Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shields et Brooke.
Brooke Shields
Description de cette image, également commentée ci-après
Brooke Shields en 2011.
Nom de naissance Brooke Christa Shields
Naissance (53 ans)
New York, NY, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Films notables La Petite (1978)
Le Lagon bleu (1980)

Brooke Shields est une actrice et productrice américaine, née le à New York.

Enfant star, elle se fait remarquer pour son interprétation d'une enfant prostituée dans le drame controversé La Petite (1978) de Louis Malle. Elle confirme cette percée précoce, dans les années 1980, en jouant notamment une sensuelle naufragée dans le film d'aventure romantique Le Lagon bleu (1980) de Randal Kleiser.

Dès lors, elle alterne, tout au long de sa carrière, entre le grand et le petit écran. Tout en poursuivant, parallèlement, une carrière de mannequin.

Dans les années 1990, elle se tourne vers des rôles plus mâtures et elle connaît le succès, en produisant la sitcom comique Susan (1996-2000) dont elle est l'héroïne. Pour ce rôle, elle reçoit deux propositions au Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique et pour deux Satellite Awards.

Par la suite, l'actrice se fait plus rare sur le grand écran. Elle enchaîne les apparitions en tant que guest star et elle joue dans des comédies musicales à succès comme Grease (1994-1998), Cabaret (2001), Wonderful Town (2004-2005), Chicago (2005) et La Famille Addams (2010-2011).

Elle fait son retour, dans les années 2010, privilégiant désormais la télévision.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et débuts précocesModifier

Brooke Christa Shields nommée couramment Brooke Shields, naît à Manhattan (New York), de sa mère Teri Shields (née Schmon; 1933–2012) et son père Frank Shields (1941–2003), un homme d'affaires.

Elle est d'ascendance princière[n 1].

En 1966, à l'âge de onze mois, elle est un « bébé Ivory » dans une publicité de ce même savon. Puis, l'agence de mannequins Ford décide d'inaugurer son département enfant, suite au succès de sa collaboration avec la jeune top-model[1].

CarrièreModifier

Révélation au cinéma et confirmation difficile (années 1980)Modifier

En 1978, à l'âge de douze ans, elle joue, sous la direction de Louis Malle, le rôle d'une enfant prostituée dans La Petite, un film controversé. Deux ans auparavant, elle était à l'affiche de son premier film, le film d'horreur à petit budget[2] mais pourtant salué par les critiques[3], Alice, Douce Alice d'Alfred Sole.

Elle fait la couverture de Vogue Magazine à l'age de 14 ans[1].

En 1980, elle devient connue du grand public grâce à son rôle d'une naufragée dans Le Lagon bleu, mais surtout pour son apparition dans des publicités « provocantes » pour les jeans Calvin Klein, photographiée par Richard Avedon[4]. En effet, sa performance dans le film est à la fois fortement appréciée et décriée. Elle remporte le Razzie Awards de la pire actrice mais aussi un Jupiter Awards, son premier People's Choice Awards et une proposition aux Young Artist Awards[5].

En 1981, elle confirme son statut d'actrice controversée et malmenée par la critique, en étant la vedette du drame romantique Un amour infini sous la direction de Franco Zeffirelli. Cette production lui vaut une nouvelle fois de réaliser un doublée en étant à la fois proposée pour un second Razzie Awards et sa troisième citation aux Young Artist Awards[6].

Par la suite, elle n'a jamais cessé de tourner, mettant en contraste ses débuts d'enfant-actrice et des rôles plus mûrs. Tout au long de sa carrière, il s'en suit de nombreux films plus où moins bien acceptés par la critique[7]. Comme en témoigne la sortie du film d'aventures Sahara dans lequel elle occupe le premier rôle féminin. Le film est un échec cuisant au box-office[8].

 
Brooke Shields à la base aéronavale de Pensacola, en 1986.

Cependant, entre 1981 et 1984, elle est systématiquement récompensé par le titre de la meilleure jeune actrice dans un film lors de la cérémonie des People's Choice Awards, témoignant de l'adhésion du public[5]. En effet, ce ne sont pas des juges qui choisissent les lauréats, mais c'est le public qui vote, via sur internet depuis plusieurs années, pour les artistes, films, séries et musiques ayant le plus marqué la culture populaire l'année précédente.

En revanche, au milieu des années 1980, elle prend la décision de terminer ses études et s'inscrit à la prestigieuse université de Princeton. C'est durant ses études qu'elle rencontre son premier petit ami, Dean Cain[9].

En 1984, le réalisateur Dick Lowry lui fait tout de même confiance pour porter son téléfilm L'or du fond des mers[10].

En 1989, son retour au cinéma pour la comédie d'action Cannonball 3 est tout autant mal reçu que ses précédents projets et lui vaut un énième Razzie[11].

Regain télévisuel, seconds rôles et débuts au théâtre (années 1990)Modifier

 
Brooke Shields, en 1991.

Elle commence ainsi la décennie 1990 en se tournant, progressivement, vers la télévision. Elle apparaît, en tant que guest star, dans des séries telles que Code Quantum, Les Contes de la crypte et Friends.

Elle est aussi la vedette d'un grand nombre de téléfilms (Harcèlement, Un amour fou, Mort clinique...).

Ses interventions au cinéma se font, elles, beaucoup plus rares. La Cité des monstres, sortie en 1993, est un échec[12].

Elle se tourne vers le théâtre et accepte d'intégrer la troupe de la comédie musicale Grease. Son interprétation de Betty Rizzo lui vaut le Theatre World Awards de la meilleure actrice[13].

En 1996, elle accepte un second rôle dans la comédie noire Freeway portée par Kiefer Sutherland et la jeune Reese Witherspoon. Mais cette année-là, elle produit et joue dans sa propre série télévisée, Susan ! (en). Cette série, qui suit une journaliste préférant se consacrer à sa carrière plutôt qu'a sa vie amoureuse, lui permet de renouer avec les hauteurs de la critique et de faire un retour au premier plan.

L'actrice est alors proposée, à deux reprises, pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique. Mais aussi pour deux Satellite Awards de la même catégorie[14]. Ce rôle lui permet de remporter son cinquième trophée par les People's Choice Awards, cette fois-ci, dans la catégorie meilleure actrice dans une nouvelle série télévisée[5].

Parallèlement, elle se tourne vers le cinéma indépendant et tourne avec Parker Posey, future figure de ce cinéma, la comédie romantique Les Folies de Margaret (1998). L'année suivante, elle participe au film policier Black and White de James Toback et elle seconde Renée Zellweger dans la comédie Le Célibataire.

Broadway et guest-star en séries (années 2000)Modifier

 
En 2008, lors d'une soirée organisée par le magazine People.

Susan! s'arrête finalement en 2000, après quatre saisons.

La même année, elle remporte le prix de la meilleure distribution pour le drame indépendant The Weekend, aux côtés notamment de Gena Rowlands et Deborah Kara Unger, lors du Festival international du film de Seattle[15]. Une production pourtant globalement mal reçue par les critiques[16].

En 2001, le film dramatique Les Liens du cœur dont elle est l'héroïne est récompensé lors des GLAAD Media Awards par le prix du meilleur téléfilm[17]. La même année, elle fait son retour sur les planches de Broadway pour jouer le rôle iconique de Sally Bowles dans la comédie musicale à succès Cabaret. Un personnage rendu populaire par Liza Minnelli dans le film de Bob Fosse de 1972[18].

En 2002, elle est l'une des têtes d'affiche de la mini-série Braquage au féminin. Dans cette création de l'actrice Lynda La Plante, réalisée par Geoffrey Sax, elle y partage la vedette avec Mercedes Ruehl, Rosie Perez et N'Bushe Wright.

En 2004, elle s'invite dans quelques épisodes de la série à succès That '70s Show afin d'interpréter la mère du personnage joué par Mila Kunis[9].

Entre 2004 et 2005, elle remplace Donna Murphy dans le rôle de Ruth pour la comédie musicale Wonderful Town.

En 2005, elle porte la comédie Bob le majordome aux côtés de Tom Green et elle joue à Broadway dans la populaire comédie musicale Chicago, le rôle mythique de Roxie Hart[19].

En 2006, elle réitère en jouant les guest star pour quelques épisodes de la saison 4 de Nip/Tuck[20].

Entre 2007 et 2009, elle incarne la mère de Miley Stewart, dans la série Disney popularisée par Miley Cyrus, Hannah Montana[9]. Un rôle qu'elle reprendra brièvement dans le long métrage Hannah Montana, le film, sorti en 2009.

Entre 2008 et 2009, elle défend la série dramatique du réseau NBC, Lipstick Jungle : Les Reines de Manhattan aux côtés de Kim Raver et Lindsay Price. La série, fraîchement accueillie par la critique[21], est arrêtée suite à une importante baisse des audiences[22], à l'issue de la seconde saison. Elle suit la vie de trois femmes amies et accomplies, qui conjugue entre vie personnelle chaotique et vie professionnelle mouvementée. Elle est adaptée d'un roman de Candace Bushnell, aussi à l'origine de Sex and the City[23].

Rôles réguliers à la télévision (années 2010)Modifier

 
L'actrice photographiée en 2017.

En 2010, elle participe à la comédie fantaisiste Le Garçon qui criait au loup, récompensé par les Directors Guild of America Awards[24].

Cette année-là, elle s'engage jusqu'en 2011, à jouer Morticia Addams dans la comédie musicale La Famille Addams[25].

Puis, elle enchaîne les rôles réguliers : Entre 2010 et 2018, elle joue dans six épisodes de The Middle[26]; Entre 2013 et 2018, elle pratique le doublage pour la série d'animation pour adultes, Mr. Pickles[9] et n'en oublie pas les enfants avec La Galaxie d'art, dont la diffusion des deux saisons est répartie entre 2014 et 2018.

En 2013, elle joue un rôle récurrent dans la saison 7 d'American Wives[27].

En 2016, elle est l'héroïne d'une série de téléfilms[28] réalisé par Bradley Walsh, Petits meurtres et chrysanthèmes[29]. La même année, elle collabore à nouveau avec Ryan Murphy, avec qui elle avait déjà travaillé pour Nip/Tuck afin de jouer dans un épisode de la saison 2 de Scream Queens, une comédie noire[30].

En 2017, elle rejoint le casting de la saison 19 de New York, Unité Spéciale[31]. Entre 2018 et 2019, elle joue dans les deux dernières saisons de la comédie récompensée aux Golden Globes, Jane the Virgin, pour le réseau The CW Television Network[32].

En février 2019, elle obtient d'ailleurs le rôle de Madolyne dans le pilote de Glamorous pour la même chaîne[33]. Eva Longoria assure la réalisation du premier épisode tandis que Damon Wayans Jr. en est l'un des producteurs[34].

Vie privéeModifier

 
En mai 2012, lorsqu'elle reçoit une médaille d'honneur à Ellis Island - New York, par l’armée de terre des États-Unis.

En 1997, elle épouse le joueur de tennis Andre Agassi de qui elle divorce deux ans plus tard[35].

En 2001, elle se remarie avec Christopher Thomas Henchy dont elle a deux filles, Rowan Frances née le , et Grier Hammond née le . Cette naissance la rend dépressive. Elle publie alors le livre Quand il n'y a plus de larmes (en anglais : Down Came the Rain: My Journey Through Postpartum Depression), un livre biographique sur la dépression post-partum[36].

Depuis, elle a sorti cinq livres dont There Was A Little Girl: The Real Story of Mother, est un règlement de compte avec sa mère, aujourd'hui décédée. L'actrice s'indignant face à la recrudescence du phénomène des Momagers : Des mères de famille qui deviennent les managers de leurs enfants dans le seul but d'accéder à la célébrité[9].

Brooke Shields était une amie d'enfance de Michael Jackson, raison pour laquelle le , elle lui rendit hommage lors de la cérémonie d'adieu qui se déroula au Staples Center de Los Angeles[37]. Il l'avait un jour demandée en mariage, mais elle refusa[38].

ThéâtreModifier

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IBDb[13].

FilmographieModifier

FilmsModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

DistinctionsModifier

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[5].

RécompensesModifier

NominationsModifier

AnecdotesModifier

Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (juillet 2009).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • En 1978, le groupe Blondie sort l'album Parallel Lines qui contient une chanson parlant d'elle : Pretty Baby (du nom du titre original de La Petite (1978)).
  • Quand elle était jeune, Brooke Shields a fait la une de Photo Magazine en 1978 avec une photographie de Gary Gross qui a fait scandale.
  • Durant le tournage du Lagon bleu (1980), où elle apparaissait dénudée dans le rôle d'une naufragée, elle dut coller ses cheveux à sa poitrine afin que celle-ci ne soit pas dévoilée.
  • Elle fut la plus jeune mannequin à faire la couverture de Cosmopolitan, à l'âge de quinze ans.
  • Mariée durant deux ans au champion de tennis Andre Agassi, son grand-père Frank Shields était lui-même un joueur de tennis professionnel dans les années 1930, qui joua également dans quelques films.
  • Elle fut longtemps la cible d'un fou qui lui envoyait régulièrement des lettres et qui, fin 1999, la traqua pendant trois mois armé d'un pistolet avant d'être arrêté. En 2016, l'actrice a été entendue par la justice à propos de cette affaire qui aura duré près de 30 ans[55]. Ironiquement, elle avait joué le rôle d'une femme ayant vécu une expérience similaire dans le téléfilm I Can Make You Love Me (1993).
  • Depuis 2007, elle est porte-parole de « La Chaîne de confiance » (« Chain of Confidence ») qui se veut un mouvement initié par la compagnie Tupperware pour le développement, le soutien et l'engagement pour les femmes.
  • En 1984, Michael Jackson l'aurait demandée en mariage à plusieurs reprises. Mais à ces demandes en mariage, Brooke Shields aurait répondu que c'était inutile : « tu m'auras avec toi pour toujours. Je ferai ma vie de mon côté, j'aurai mes enfants, mon mariage. Mais je serai toujours à toi. »
  • En 2015, suite à la rupture du couple Ben Affleck / Jennifer Garner, Brooke Shields loua sa maison quelques temps à l'acteur, le temps que celui-ci termine les travaux de sa résidence principale[56].

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Sa grand-mère était la princesse Donna Marina Torlonia di Civitella-Cesi, sœur du 5e prince de Civitella-Cesi, Don Alessandro Torlonia, mari de l'infante Beatrix de Bourbon-Battenberg, fille du roi Alphonse XIII d’Espagne et descendante du Comte Cassius à la 39e génération. Par cette branche, Brooke Shields compterait des ancêtres comme Henri IV, Saint Louis et Lucrèce Borgia[réf. nécessaire]. La famille Torlonia est à l'origine une famille auvergnate du département du Puy de Dôme, de la région de Marat ; c'était la famille Tourlonias, dont un membre est parti en Italie et un autre en Alsace pour développer les industries textile et mécanique.
Références
  1. a et b « Brooke Shields : biographie, news, photos et vidéos - Télé-Loisirs », sur Télé-Loisirs
  2. (en) « Communion Sanglante (1976) Awards », sur IMDb
  3. (en) « Communion Sanglante (1976) Critic Reviews », sur IMDb
  4. Marnie Fogg (dir.) et al. (trad. Denis-Armand Canal et al., préf. Valerie Steele), Tout sur la mode : Panorama des chefs-d’œuvre et des techniques, Paris, Flammarion, coll. « Histoire de l'art », (1re éd. 2013 Thames & Hudson), 576 p. (ISBN 978-2081309074), « Une publicité de jeans avec Brooke Shields - 1980 », p. 426 à 427
  5. a b c et d (en) « Brooke Shields Awards », sur IMDb
  6. (en) « Un amour infini (1981) Awards », sur IMDb
  7. « Brooke Shields - Sa bio et toute son actualité - Elle », sur Elle
  8. (en) « Sahara (1984) », sur Box Office Mojo
  9. a b c d et e Sarah Dahan, « Que sont-ils devenus ? Brooke Shields », sur Les Inrockuptibles,
  10. (en) « L'or du fond des mers (TV Movie 1984) », sur IMDb
  11. (en) « Cannonball III (1989) Awards », sur IMDb
  12. (en) « Freaked », sur Box Office Mojo
  13. a et b (en) « Brooke Shields - Broadway Cast & Staff | IBDB », sur IBDb
  14. (en) « Susan! (1996–2000) Awards », sur IMDb
  15. (en) « The Weekend (1999) Awards », sur IMDb
  16. (en) « The Weekend (1999) Critic Reviews », sur IMDb
  17. (en) « Les liens du coeur (2001 TV Movie) Awards », sur IMDb
  18. Maximilien Pierrette, « Emma Stone : magique pour Woody Allen, sexy pour Cabaret à Broadway », sur AlloCiné,
  19. (en) Andrew Gans, « Brooke Shields Is Foxy Roxie Hart in Broadway's Chicago Sept. 9 », sur PlayBill,
  20. « Nip Tuck | Brooke Shields », sur Hypnoweb
  21. « "Les Reines de Manhattan": trois quadra débarquent sur TF1 », sur Elle
  22. Jean-Maxime Renault, « Prochainement sur vos écrans : "Lipstick Jungle", "Royal Pains"... », sur AlloCiné,
  23. Séverine Nicollet, « "Lipstick Jungle" prend la place d'"Urgences" ! », sur AlloCiné,
  24. (en) « Le garçon qui criait au loup (2010 TV Movie) Awards », sur IMDb
  25. (en) « A Celebration for The Addams Family's Brooke Shields », sur PlayBill
  26. Jean-Maxime Renault, « Brooke Shields dans "The Middle" », sur AlloCiné,
  27. Yannick Moreau, « Brooke Shields enrôlée dans "American Wives" ! », sur AlloCiné,
  28. Benoit Mandin, « Petits meurtres et chrysanthèmes (TF1) : Brooke Shield (Friends) prise dans une spirale infernale », sur Toute la tele,
  29. Benoit Mandin, « Petits meurtres et chrysanthèmes, Un mariage mortel (TF1) : Beau Bridges (Desperate Housewives) et Brook Shields (American Wives) en plein psychodrame », sur Toute la tele,
  30. (en) Tim Stack, « Scream Queens: Brooke Shields to appear », sur Entertainment Weekly,
  31. Anne-Laure Deparis, « New York, unité spéciale : découvrez l'ex-enfant star qui va jouer dans la série », sur Télé-Loisirs,
  32. Jérémie Dunand, « Jane The Virgin saison 5 : ce qui vous attend dans l'ultime saison », sur AlloCiné,
  33. « Glamorous : Brooke Shields au casting du pilote, Eva Longoria à la réalisation », sur Roster Con, (consulté le 22 février 2019)
  34. « Brooke Shields jouera dans la série "Glamorous" d'Eva Longoria », sur RTBF,
  35. (en-US) « Brooke Shields Shades Ex-Husband Andre Agassi », Us Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2018)
  36. « La biographie de Brooke Shields avec Gala.fr », sur Gala
  37. « Hommage à Mickael Jackson : Brooke Shields, émue aux larmes », sur Elle,
  38. « Brooke Shields à propos de Michael Jackson : "Il m'avait demandée en mariage" ! », sur Premiere.fr, (consulté le 29 décembre 2018)
  39. https://www.imdb.com/character/ch0062066/?ref_=nm_flmg_act_17
  40. https://www.imdb.com/character/ch0017979/?ref_=nm_flmg_act_16
  41. https://www.imdb.com/character/ch0049224/?ref_=nm_flmg_act_11
  42. https://www.imdb.com/title/tt0435635/fullcredits?ref_=tt_ql_1
  43. https://www.imdb.com/title/tt0115376/fullcredits?ref_=tt_ql_1
  44. https://www.imdb.com/character/ch0076653/?ref_=nm_flmg_act_27
  45. https://www.imdb.com/character/ch0356735/?ref_=nm_flmg_act_22
  46. https://www.imdb.com/character/ch0081410/?ref_=nm_flmg_act_18
  47. https://www.imdb.com/title/tt0489606/?ref_=nm_flmg_act_19
  48. https://www.imdb.com/character/ch0244470/?ref_=nm_flmg_act_3
  49. https://www.imdb.com/character/ch0524189/?ref_=nm_flmg_act_14
  50. https://www.imdb.com/title/tt2950342/fullcredits?ref_=tt_ov_st_sm
  51. https://www.imdb.com/character/ch0449509/?ref_=nm_flmg_act_4
  52. https://www.imdb.com/character/ch0569926/?ref_=nm_flmg_act_8
  53. (en) « Brooke Shields - Performer - Awards », sur IBDb
  54. prix partagé avec Deborah Kara Unger, D. B. Sweeney, Gena Rowlands, David Conrad, James Duval, Jared Harris et Gary Dourdan
  55. Nicolas Deschamps, « Brooke Shields tient tête à son harceleur », sur Gala,
  56. Yasmine Choukairy, « Ben Affleck emménage chez Brooke Shields », sur Gala,

Liens externesModifier