Rue Jean-Jaurès (Nantes)

voie de Nantes, France

Rue Jean-Jaurès
Image illustrative de l’article Rue Jean-Jaurès (Nantes)
La rue Jean-Jaurès vue vers l'ouest.
Situation
Coordonnées 47° 13′ 09″ nord, 1° 33′ 38″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Hauts-Pavés - Saint-Félix
Centre-ville
Début Place Saint-Similien
Fin Rue Alphonse-Gautté
Morphologie
Type Rue
Longueur 330 m
Histoire
Création XIXe siècle
Anciens noms Rue des Arts
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Jean-Jaurès
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Jean-Jaurès
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Jean-Jaurès

La rue Jean-Jaurès est une voie de Nantes, en France.

Situation et accès modifier

Cette voie qui marque la limite entre les quartiers Centre-ville et Hauts-Pavés - Saint-Félix est bitumée, et ouverte à la circulation automobile.

Rectiligne et longue de 330 mètres, elle relie la place Saint-Similien à la rue Alphonse-Gautté. Elle rencontre les rues Sarrazin, du Trépied, Edmond-Prieur, Président-Édouard-Herriot et du Marchix.

Origine du nom modifier

en mémoire de Jean Jaurès (1859-1914), assassiné à la veille de Première Guerre mondiale par Raoul Villain, opposé aux convictions pacifistes de sa victime[1]. À la demande des riverains de cette artère, une deuxième plaque de rue a été apposée par la mairie faisant référence à son ancienne dénomination de « rue des Arts »[2].

Historique modifier

Les projets concernant cette voie remontent au 23 prairial an XIII () et au 6 frimaire an XIV ()[3]. Les religieuses appartenant à la communauté du Quint Ordre de Saint-François, dites « cordelières de Sainte-Elisabeth » avait pris en 1632 la succession des Capucins qui s'étaient établis à cet endroit depuis 1593 grâce à la protection de Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercœur et gouverneur de Bretagne. En 1803, les bâtiments conventuels furent divisés par lots et vendus, tandis que la chapelle du couvent fut rasée en 1828. En 1830, en 1832, enfin en 1837, on acquiert de nouvelles parcelles, en vue de l'achèvement des travaux de percement, en même temps qu'on attribue le nom de « rue des Arts » à la voie.

Son nom actuel lui a attribué par le conseil municipal, le .

 
L'ancienne Poste aux chevaux.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire modifier

Au no 20, se trouvait naguère une « Poste aux chevaux »[4].

Plusieurs personnalités ont vécu dans la rue et sont mortes à leur domicile :

Références modifier

  1. « Jean-Jaurès (rue) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le ).
  2. Pajot 2010, p. 117.
  3. « On décrète une rue de 16 pieds de largeur, sur le terrain de la ci-devant communauté de Sainte-Elisabeth. »
  4. Pied 1906, p. 11.

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier