Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terek.
Akhmat Grozny
Logo du Akhmat Grozny
Généralités
Nom complet Республиканский футбольный клуб «Ахмат» Грозный
(Respublikanski futbolny klub «Akhmat» Grozny)
Surnoms Volki (les Loups)
Noms précédents Dinamo (1946-1948)
Neftianik (1948-1958)
Terek (1958-2017)
Fondation 1946
Couleurs Vert et Blanc
Stade Akhmad Arena
(30 597 places)
Championnat actuel Première Ligue russe
Propriétaire Drapeau : Russie Tchétchénie
Président Drapeau : Russie Magomed Daoudov
Entraîneur Drapeau : Tadjikistan Rashid Rahimov
Joueur le plus capé Drapeau : URSS Anatoli Sinko (559)
Meilleur buteur Drapeau : URSS Vitali Iakouchkine (170)
Site web (ru) fc-akhmat.ru
Palmarès principal
National[Note 1] Coupe de Russie (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football 2019-2020
0

L'Akhmat Grozny (en russe : «Ахмат» Грозный) est un club russe de football fondé en 1946 et basé à Grozny, capitale de la Tchétchénie.

Fondé en 1946 sous le nom Dinamo avant de s'appeler Terek à partir de 1958, il passe la majeure partie de son existence dans les divisions inférieurs soviétiques puis russes, avec une période d'inactivité à la fin des années 1990 en raison des guerres en Tchétchénie. À sa refondation en 2001, le club grimpe rapidement les échelons, remportant notamment la Coupe de Russie en 2004 et prenant part à la Coupe UEFA la même année. Il remporte dans la foulée la deuxième division et découvre le premier échelon lors de la saison 2005. Après une brève relégation, le Terek retrouve l'élite en 2008 et y évolue perpétuellement depuis, se renommant par ailleurs Akhmat en juin 2017.

Les couleurs principales de l'équipe sont le vert et le blanc. Elle évolue à ses débuts au stade Ouvaïs Akhtaïev de Grozny. Après les guerres de Tchétchénie, le club doit se délocaliser dans plusieurs villes environnantes, nommément Tcherkessk, Lermontov et Piatigorsk, à partir de 2001 avant de pouvoir faire son retour dans sa ville d'origine en 2008 au stade Sultan-Bilimkhanov. Il connaît un dernier déménagement en 2011, intégrant alors la nouvellement construite Akhmad Arena, d'une capacité de 30 597 places.

Sommaire

HistoireModifier

Fondation et premières années (1946-1994)Modifier

Le club est fondé en 1946 sous le nom Dinamo. Ses premières années le voit notamment adopter l'appellation Neftianik en 1948 avant de devenir le Terek à partir de 1958.

Démarrant directement dans les divisions soviétiques, il n'y reste cependant qu'une année avant de retomber dans le championnat de la RSFS de Russie à partir de 1947. Il fait par la suite son retour en championnat soviétique, où il évolue dans les divisions inférieures de façon perpétuelles entre 1957 et la chute de l'Union soviétique en 1991, remportant notamment la coupe de la RSFS de Russie en 1974.

Intégré à la nouvelle deuxième division russe pour la saison 1992, le Terek termine cinquième du groupe Ouest pour sa première année. Il est par la suite relégué au troisième échelon la saison suivante en raison de la réduction du deuxième échelon. Affecté par les troubles en Tchétchénie lors de la saison 1994, le club termine avant-dernier du groupe Ouest et doit se retirer de la compétitions alors que les tensions finissent par donner lieu aux guerres en Tchétchénie qui font rage jusqu'au début des années 2000. Il évolue durant cette période au sein du championnat local tchétchène, qu'il remporte en 1997[1].

Reformation et montée dans l'élite (2001-2007)Modifier

Sous l'impulsion notamment d'Akhmad Kadyrov, futur président de Tchétchénie, l'équipe est reconstituée sous sa direction dans le cadre de la saison 2001, bien que délocalisée dans la ville de Piatigorsk, et réintègre directement la troisième division professionnelle où elle termine cinquième du groupe Sud. Il domine largement ce même groupe l'année suivante, accumulant pas moins de 106 points en quarante matchs et finissant avec dix-huit points d'avance sur ses poursuivants.

Retrouvant donc la deuxième division en 2003, le Terek finit dans un premier temps quatrième, à un point du Kouban Krasnodar et d'une éventuelle promotion directe en première division, tandis qu'Akhmad Kadyrov laisse son poste de président à son fils Ramzan en fin d'année. Dans un scénario similaire aux années précédentes, l'équipe se révèle à nouveau particulièrement dominatrice en championnat pour sa deuxième saison, avec cette fois 100 points amassés en quarante-deux matchs et quatorze points d'avance sur son dauphin Tom Tomsk. Cette réussite est de plus agrémentée d'une victoire du club en Coupe de Russie lors du mois de mai 2004, qui le voit remporter la finale face au Krylia Sovetov Samara grâce à un unique but d'Andreï Fedkov. Cela permet ainsi au Terek de prendre part à la Coupe UEFA 2004-2005, alors qu'il évolue encore au deuxième échelon, où il effectue un parcours bref le voyant passer un tour de qualification face aux Polonais du Lech Poznań avant de chuter lors du premier tour contre l'équipe suisse du FC Bâle.

Découvrant ainsi l'élite du football russe lors de la saison 2005, l'équipe est cependant rapidement distancée et termine dernière avec vingt points en trente rencontres, à neuf points du premier non-relégable, bien qu'enregistrant notamment une victoire à domicile 1-0 face au CSKA Moscou futur champion. Le retour du Terek au deuxième échelon le voit terminer à une décevant sixième place, très loin des places de promotion, il parvient finalement à être promu à l'issue de la saison 2007 en finissant deuxième derrière le Chinnik Iaroslavl et avec quatre points d'avance sur le troisième le Sibir Novossibirsk.

Maintien en première division (depuis 2008)Modifier

Le deuxième passage du club dans l'élite le voit cette fois réussir à se maintenir lors de la saison 2008, finissant dixième avec trente-cinq, soit treize d'avance sur le premier relégable. Cette même année voit par ailleurs le Terek faire son retour dans la ville de Grozny en emménageant dans le stade Sultan-Bilimkhanov tout juste reconstruit. Les années qui suivent voient l'équipe lutter principalement pour son maintien avec plusieurs places de bas de classement, tandis qu'elle change une nouvelle fois de stade, entrant cette fois dans la nouvellement construite Akhmad Arena en 2011[2]. Cette même année voit par ailleurs Ramzan Kadyrov, devenu entre-temps président de la Tchétchénie en 2007, quitter son poste de président pour devenir président d'honneur, tandis que Magomed Daoudov prend sa place à la fin du mois de novembre 2011[3].

L'emménagement dans son nouveau stade correspond à une relative amélioration des résultats, le club atteignant la huitième place dès l'exercice 2012-2013. Dirigée par l'entraîneur tadjik Rashid Rahimov entre 2013 et 2017, l'équipe parvient notamment à finir septième en 2016 puis cinquième l'année suivante, ce qui constitue sa meilleure performance en date. Le mois de juin 2017 voit par ailleurs le Terek être renommé Akhmat par Ramzan Kadyrov en hommage à son père Akhmad Kadyrov, qui a dirigé le club de 2001 à 2003[4].

Palmarès et résultatsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès de l'Akhmat Grozny
Compétitions russes Compétitions internationales Compétitions soviétiques

Classements depuis 1992Modifier

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat depuis 1992.

Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2 

Bilan par saisonModifier

Période soviétiqueModifier

Bilan par saison[5]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1957 2e Zone 1 14e 26 34 11 4 19 47 70 -23 Deuxième tour Q
1958 2e Zone 4 8e 33 30 14 5 11 46 49 -3 Quatrième tour Q
1959 2e Zone 3 2e 35 26 14 7 5 35 23 +12 N/A
1960 1er 42 26 18 6 2 71 26 +45 Deuxième tour Q
1961 2e Russie 4 1er 38 24 18 2 4 51 16 +35 Premier tour Q
1962 2e Russie 3 7e 30 28 11 8 9 27 35 -8 Premier tour Q
1963 3e Russie 3 2e 37 30 14 9 7 39 23 +16 Troisième tour Q
1964 3e Russie 4 2e 44 34 15 14 5 41 21 +20 Seizièmes de finale
1965 2e 13e 25 30 10 5 15 33 45 -12 Premier tour
1966 2e Groupe 1 8e 33 32 11 11 10 26 28 -2 Troisième tour
1967 5e 44 38 16 12 10 32 23 +9 Seizièmes de finale
1968 2e Groupe 3 19e 31 40 9 13 18 45 55 -10 Deuxième tour
1969 2e Groupe 1 20e 31 38 10 11 17 28 48 -20 Deuxième tour
1970 4e Russie 2 1er 50 34 21 8 5 84 24 +60 N/A
1971 3e Zone 3 7e 42 38 16 10 12 37 30 +7
1972 3e Zone 4 1er 51 36 21 9 6 62 27 +35
1973 3e Zone 3 2e 41 34 19 6 9 73 37 +36
1974 3e Zone 4 1er 58 40 24 10 6 65 32 +33
1975 3e Zone 3 3e 53 38 23 7 8 61 28 +33
1976 2e 16e 33 38 10 13 15 39 60 -21 Premier tour
1977 7e 41 38 17 7 14 59 48 +11 Seizièmes de finale
1978 5e 41 38 16 9 13 56 56 0 Seizièmes de finale
1979 19e 42 46 17 8 21 59 63 -4 Phase de groupes Q
1980 3e Zone 3 4e 43 34 19 5 10 52 38 +14 Phase de groupes Q
1981 3e 48 34 22 4 8 67 32 +35 N/A
1982 13e 24 32 9 6 17 45 56 -11
1983 9e 28 30 11 6 13 43 45 -2
1984 5e 34 30 15 4 11 37 30 +7
1985 6e 34 30 14 6 10 56 43 +13
1986 5e 40 32 17 6 9 49 21 +28 Deuxième tour
1987 6e 40 32 15 10 7 49 28 +21 N/A
1988 3e Zone 9 9e 31 30 12 7 11 43 39 +4
1989 3e Zone 3 3e 54 42 23 8 11 76 41 +35
1990 3e Centre 13e 41 42 17 7 18 51 52 -1
1991 5e 49 42 19 11 12 55 40 +15 Deuxième tour

Période russeModifier

Bilan par saison[6]
Saison Championnat Coupe de Russie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 2e Ouest 5e 41 34 18 5 11 63 43 +20 N/A
1993 11e 44 42 20 4 18 76 63 +13 Huitièmes de finale
1994 3e Sud 21e 19 40 7 5 28 22 83 -61 Seizièmes de finale
Premier tour
1995-2001 Guerres en Tchétchénie
2001 3e Sud 5e 73 38 22 7 9 57 29 +28 N/A
2002 1er 109 40 36 1 3 98 20 +78 Troisième tour
2003 2e 4e 85 42 25 10 7 56 21 +35 Deuxième tour
2004 1er 100 42 32 4 6 70 22 +48 Vainqueur
2005 1re 16e 14-6 30 5 5 20 20 50 -30 Seizièmes de finale
2006 2e 8e 62 42 18 8 16 48 47 +1 Huitièmes de finale
2007 2e 90 42 28 6 8 69 27 +42 Seizièmes de finale
2008 1re 10e 35 30 9 8 13 28 42 -14 Huitièmes de finale
2009 12e 33 30 9 6 15 33 48 -15 Huitièmes de finale
2010 12e 33 30 8 9 13 28 34 -6 Seizièmes de finale
2011-2012 11e 52 44 14 10 20 45 62 -17 Seizièmes de finale
Quarts de finale
2012-2013 8e 48 30 14 6 10 38 40 -2 Quarts de finale
2013-2014 12e 33 30 8 9 13 27 33 -6 Quarts de finale
2014-2015 9e 37 30 10 7 13 30 30 0 Seizièmes de finale
2015-2016 7e 44 30 11 11 8 35 30 +5 Quarts de finale
2016-2017 5e 48 30 14 6 10 38 35 +3 Huitièmes de finale
2017-2018 9e 39 30 10 9 11 30 34 -4 Seizièmes de finale
2018-2019 8e 42 30 11 9 10 28 30 -2 Huitièmes de finale
2019-2020 à venir à venir
Légende
  • Vainqueur de la compétition
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Parcours en compétitions européennesModifier

L'Akhmat prend part à sa seule et unique compétition européenne en 2004 en se qualifiant pour la Coupe UEFA en tant que vainqueur de la Coupe de Russie. Démarrant au deuxième tour de qualification, le club parvient à défaire les Polonais du Lech Poznań en l'emportant par deux fois à domicile puis à l'extérieur sur le score d'un but à zéro chaque fois. L'aventure s'arrête cependant dès le tour suivant, les Russes échouant lors du premier tour face au club suisse du FC Bâle, qui obtient un match nul un partout en Russie avant de l'emporter chez lui 2-0[7].

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
2004-2005 Coupe UEFA Deuxième tour Q   Lech Poznań 1 - 0 1 - 0 2 - 0
Premier tour   FC Bâle 1 - 1 0 - 2 1 - 3
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Joueurs et personnalités du clubModifier

PrésidentsModifier

Le tableau suivant présente la liste des présidents du club depuis 2001.

Nom Période
  Akhmad Kadyrov 2001-2003
  Ramzan Kadyrov 2004-2011
  Magomed Daoudov 2011-

EntraîneursModifier

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1959 :

Effectif professionnelModifier

À jour au 13 juillet 2019

No. Nat. Position Nom du joueur
4   D Wilker Ángel
5   D Magomed Moussalov
6   M Mikhaïl Gachtchenkov
7   A Magomed Mitrichev
8   M Damian Szymański
9   M Konrad Michalak
10   M Khalid Kadyrov
14   M Ravanelli
15   D Andreï Semionov
16   G Ievgueni Gorodov
17   A Ablaye Mbengue
18   A Andrés Ponce
19   M Oleg Ivanov
20   D Zoran Nižić
21   M Odise Roshi
No. Nat. Position Nom du joueur
22   M Letchi Sadoulaïev
23   M Anton Chvets
31   G Aleksandr Chepliakov
33   G Vitali Gudiev
40   D Rizvan Outsiev  
42   G Aleksandr Melikhov
59   M Ievgueni Kharine
70   M Aïoub Batsouïev
77   M Bernard Berisha
88   M Denis Glouchakov
95   A Abubakar Kadyrov
  M Roland Gigolayev
  A Zaour Sadaïev
  A Idris Oumaïev

Joueurs emblématiquesModifier

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage à l'Akhmat sont marqués en gras.

StadesModifier

Le club évolue à ses débuts au stade Sergo Ordjonikidze, plus tard renommé Ouvaïs Akhtaïev, du nom d'un célèbre basketteur tchétchène, à partir de 1993. Celui-ci est cependant détruit en 2000 lors de la Seconde guerre de Tchétchénie. Avec son retour dans le championnat russe en 2001, et pour des raisons de sécurité, le Terek se voit obligé d'emménager dans plusieurs enceintes voisines en attendant la reconstruction du stade Dinamo. Cette période, qui s'étale de 2001 à 2007, voit ainsi le club élire domicile à Tcherkessk, Lermontov et Piatigorsk, avant de finalement pouvoir revenir à Grozny en 2008 avec la fin des travaux du stade, renommé entre-temps Sultan-Bilimkhanov. Après trois années, le club emménage une dernière fois en 2011 au sein de la nouvelle Akhmad Arena, en construction depuis 2006, dont la capacité s'élève à 30 597 personnes.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

RéférencesModifier

  1. (ru) « ЧЕЧЕНСКАЯ РЕСПУБЛИКА ИЧКЕРИЯ в ноябре 1997 года », sur igpi.ru,‎ (consulté le 20 février 2019)
  2. (ru) « История », sur fc-akhmat.ru (consulté le 20 février 2019)
  3. (ru) « Рамзан Кадыров: «Передал свои полномочия Даудову из-за исключительной загруженности» », sur sports.ru,‎ (consulté le 20 février 2019)
  4. « Un club tchtchène prend le nom du père du président », sur SoFoot, (consulté le 20 février 2019)
  5. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  6. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  7. (en) « European Debuts of Soviet and Russian Teams: A Chronology », sur russianfootballnews.com, (consulté le 1er janvier 2019)

Liens externesModifier