modifier

 
Situation du canton de Nantes-4 dans le département de la Loire-Atlantique de 1973 à 2015.

À la suite du redécoupage de 1973, le canton de Nantes-IV comprend la portion du territoire de la ville de Nantes déterminée par l'axe des voies ci-après : boulevard de l'Egalité (numéros pairs à partir du numéro 78), place Emile-Zola (numéros 1, 2, 3, 5 et 6), boulevard de la Fraternité (numéros pairs), place Raymond-Poincaré, boulevard des Anglais, boulevard Clovis-Constant (numéros impairs), place Armand-Fallières (numéros 2, 3 et 4), boulevard Auguste-Pageot (numéros impairs), rue de Carcouët (numéros impairs), rue de Miséricorde (numéros impairs), rue Félibien (du numéro 20 à la fin et les numéros impairs), place Viarme (numéro 28), rue Menou (numéros pairs), place Édouard-Normand (du numéro 13 et au-dessus), rue Faustin-Hélie, rue Mercœur (numéros impairs), rue de Budapest (numéros impairs), place des Volontaires-de-la-Défense-Passive, rue Boileau (numéros impairs), rue Crébillon (numéros pairs du numéro 14 au numéro 24), place Graslin (numéro 2), rue Voltaire (numéros pairs), place Eugène-Livet (numéro 4 et au-dessus), rue de la Verrerie (numéros impairs), la Loire, bras de la Madeleine (jusqu'à la rue des Salorges), quai de la Fosse (numéro 74 et au-dessus), rue des Salorges (numéros pairs), rue des Chapelières (numéros pairs), rue Babonneau (numéros 28 bis et 30), boulevard Saint-Aignan (du numéro 1 au numéro 65 et du numéro 2 au numéro 56), rue de Pilleux (numéros 2 à 6), passage Saint-Aignan (numéros pairs), rue Amiral-Duchaffault (numéros impairs du numéro 1 au numéro 23), rue de Plaisance (numéros impairs) et rue de la Montagne (numéros pairs et numéros 1 à 25 bis)[4].

Au cours de cette période, le canton englobait l'est de l'actuel quartier Dervallières - Zola[5].

GéographieModifier

Depuis 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Nantes
(bureau centralisateur)
44109 Nantes Métropole Fraction : 38 455(2014)
Commune : 298 029 (2014)

Le canton de Nantes-4, qui couvre 8 km2[7], est composé de la partie de la commune de Nantes située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Saint-Herblain, boulevard Emile-Romanet, rue du Jamet, rue Jean-Olivesi, rue Lucien-Aubert, rue Romain-Rolland, rue Firmin-Colas, rue de l'Etang, boulevard Jean-Moulin, rue des Alouettes, rue du Bois-Hardy, rue du Moulin-de-l'Abbaye, rue des Pavillons, rue du Bois-Hercé, boulevard Léon-Jouhaux, boulevard René-Coty, rue de l'Amiral-du-Chaffault, rue de Plaisance, rue de la Montagne, boulevard Pasteur, chemin Guilbaud, rue Nicolas-Appert, rue Renan, chemin des Rivières, avenue du Midi, rue Littré, rue Bouchaud, rue du Coteau, rue Bouchaud, rue des Dervallières, rue Francis-Merlant, rue George-Sand, boulevard Luc-Olivier-Merson, place Anatole-France, rue Charles-Monselet, rue Gabriel-Luneau, rue de Miséricorde, rue du Bourget, place de la Fontaine-Morgane, rue des Hauts-Pavés, place Viarme, rue Yves-Bodiguel, rue Fredureau, rue Sarrazin, rue Jean-Jaurès, rue Faustin-Hélie, rue Harouys, rue Marie-Anne-du-Boccage, rue de Gigant, rue Lamoricière, place René-Bouhier, rue Charles-Brunellière, quai de la Fosse, pont Anne-de-Bretagne, cours de la Loire (bras de la Madeleine)[6] et comptait 32 616 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012 .

Bureaux de voteModifier

Le scrutin des 22 et 29 mars 2015 s'est déroulé dans 29 bureaux de votes répartis dans 7 écoles primaires publiques de la ville[8] :

  • école Harouys ;
  • école élémentaire Boccage ;
  • école Mutualité ;
  • école élémentaire Garennes ;
  • école primaire Réformes ;
  • école maternelle Plessis-Cellier ;
  • groupe scolaire Jean-Zay.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Ferdinand Favre Majorité
dynastique
Maire de Nantes (1832-1848)
1848 1852 Ange Guépin Républicain
Socialiste
Docteur-médecin à Nantes
1852 1867
(décès)
Ferdinand Favre Majorité
dynastique
Maire de Nantes (1832-1848, 1852-1866)
Député (1848-1851)
Membre du Corps législatif (1852-1857)
Sénateur (1857-1867)
1867 1871 Daniel Lacombe   Avocat à Nantes
1871 1873
(démission)[9]
Arsène Leloup   Directeur de l'Ecole primaire supérieure
Maire de Rezé puis de Nantes (1871-1872)
1873[10] 1881
(démission)[11]
Gustave Roch Républicain Avocat au barreau de Nantes
Adjoint au maire de Nantes
Député (1893-1919)
1881[12] 1882
(démission)[13]
M. Le Sénéchal    
1883 1919 Félix Martin Rad. Avocat
Adjoint au maire de Nantes
1919 1931 Paul Grandjouan Rad. Industriel à Nantes
1931 1937 M. Gruez RG  
1937 1940 Alexandre Fourny[14] SFIO Avocat
1943 1945 Gaston Sablé   Membre de la délégation spéciale de Nantes
Nommé conseiller départemental en 1943[15]
1945 1958 Constant Piveteau DVD Maire de Saint-Sébastien-sur-Loire (1947-1953)
1958 1964 Marcellin Verbe UDSR puis CR Médecin, maire de Saint-Sébastien-sur-Loire (1953-1983)
1964 1976 Norbert Lerat DVD Avocat
Adjoint au maire de Nantes
1976 2015 Loïc Le Masne de Chermont RI puis UDF
puis UMP
Chef d'entreprise
Conseiller municipal de Saint-Étienne-de-Montluc (1971-1977)
1er adjoint au maire de Nantes (1983-1989)
Conseiller régional (1977-2004)

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jérôme Alemany   PS Responsable fédéral du PS
Vice-Président à la jeunesse et citoyenneté
2015 en cours Abbassia Hakem   PS Cadre territoriale
21e adjointe à la maire de Nantes

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jérôme Alemany et Abbassia Hakem (PS, 33,88 %) et Rozenn Hamel et Guillaume Richard (Union de la Droite, 29,94 %). Le taux de participation est de 49,41 % (12 438 votants sur 25 172 inscrits)[16] contre 50,7 % au niveau départemental[17] et 50,17 % au niveau national[18]. Au second tour, Jérôme Alemany et Abbassia Hakem sont élus avec 53,48 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,54 % (6 019 voix pour 11 966 votants et 25 168 inscrits)[19].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----27 49630 82633 18432 17632 616
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 38 455 habitants[22].

Notes et référencesModifier

  1. Prudhomme 1798, p. 204.
  2. « Notice communale de Nantes », EHESS (consulté le 12 avril 2015).
  3. Gaudillère 1995, p. 802.
  4. a et b Décret no 73-725 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Loire-Atlantique.
  5. a et b « Des cantons hétérogènes à Nantes », INSEE, (consulté en mai 2015), p. 3.
  6. a et b Décret no 2014-243 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Loire-Atlantique.
  7. « Nantes 4 », conseil départemental de la Loire-Atlantique (consulté le 14 avril 2015).
  8. « Résultats définitifs - élections départementales 2015 du 29/03/2015 - 2nd tour - Canton 4 », mairie de Nantes (consulté le 14 avril 2015).
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62085909/f2.image.r=canton
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62086111/f2.image.r=canton?rk=1180263;2
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6222224z/f1.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6222244q/f3.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62224697/f2.item.r=canton.zoom
  14. Fusillé le 22 octobre 1941.
  15. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 17 avril 1943, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f2.item.r=canton.zoomlire en ligne]).
  16. « Résultats du premier tour pour le Canton de Nantes-4 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015).
  17. « Résultats du premier tour pour le département de la Loire-Atlantique », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015).
  18. « Résultats du 1er tour pour la France entière », Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015).
  19. « Résultats du second tour pour le canton de Nantes-4 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015).
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (notice BnF no FRBNF33347516, lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne).
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier