Grozny

ville de Tchétchénie

Sölƶa-Ġala

Grozny
(ru) Грозный
Blason de Grozny
Héraldique
Drapeau de Grozny
Drapeau
Grozny
Quelques sites remarquables de Grozny.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Caucase du Nord
District fédéral Caucase du Nord
Sujet fédéral Drapeau de la Tchétchénie Tchétchénie
Maire Khas-Magomed Shakhmometovich Kadyrov
Code OKATO 96 401
Indicatif (+7) 8712
Démographie
Population 301 253 hab. (2019)
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 18′ nord, 45° 42′ est
Altitude 130 m
Superficie 299 600 ha = 2 996 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Cours d'eau Sounja
Divers
Fondation 1818
Statut Ville depuis 1870
Ancien(s) nom(s) Groznaïa (1818 – 1870)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Grozny
Géolocalisation sur la carte : Tchétchénie
Voir sur la carte topographique de Tchétchénie
City locator 14.svg
Grozny
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Grozny
Liens
Site web grozmer.ru

Grozny (russe : Грозный) ou Sölƶa-Ġala (tchétchène : Соьлжа-ГIала, Sueulja-Hala), est une ville de Russie, capitale de la Tchétchénie, république constitutive de la fédération de Russie (l'une des vingt-deux qui composent le pays) qui se situe sur le versant nord des montagnes du Caucase et la vallée de Tchétchénie, dans le district fédéral du Caucase du Nord et la région économique du Caucase du Nord.

Située sur la rivière Sounja (russe : Сунжа ; tchétchène : Соьлжа, Sölƶa), sa population s'élevait à 301 253 habitants en 2019, ce qui fait d'elle la ville la plus peuplée de la République tchétchène. Jusqu'en 1870 (année où Grozny prit son nom actuel), elle était connue sous le nom de Groznaïa (« la Féroce »)[1].

GéographieModifier

Grozny est située à 87 km à l'est-nord-est de Vladikavkaz, à 155 km à l'ouest-nord-ouest de Makhatchkala, à 608 km au sud de Volgograd et à 1 502 km au sud-sud-est de Moscou[2].

ClimatModifier

Normales et records pour la période 1991-2020 à Grozny
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4,2 −3,7 0,8 5,7 11,5 15,9 18,2 17,9 13,4 7,3 1,4 −2,5 6,8
Température moyenne (°C) −1,5 −0,6 4,7 10,8 16,7 21,4 23,9 23,6 18,5 11,6 4,5 0,1 11,1
Température maximale moyenne (°C) 2,3 3,7 10,1 17,3 23,2 28,2 30,8 30,6 25,1 17,2 8,8 3,5 16,7
Record de froid (°C)
date du record
−31,5
1940
−30,8
1972
−19,1
1985
−7,6
1948
−3,1
1949
5,6
1967
9,2
1992
5
1950
−2,7
1956
−9,6
1958
−23,5
1953
−26,6
1945
−31,5
1940
Record de chaleur (°C)
date du record
15,5
2007
22,3
2016
32,9
2013
33,7
1970
38,1
1961
39,1
1956
42
2001
41,4
1940
40,7
2010
32,5
1973
23,7
1992
18
1961
42
2001
Ensoleillement (h) 59 67 104 167 219 242 247 234 186 136 68 49 1 778
Précipitations (mm) 29 24 34 43 67 84 53 48 48 51 36 33 550
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
22
1943
27
2016
30
1964
46
1978
93
2020
78
1953
72
1958
72
1956
91
1956
54
2011
89
1994
43
1994
93
2020
Nombre de jours avec précipitations 4,9 5,2 4,9 5,1 7,2 8 6,2 5,7 4,6 5,9 5,8 6,3 69,8
Source : Погода и Климат[3]NOAA (Ensoleillement)[4]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
2,3
−4,2
29
 
 
 
3,7
−3,7
24
 
 
 
10,1
0,8
34
 
 
 
17,3
5,7
43
 
 
 
23,2
11,5
67
 
 
 
28,2
15,9
84
 
 
 
30,8
18,2
53
 
 
 
30,6
17,9
48
 
 
 
25,1
13,4
48
 
 
 
17,2
7,3
51
 
 
 
8,8
1,4
36
 
 
 
3,5
−2,5
33
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

HistoireModifier

À l'origine, la forteresse Groznaïa (грозная, féminin de грозный, ce qui signifie en russe « redoutable ») fut construite par le général russe Alexis Iermolov en 1818 et gardait les marches caucasiennes de l’Empire. La ville fut fondée à partir de ce même fort tenu par les Cosaques.

En 1869, elle devient la ville Grozny (ce même mot « Redoutable », mais au masculin). La ville ne connut essentiellement son essor qu'à l'époque soviétique.

Dans les années 1990, la capitale fut nommée officieusement « Djokhar-Kala » par les séparatistes tchétchènes, fidèles à leur président Djokhar Doudaïev, assassiné en 1996.

Grozny a subi deux guerres :

Le gouvernement de Tchétchénie siège à Grozny. Son quartier général a été attaqué le par les rebelles tchétchènes.

Le , Akhmad Kadyrov, président pro-fédéral de la Tchétchénie, ainsi que le président du Parlement, furent tués par une mine dissimulée dans la tribune du stade Dynamo lors de la parade célébrant le 59e anniversaire de la victoire sur le nazisme.

Un plan de reconstruction de Grozny et de la Tchétchénie a été adopté par le gouvernement russe, sur une période estimée à 30 ans et les priorités de reconstruction ont été réaffirmées par le président russe, Vladimir Poutine, lors de son allocution au nouveau Parlement tchétchène le .

Le , le Parlement de Tchétchénie propose de rebaptiser la capitale Grozny en « Akhmat-Kala » (ville d'Akhmat), en hommage à Akhmad Kadyrov. Ramzan Kadyrov, fils d'Akhmad Kadyrov et à l'époque Premier ministre de la Tchétchénie par intérim, rejette cette proposition, parce qu'une avenue de Grozny porte déjà le nom de Kadyrov ainsi qu'une place centrale ornée d’une statue à son effigie.

En , à la suite des attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo et la publication de nouvelles caricatures, le Chef de la République tchétchène, Ramzan Kadyrov, appelle à une manifestation anti-française, qui se réunit au pied de la mosquée de Grozny[5].

Grozny est jumelée avec Odessa et Lviv.

ReconstructionModifier

 
Un immeuble endommagé en 2006
 
Mosquée Akhmad Kadyrov.

La ville ayant été détruite par les bombardements russes, depuis le début de 2006, la reconstruction civile et résidentielle de Grozny fut entreprise avec frénésie pour cacher les dévastations de la guerre. En effet, les Nations unies qualifièrent en 2003 Grozny de « ville la plus détruite sur terre »[6] et il n'y avait plus dans la ville un seul immeuble qui n'ait pas été endommagé[6]. Le projet de reconstruction fut financé en grande partie par les fonds fédéraux, c'est-à-dire russes, et par la fondation Kadyrov dont les capitaux proviennent des oligarques tchétchènes. L'aéroport de Grozny (code AITA : GRV), a été rouvert en , entièrement rénové et relié à la capitale par une autoroute. Fin 2007, il ne reste presque plus en ville de traces des deux guerres dévastatrices.[réf. nécessaire]

Le point d'orgue de cette reconstruction est l'inauguration en 2008 de l'imposante et impressionnante Mosquée Akhmad Kadyrov qui figure sur le drapeau de la ville.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[7] :

Évolution démographique
1897* 1913 1923 1926* 1939*
15 56435 80049 20068 677172 448
1959* 1970* 1979* 1989* 2002*
242 068341 259375 326399 688210 720
2010* 2012 2013 2014 2015
271 573275 627277 414280 263283 659
2016 2019 2022 - -
287 410301 253326 439--


GalerieModifier

 
Nouveau centre de Grozny : Grozny City.
 
Grozny : rue Kadyrov.

EnseignementModifier

SportModifier

La ville abrite le club de football de l'Akhmat Grozny, qui évolue depuis 2008 en première division russe.

JumelageModifier

PersonnalitésModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :