Ouvrir le menu principal

Jeux méditerranéens

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JM.
Jeux méditerranéens
Trois anneaux bleus clairs entrelacés qui semblent à moitié plongé dans l'eau, la moitié inférieure étant représentée sous forme de reflet.
Logo des Jeux méditerranéens
Généralités
Sport Badminton, basket-ball, beach-volley, tir à l'arc, jeu de boules, boxe, escrime, football, haltérophilie, handball, judo, canoë (en), karaté, athlétisme, cyclisme (en), sport équestre, gymnastique rythmique, lutte, aviron, natation sportive, voile (en), tir sportif, taekwondo, tennis de table, gymnastics (d), volley-ball et water-poloVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1951
Organisateur(s) Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM)
Périodicité 4 ans
Nations 24
Participants environ 3 000
Statut des participants professionnels
semi-professionnels
amateurs
Site web officiel (fr/en) cijm.org.gr

Palmarès
Tenant du titre Drapeau de l'Italie Italie (2018)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Jeux méditerranéens de 2021

Les Jeux méditerranéens (JM) sont des compétitions multisports où se rencontrent des sportifs des pays du bassin méditerranéen. La première édition de ces Jeux a lieu 1951. Ils sont organisés par le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) et se déroulent tous les 4 ans, l'année suivant les Jeux olympiques d'été. Ils rassemblent actuellement 24 pays : 19 ayant un littoral méditerranéen et cinq considérés comme méditerranéens, le Portugal, la Serbie, l'Andorre, la Macédoine et le Saint-Marin (enclavé[1] dans l'Italie)

En 1948, lors des Jeux olympiques de Londres, plusieurs comités de pays méditerranéens ont réfléchi à l'idée de l'Égyptien Muhammad Tahir Pacha (le Pierre de Coubertin des JM, en quelque sorte) d'organiser une compétition à l'échelle de leur région. Des jeux sont ainsi organisés en Turquie, à Istanbul, dès 1949, mais seul l'Italie et quelques sportifs turcs y participent[2].

Le logo de ces Jeux, conçu par Boris Ljubičić[3], représente trois anneaux bleu ciel sur fond blanc, et dont le bas ondule comme s'ils se reflétaient dans l'eau (de la Méditerranée peut-on supposer). Ils matérialisent les trois continents qui bordent cette mer, l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

Malgré leur régularité, les Jeux méditerranéens sont encore relativement peu connus du grand public, français notamment. Pour l'édition 1993, la France et la région Languedoc-Roussillon ont pris des mesures pour en assurer la promotion, construction d'installations sportives, émission d'une pièce de 20 francs commémorative.

L'Italie est le pays qui a remporté le plus de médailles lors de ces rencontres, il devance la France et l'Espagne.

Pays participantsModifier

 
Les nations participantes

Les nations suivantes participent aux Jeux méditerranéens (situation en 2018) :

Figurent quelques exceptions :

  • Pour des raisons avant tout politiques, Israël et la Palestine ne participent pas à cette manifestation sportive. En 2015, l'Algérie, organisatrice de la rencontre en 2021, réaffirme sa ferme opposition à la participation d'Israël aux Jeux[4].
  • La Yougoslavie a participé aux Jeux avant d'être progressivement remplacée par les pays qui en sont issus : la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, mais aussi la Serbie, bien que ne disposant pas de côtes avec la Méditerranée mais qui faisait partie intégrante de l'ex-Yougoslavie.
  • La Macédoine n’est pas un État côtier, mais elle était déjà membre du Comité international des Jeux méditerranéens avant son intégration en 2013.
  • Andorre, le Portugal et Saint-Marin ne sont pas non plus des États côtiers, mais ils partagent néanmoins une culture et une histoire méditerranéenne. Pour les mêmes raisons, l'intégration de la Bulgarie à la manifestation a été envisagée à plusieurs reprises.

Éditions et villes organisatricesModifier

 
Localisation des villes organisatrices
Année Édition Ville/région hôte Pays Dates Références
1949 Istanbul   Turquie 9 - 11 septembre Non officielle[2]
1951 Ier Alexandrie   Royaume d'Égypte 5 - 20 octobre [1]
1955 IIe Barcelone   Espagne 16 - 25 juillet [2]
1959 IIIe Beyrouth   Liban 11 - 23 octobre [3]
1963 IVe Naples   Italie 21 - 29 septembre [4]
1967 Ve Tunis   Tunisie 8 - 17 septembre [5]
1971 VIe Izmir   Turquie 6 - 17 octobre [6]
1975 VIIe Alger   Algérie 23 août - 6 sept. [7]
1979 VIIIe Split   Yougoslavie 15 - 29 septembre [8]
1983 IXe Casablanca   Maroc 3 - 17 septembre [9]
1987 Xe Lattaquié   Syrie 11 - 25 septembre [10]
1991 XIe Athènes   Grèce 28 juin - 12 juillet [11]
1993 XIIe Languedoc-Roussillon   France 16 - 27 juin [12]
1997 XIIIe Bari   Italie 13 - 25 juin [13]
2001 XIVe Tunis   Tunisie 2 - 15 septembre [14]
2005 XVe Almería   Espagne 24 juin - 3 juillet [15]
2009 XVIe Pescara   Italie 26 juin - 5 juillet [16]
2013 XVIIe Mersin   Turquie 20 - 30 juin [17]
2018[5] XVIIIe Tarragone   Espagne 22 juin - 1er juillet
2021 XIXe Oran   Algérie 25 juin - 4 juillet

Retrait des JM 2013 à la GrèceModifier

Le , le CIJM retire l'organisation des JM 2013 à Volos (Grèce) qui, sévèrement touchée par la crise financière mondiale, ne peut faire face à la préparation. Le , la ville de Mersin en Turquie est désignée pour la remplacer.

Report des JM de 2017Modifier

La XVIIIe édition des Jeux à Tarragone, sont reportés de 2017 à 2018, à cause des difficultés financières résultant de la paralysie politique espagnole[5].

DisciplinesModifier

Le programme des Jeux méditerranéens est extrêmement varié. Les Jeux méditerranéens constituent par ailleurs une occasion de présenter des disciplines, comme le karaté, qui ne sont pas retenues dans la programmation olympique. En outre, des disciplines de handisport sont disputées pendant les Jeux. Les principales disciplines couvertes par les Jeux méditerranéens, qui varient selon les éditions, sont les suivantes :

Tableau des médailles de 1951 à 2009Modifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Italie 750 634 583 1 967
2   France 579 524 447 1 550
3   Espagne 274 381 471 1 126
4   Turquie 263 171 203 637
5   Yougoslavie 199 177 182 558
6   Grèce 165 215 291 671
7   Égypte 103 161 191 455
8   Tunisie 77 80 134 291
9   Algérie 65 55 108 228
10   Maroc 59 74 94 227
11   Croatie 30 51 57 138
12   Slovénie 27 28 46 101
13   Syrie 26 35 73 134
14   République arabe unie[6] 23 21 30 74
15   Serbie-et-Monténégro 16 18 42 76
16   Liban 13 22 42 77
17   Serbie 9 13 13 35
18   Chypre 8 12 9 29
19   Albanie 5 14 12 31
20   Bosnie-Herzégovine 3 5 12 20
21   Monténégro 2 2 3 7
22   Libye 2 1 13 16
23   Saint-Marin 1 7 2 10
24   Malte 0 2 3 5
25   Monaco 0 1 1 2
Total 2 668 2 662 2 986 8 316
  EUR 1 802 1 798 1 858 5 458

En italique les entités politiques n'existant plus aujourd'hui.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Enclavement / Désenclavement », sur Edusol. Ressources de géographie pour les enseignants
  2. a et b [PDF] « Les athlètes français aux Jeux méditerranéens », sur cdm.athle.com (consulté le 29 novembre 2011)
  3. « La lettre du musée n° 24 », sur Musée de l'imprimerie et de la communication graphique,
  4. « L’Algérie : la participation d’Israël aux Jeux méditerranéens de 2021 est impossible », sur Pages halal,
  5. a et b « Tarragone 2017 repoussé… en 2018 », sur FrancsJeux.com,
  6. Égypte et Syrie, lors de l'édition de 1959