Ouvrir le menu principal

Badr Benoun

joueur de football marocain
(Redirigé depuis Badr Banoune)

Badr Benoun
Image illustrative de l’article Badr Benoun
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Maroc Raja Club Athletic
Numéro 13
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Naissance (26 ans)
Lieu Casablanca (Maroc)
Taille 1,93 m (6 4)
Période pro. 2013 -
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2008-2013Drapeau : Maroc Raja CA
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2013-Drapeau : Maroc Raja CA 160 (15)
2014 Drapeau : Maroc WA Fès 016 0(0)
2014-2015 Drapeau : Maroc RS Berkane 028 0(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011-2013Drapeau : Maroc Maroc -20 ans 27 (1)
2013-2015 Drapeau : Maroc Maroc espoirs 16 (0)
2016- Drapeau : Maroc Maroc A' 12 (2)
2017- Drapeau : Maroc Maroc03 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1 décembre 2019

Badr Benoun, né le à Casablanca (Maroc), est un footballeur international marocain, jouant au poste de défenseur central qui évolue actuellement au Raja Club Athletic et pour l'équipe nationale du Maroc[1].

Benoun possède une grande taille lui permettant de faire de bonnes détentes, des tacles et d'être très dangereux sur coup de pied arrêté, il est très à l'aise techniquement et possède une capacité de relance rare chez les défenseurs. Badr évolue au poste de défenseur central mais il peut également jouer comme milieu défensif vu ses capacités techniques.

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Naissance et jeunesseModifier

Badr Benoun voit le jour le à Casablanca, plus précisément à Hay Hassani. Dans une ville où règne deux clubs, le Raja et le Wydad, il devait choisir une de ces deux équipes, son choix était clair : les Verts qui sont d'ailleurs considérés comme le club du peuple du fait qu'il est plus proches des quartiers pauvres de la ville.

Dès ses tendres années, Benoun se rendait afin de supporter son équipe préférée au Stade Mohammed V et précisément avec les fanatiques supporters du virage Curva-Sud Magana. Passionné par le jeu du Raja, Badr commence tôt le football avec ses amis dans les ruelles de Hay Hassani, avant d'intégrer l'école de formation du Raja en 2001 où il passe par toutes les catégories d'âges.

DébutsModifier

Benoun côtoie au Raja une génération de jeunes talentueux (comme Boutayeb, Baayou, Saadane, Asbahi, Chibi, El Hadhoudi, Benhalib, Soudani, Moussadak...), une équipe qui remporta à plusieurs reprises les championnats amateurs dans différentes catégories et où Benoun était capitaine et titulaire indiscutable. Les supporters aussi le considéraient à cette période comme l'un des meilleurs espoirs du club.

Le jeune défenseur central et malgré ses nombreuses rencontres jouées avec les équipes nationaux, n'arriva pas à trouver une place parmi l'effectif de l'équipe première du Raja.

En 2012, la défense du Raja était composée de joueurs de grand calibre comme Mohamed Oulhaj, Abdelfattah Boukhriss, Amine Erbate et Rabii Houbry, une place de remplaçant avec ces défenseurs expérimentés était difficile.

Le 24 février 2013, lors d'un match de championnat espoir contre le Wydad de Fès, Badr est victime d'une fracture au nez qui nécessite une opération chirurgicale qu'il subit 5 jours plus tard[2].

Raja Club AthleticModifier

Série de prêts (2014-2015)Modifier

Âgé de 21 ans et après deux saisons avec l'équipe réserve, Benoun sera prêté aux débuts de 2014 pour six mois au Wydad de Fès, un club qui cherche à conserver sa place parmi les clubs d'élite. Finalement, le club est relégué mais Badr signe ses premiers pas dans sa carrière professionnelle en jouant quelques rencontres, il ne perd pas espoir et quitte le club en fin de saison.

En 2014, les dirigeants du Raja décident de leprêter une seconde fois, mais cette fois ci pour le club fraîchement monté en Botola, il s'agit de la Renaissance de Berkane présidé alors par Fouzi Lekjaa.

Sous les commandes de Abderrahim Taleb, et malgré la forte concurrence à son poste, il réussit à prendre sa place de titulaire, et brille avec les oranges par ses tacles et sa combativité sur le terrain. Badr commence à attirer l'attention des grands clubs, la Renaissance voulais le transférer définitivement mais le Raja tient à son joueur.

Redécouverte au Raja (depuis 2015)Modifier

En 2015, Benoun retournera à son club formateur et signera officiellement un contrat de quatre ans avec le Raja[3]. Lors de sa première saison, Badr trouve des difficultés avec le technicien néerlandais Ruud Krol et de ce fait, ne jouait pas titulaire. En phase retour du championnat, avec Rachid Taoussi aux commandes, ce dernier lui donna plus de chances en raison notamment de quelques blessures de Mohamed Oulhaj et le baisse de niveau du ghanéen Mohamed Awal. Finalement, il prend la place de Oulhaj, un des hommes d'expérience qui ont demeuré longtemps dans le onze de départ.

Le 8 mai 2016 au stade Ibn-Batouta, il joue le premier Derby huis-clos de l'histoire des confrontations entre le Raja et le Wydad AC. Christian Osaguona ouvre le score en premier lieu, Hafidi double la mise à la 43e minute, avant que Issam Erraki ne clôture la soirée avec un somptueux coup-franc en fin de match[4]. C'est le plus grand score du derby depuis la victoire 3-0 du Raja le 15 juin 2003.

La saison suivante, sous les commandes de M'hamed Fakhir, et avec la venue de Jaouad El Yamiq, il forme avec Benoun une charnière centrale qui sera surnommée par les supporters le' Twin Center', en référence à leur grande taille. Ce duo défensif rendra beaucoup de services à l'équipe qui termine la saison comme la deuxième meilleure défense du Championnat.

Le 29 avril 2017, au titre de la 26e journée du championnat contre le Moghreb de Tétouan, il enregistre sa première passe décisive avec les Verts, en assistant Mahmoud Benhalib à la 45e minute[5],[6].

Le 10 septembre, Benoun inscrit son premier but avec le Raja lors de la première journée du championnat du Maroc 2017-2018 suite à une passe d'Abdelilah Hafidi contre l'Olympique de Khouribga match qui finit (1-1)[7]. Lors de cette saison, il sera le troisième meilleur buteur du Raja avec six buts et une passe décisive.

Le 18 novembre au Stade Moulay Abdellah, Badr forme aux côtés de El Yamiq, la charnière centrale qui dispute la finale de la Coupe du Trône 2017 contre le DH El Jadida. Les Verts s'adjugent leur 8e titre de la compétition aux tirs au but, où Badr transforme le 3e penalty avec succès, après que les 120 minutes de match se soldèrent sur un match nul (1-1)[8].

Début 2018, et alors que son coéquipier Jaouad El Yamiq fut transféré par Genoa FC, Benoun décide de rester avec le Raja sachant que plusieurs clubs furent intéressés par lui. Cette période connaît aussi le départ du capitaine Issam Erraki, alors l'entraîneur Juan Carlos Garrido décide d'offrir le brassard de capitaine à Badr âgé de seulement 24 ans et qui devient rapidement le chouchou des supporters ayant fait plusieurs fois preuve de fidélité envers son club de cœur.

Après seulement deux saisons passées dans l'équipe première, il devint l'un des stars du Derby puisque lors match entre le le Wydad et le Raja étaient à score égal, et à deux minutes de la fin du temps réglementaire et précisément à la 88e minute, Badr marque un but de la tête après une détente ne laissant aucune chance au gardien Zouheir Laaroubi[9]. Au match retour, les verts étaient menés au score, et alors que la rencontre touchait à sa fin, Badr saute plus haut que tout le monde et égalise de la tête à la 88e minute du jeu[10]. Grâce à ce but, les verts ont échappé de peu à leur huitième défaite de la saison. Depuis ces deux derbys, les supporters du Raja le surnomme 88 puisqu'il a marqué au derby à deux reprises, de la même manière et à la même minute.

Le 18 avril 2018, Benoun inscrit son premier but dans une compétition internationale contre le FC Zanaco à l'occasion des seizièmes de finale de la coupe de la confédération 2018, après un centre de Zakaria Hadraf[11].

Le 25 novembre au Stade Mohamed V, il est aligné par Juan Carlos Garrido en défense avec Sanad Al Warfali, Omar Boutayeb et Abderrahim Achchakir en finale de la coupe de la confédération contre l'AS Vita Club, où les Verts s'imposent sur le score de 3-0 grâce à un but de Benhalib et un doublé de Rahimi[12]. Au match retour au Stade des martyrs, et malgré la défaite 3-1, les Raja est sacré champion de la compétition pour la 2e de son histoire après le titre de 2003[13]. Alors qu'il reçoit le trophée des mains du président de la CAF Ahmad Ahmad, Benoun a insisté pour que Mohamed Oulhaj récupère le brassard et brandisse la coupe à sa place en signe de respect pour son parcours exceptionnel, qui jouait alors sa douzième saison avec le club[14].

Après son expulsion du match contre la Renaissance de Berkane le 30 décembre, la commission de discipline de la FRMF suspend Badr pour 6 matchs, il est de ce fait forfait pour le derby contre le Wydad qui est programmé pour le 6 janvier 2019[15].

Il ne tarde pas à ajouter un autre titre international à son actif le 29 mars 2019, cette fois au Stade Jassim-bin-Hamad à Doha au compte de la Supercoupe d'Afrique, où le Raja bat l’Espérance sportive de Tunis sur le score de 2-1[16]. Il forme la charnière centrale des Verts avec Al Warfali, ce dernier lui délivre d'ailleurs une passe que Benoun marque sur une talonnade à la 65e minute[17].

Le 9 juin, le club met fin aux rumeurs du transfert de Badr Benoun, et annonce via un communiqué officiel, le renouvellement de son contrat jusqu'en 2022[18].

Le 10 août, les Verts disputent le premier match officiel de la saison contre Brikama United à Banjul lors du premier tour de la Ligue des champions 2019-2020, Benoun est l'auteur du premier doublé de sa carrière grâce à deux passes décisives de Mohsine Moutouali[19].

Carrière internationaleModifier

Équipe de jeunes

Badr Benoun passe de toutes les catégories d'âges de l'équipe nationale marocaine, il évoluait de façon régulière avec l'équipe des moins de 20 ans entraîné à cette époque par Hassan Benabicha qui donne une opportunité à plusieurs talents de se faire connaître, et avec laquelle Benoun remporte plusieurs titres au niveau international. Il faisait également partie de la sélection olympique qui n'a pas réussi à atteindre les Jeux olympiques 2016

Avec la sélection olympique, il participe au Tournoi de Toulon en 2015. L'équipe marocaine fut finaliste de la compétition face en France, le Maroc, qui avait ouvert le score, va finalement lâcher et recevoir 3 buts. Parmi les causes de la défaite étaient l'absence de Badr en défense qui ne participa pas à la finale à cause de son expulsion lors des demis-finale contre le Mexique.

Équipe A'

Benoun rejoint la sélection marocaine locale entraîné par Jamal Sellami, il inscrit son premier but contre l'Égypte lors des éliminatoires de la CHAN 2018. Début 2018, il entre dans le Championnat d'Afrique des nations en étant le capitaine de l'équipe malgré son jeune âge, et c'est finalement le pays hôte, le Maroc qui remporte ce CHAN pour la première fois de son histoire. Et c'est Badr qui leva le trophée reçu des mains du prince héritier Moulay Hassan. Il figure également dans l'équipe type de cette compétition.

Le 19 octobre 2019 dans un Stade de Berkane plein à craquer, au compte du match retour de la phase de qualification pour le Championnat d'Afrique des nations 2020 contre l'Algérie, Benoun inscrit le premier but de la rencontre du point de penalty[20]. Les Lions de l'Atlas remportent le match 3-0 avec entre autres, deux réalisations de Hamid Ahaddad et Mohamed Nahiri.

Équipe A

Le 2 octobre, il est appelé en renfort par le sélectionneur français Hervé Renard pour remplacer Jaouad El Yamiq au vu du match qualificatif de la Coupe du monde 2018 face au Gabon qui aura lieu le 7 octobre 2017[21]. À l'occasion du match face au Gabon, il remplace Medhi Benatia à la 81e minute et fait officiellement ses débuts avec les Lions de l'Atlas[22]. Quelques jours après, le 12 octobre, Hervé Renard titularise le jeune joueur du Raja dans un match amical face à la Corée du Sud. (victoire, 1-3).

Le 17 mai 2018, Badr Benoun sera un des seuls joueurs de la Botola Pro avec Ahmed Reda Tagnaouti et Ayoub El Kaabi à être sélectionné parmi la liste des 26 joueurs pour prendre part à la Coupe du monde 2018 en Russie.

Hervé Renard a dévoilé le lundi 4 juin la liste définitive des 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). À la surprise générale, le Français a décidé de se passer des services du défenseur du Raja, Badr Banoun. Une décision qui fera certainement jaser. Pour couper court à une quelconque polémique, Hervé Renard a justifié son choix dans un entretien accordé à la télé de la FRMF. « Pour le cas de Badr Benoun, j’ai la possibilité d’utiliser un garçon comme Aït Bennasser défenseur central. J’ai fait le choix de garder trois défenseurs centraux et d’avoir un joueur polyvalent et de me passer d’un quatrième défenseur central ».

Style de jeuModifier

Badr Benoun est un défenseur central droitier, qui figure généralement à droite de la défense centrale, bien qu'il puisse également jouer en tant que défenseur central gauche.

Il est qualifié comme un défenseur très à l'aise balle au pied qui excelle dans les airs en raison de sa détente et de sa précision de la tête, il est donc une grande menace pour les camps adverses sur balles arrêtées . Il est également un tacleur compétent et agressif avec un sens du timing prononcé[23]. Il dicte le rythme de jeu, et possède une excellente capacité de relance et de distribution[24]. Il aussi est acclamé pour ses qualités de leadership qui lui permettent d'être de capitaine de l'équipe du Maroc de football A' et du Raja[25] après le départ de Issam Erraki[26].

Benoun a été félicité pour ses performances décisives dans des matches importants, notamment pour le Raja, en raison de sa tendance à marquer des buts cruciaux pour son équipe (Par exemple lors de la Supercoupe contre l'Espérance[27], ou lors des Derby aller-retour en 2018[28],[29]). Il est considéré par plusieurs observateurs comme l'un des joueurs les plus fiables en situation de haute pression.

StatistiquesModifier

En clubModifier

En sélectionModifier

Le tableau suivant liste les rencontres de l'équipe du Maroc dans lesquelles Badr Benoun a été sélectionné depuis le jusqu'à présent.

PalmarèsModifier

  Raja Club Athletic

  Renaissance de Berkane

  Maroc A'

  Maroc espoirs

  Maroc -20 ans

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de Badr Benoun », sur footballdatabase.eu
  2. « بدر بانون يخضع لعميلة جراحية غدا صباحا - Rajafelbal.com », sur Rajafelbal.ma Site des Rajaouis du Monde Entier,‎ (consulté le 20 septembre 2019)
  3. (ar) « الرجاء البيضاوي يستعيد المدافع بدر بانون من نهضة بركان » (consulté le 20 septembre 2019)
  4. « Raja Casablanca  3-0 Wydad Casablanca  / Botola Pro 2015/2016 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 10 décembre 2019)
  5. « feuille match26 », sur http://mountakhab.net (consulté le 7 mai 2017)
  6. « Raja Casablanca  4-0 MA Tétouan  / Botola Pro 2016/2017 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 10 décembre 2019)
  7. « OCK  1-1 Raja Casablanca  / Botola Pro 2017/2018 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 20 septembre 2019)
  8. Mohamed Laabi, « Coupe du trône: le Raja Casablanca sacré après avoir battu le DHJ en finale (VIDEO) », sur sport24info.ma (consulté le 20 septembre 2019)
  9. Mohamed Bouarab, « Le Raja et 'Badrbauer' s’offrent le Wydad et le 123ème derby », sur Libération (consulté le 20 septembre 2019)
  10. « Derby Casablancais : RCA (1-1) WAC », sur Derby.ma Maroc, (consulté le 20 septembre 2019)
  11. « Raja Casablanca  3-0 Zanaco  / Coupe de la Confédération 2018 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 20 septembre 2019)
  12. « Raja Casablanca  3-0 Vita Club  / Coupe de la Confédération 2018 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 20 septembre 2019)
  13. « Le Raja de Casablanca sacré champion d'Afrique ! », sur La Nouvelle Tribune, (consulté le 20 septembre 2019)
  14. « Coupe de la CAF : la geste classe de Badr Benoun », sur Orange Football Club, (consulté le 20 septembre 2019)
  15. « La Fédération gifle Benoun et le Raja », sur Le360 Sport (consulté le 20 septembre 2019)
  16. « Le sacre du Raja de Casablanca, vainqueur de la Supercoupe d'Afrique », sur Al HuffPost Maghreb, (consulté le 20 septembre 2019)
  17. « ES Tunis  1-2 Raja Casablanca  / Super Coupe de la CAF 2019 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 20 septembre 2019)
  18. « Badr Banoun prolonge avec le Raja de Casablanca », sur Hespress en Français, (consulté le 19 juin 2019)
  19. « Brikama  3-3 Raja Casablanca  / CAF Champions League 2019/2020 », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 17 septembre 2019)
  20. Mohamed Bouarab, « Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020 », sur Libération (consulté le 21 octobre 2019)
  21. Maroc - Gabon : Banoun remplace El Yamiq, article sur mountakhab.net, 3 octobre 2017
  22. https://int.soccerway.com/matches/2017/10/07/africa/wc-qualifying-africa/morocco/gabon/2279631/?ICID=HP_MS_01_08
  23. RAJA Tactics, « Why he is the best ? Badr Benoun Highlight 2018/2019 », (consulté le 23 mai 2019)
  24. RAJA Tactics, « Badr Benoun 88 ll Key Passes ll », (consulté le 23 mai 2019)
  25. Sport24Info, « Derby: le Raja devra faire sans son capitaine Banoun », sur sport24info.ma (consulté le 23 mai 2019)
  26. Mohamed Laabi, « « El Capitano » Issam Erraki fait ses adieux au Raja », sur sport24info.ma (consulté le 23 mai 2019)
  27. Ayoub Hamraoui, « Espérance Tunis vs Raja Casablanca 1 - 2 », (consulté le 23 mai 2019)
  28. Modawalat Maroc, « WAC Vs RCA 1-2 Tous les buts BOTOLA 2018 », (consulté le 23 mai 2019)
  29. omarotchi omar, « هدف بدر بانون 1/1 but badr banoune Raja vs wac »,‎ (consulté le 23 mai 2019)

Liens externesModifier