Ouvrir le menu principal

Anjeux

commune française du département de la Haute-Saône

Anjeux
Anjeux
Anjeux vue de la rue de la Cornée (RD 14).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Canton de vauvillers
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Sylvain Petitgenet
2014-2020
Code postal 70800
Code commune 70023
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2016 en diminution de 8,92 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 52′ 53″ nord, 6° 12′ 34″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 303 m
Superficie 8,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Anjeux

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Anjeux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anjeux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anjeux

Anjeux est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

Le Planey prend sa source dans la commune, dans une masse de roches calcaires dolomitiques formée au trias moyen. Son eau, qui sort de la source à 11°, est impropre à la consommation, car très chargée en sels, carbonate de calcium, sulfates de calcium et surtout de magnésium, ce qui la rend laxative[1].

Le ru du Chanoy et celui du Durgeon s’écoulent à travers les habitations.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le village fut un haut lieu de la sorcellerie aux XVe et XVIe siècles : en effet, pendant la crise de 1627-1632, la justice franc-comtoise mène plus de 170 procès, dont environ 53 % proviennent de la terre de Luxeuil, et particulièrement des villages d'Anjeux, de Bouligney et Cuve. Cette crise débute par l'arrestation de Deslotte Colley d'Anjeux, à la suite de diverses rumeurs du village. Puis, après l'arrestation de quatre femmes de Cuve, celles-ci dénoncent, pendant leurs interrogatoires nombre d'individus provenant d'Anjeux, alors que les délations extérieures étaient alors très rares ou se limitaient au même village. Consécutivement à ces arrestations, les habitants d'Anjeux requièrent de leurs propres initiatives le bailli de Luxeuil de venir en leur village afin d'instruire contre des personnes suspectées, chose extraordinaire dans la province. D'autres sorciers d'Anjeux sont mentionnés dans Sorcières, diables et bûchers en Franche-Comté de Brigitte Rochelandet, comme Guillaume Colas, accusé par deux de ses filles et un fils de 14, 8 et 7 ans, Nicole Colas qui raconte « avoir esté connue par six hommes » c'est-à-dire avoir connu des relations sexuelles pendant un sabbat, et Jeanne Boudot qui dénonça sa cousine de 14 ans et sa tante[réf. nécessaire].

Le village abritait une fonderie dont le fonctionnement fut stoppé au XXe siècle[réf. nécessaire].

Politique et administrationModifier

 
Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté de communes de la Haute Comté.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Vauvillers[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Port-sur-Saône.

IntercommunalitéModifier

La commune fait partie de la communauté de communes de la Haute Comté, créée le et qui succède à trois petites intercommunalités.

Liste des mairesModifier

 
L'ancienne mairie-école
Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2001 Jean Reyboz DVD Président du Conseil général de la Haute-Saône (1982 → 1989 et 2001)
mars 2001 2014[4] Élisabeth Touffu    
mars 2014[5] En cours
(au 1er novembre 2016)
Sylvain Petitgenet   Chef d'entreprise

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 143 habitants[Note 1], en diminution de 8,92 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
436434449451469477480463495
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
402462454446434412417383339
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
348334318281273251232185192
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
164191160151167165165165165
2013 2016 - - - - - - -
143143-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉquipementsModifier

La mairie est aménagée en 2016 dans l'ancienne école située au centre du village[9].

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Source du Planey
 
Église saint Rémi
 
Le lavoir

Personnalités liées à la communeModifier

Jean Reyboz, maire d'Anjeux avant Mme Touffu. M. Reyboz a été président de conseil général de la Haute-Saône.

HéraldiqueModifier

  Blason Tranché: au 1er de gueules à trois lièvres d’argent accolés par les oreilles en cercle, au 2e d'argent à la tête tricéphale de carnation mitrée d'azur; le tout sommé d'un chef d'or chargé d'une fasce ondée d'azur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « La source du Planey enfin nettoyée », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Les maires de Anjeux », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 20 novembre 2016).
  4. « Dernière séance municipale pour Élisabeth Touffu », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Pour clore la séance, Élisabeth Touffu a informé les membres du conseil municipal qu’elle ne briguera pas un nouveau mandat local ».
  5. « Un chef d’entreprise à la mairie », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Transfert de la mairie dans l’ancienne école », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).