Ouvrir le menu principal

Aéroport international de Nagasaki

aéroport desservant Nagasaki, Japan

Aéroport de Nagasaki
Nagasaki Kūkō
Aéroport international de Nagasaki
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Nagasaki
Date d'ouverture 1975
Coordonnées 32° 55′ 01″ nord, 129° 54′ 49″ est
Altitude 2 m (7 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
NGS
NGS
Pistes
Direction Longueur Surface
14/32 3 000 m (9 843 ft) Béton/Bitume
18/36 1 200 m (3 937 ft) Béton/Bitume
Informations aéronautiques
Code AITA NGS
Code OACI RJFU
Type d'aéroport Militaire/Civil
Gestionnaire Ministère japonais du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme
Terminal building.

L’aéroport international de Nagasaki (長崎空港, Nagasaki Kūkō?) (code AITA : NGS • code OACI : RJFU) est un des principaux aéroports de Kyushu au Japon.

HistoriqueModifier

L'aéroport international de Nagasaki a été construit en 1975 sur l’île de Mino[l 1], dans le Sud-Est de la baie d'Ōmura, un territoire qui appartient à la ville d'Ōmura[1]. Au centre de la préfecture de Nagasaki, c’était le premier aéroport au monde construit sur l’eau, avant celui du Kansai, de Kobe et celui du Chubu (ouvert en 2005) — même si ce n’est pas une île artificielle à proprement parler, mais bien une île transformée et élargie.

Mino-shima avait une superficie initiale de 0,92 km2 et un diamètre de 7 km[1]. Elle était habitée par 74 personnes (seize foyers) jusqu’en 1972 quand la construction de l’aéroport débuta[1]. Après trois ans et dix-huit milliards de yens, Mino-shima fut agrandie pour atteindre 2,4 km2. Un pont de 970 m, le pont Mino, fut construit pour relier l’île à Kyushu[1].

L’aéroport, dont le premier nom était aéroport d’Ōmura, ouvrit son service le avec une piste de 2 500 m. Dès que les liaisons avec Tokyo et Osaka débutèrent, l’aéroport fut rebaptisé aéroport de Nagasaki. Puis avec des vols à destination de Shanghai en septembre 1979, il devint l’aéroport international de Nagasaki. Depuis lors, la piste a été allongée (3 000 m) et des terminaux pour les vols intérieurs et internationaux ont été construits (rénovation de 1993). Des vols le relient à Séoul en Corée du Sud depuis 1988 — il est bien plus proche de Séoul que de l’aéroport international de Narita à Tokyo. Son trafic annuel est actuellement de trois millions de passagers transportés environ — un peu moins depuis 2001.

SituationModifier

Compagnies aériennes et destinationsModifier

Notes et référencesModifier

Notes lexicales bilinguesModifier

  1. L'île de Mino (箕島, Mino-shima?).

RéférencesModifier

  1. a b c et d (ja) Asahi Shinbun, « 箕島 » [« Île de Mino »], sur Kotobank,‎ (consulté le 19 janvier 2019).
  2. (ko) « 에어서울, 10월부터 아시아나 日 노선 순차 인수 », NEWSIS.COM,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :