Ouvrir le menu principal

Aéroport de Kobe

aéroport desservant Kobe, Japan

Aéroport de Kobe
神戸空港
Kobe Airport
Vue aérienne
Vue aérienne
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Kobe
Date d'ouverture 2006
Coordonnées 34° 37′ 58″ nord, 135° 13′ 26″ est
Altitude 7 m (23 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
UKB
UKB
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 2 500 m Enrobé
Informations aéronautiques
Code AITA UKB
Code OACI RJBE
Gestionnaire Kansai Airports Kobe
Site web aéroport Consulter

L'aéroport de Kobe (神戸空港, Kobe kūkō?) (code AITA : UKB • code OACI : RJBE) est un aéroport situé sur une île artificielle dans la baie d'Osaka. L'aéroport de Kobe a ouvert en 2006. Il a accueilli 3 136 194 passagers en 2017. C'est un aéroport à l'histoire controversée, notamment de par son coût de 300 milliards de yens, soit environ 3 milliards de dollars américains.

Depuis le , la gestion de l’aéroport est confiée à Kansai Airports Kobe, filiale de Kansai Airports, qui gère les deux autres grands aéroports de la région, l’aéroport international d'Osaka et l’aéroport international du Kansai. Cette concession est valide jusqu'en [1].

SituationModifier

Compagnies aériennes et destinations[2]Modifier

L'aéroport de Kobe est exclusivement utilisé pour des vols intérieurs. Il possède un seul terminal doté de quatre portes d'embarquement.

CompagniesDestinations
  Air DoShin-Chitose
  All Nippon Airways Shin-Chitose, Tokyo-Haneda
  Solaseed Air Okinawa-Naha
  Skymark Airlines Ibaraki, Kagoshima, Nagasaki, Okinawa-Naha, Shin-Chitose, Sendai, Tokyo-Haneda

AccèsModifier

L'aéroport est relié à la gare de Sannomiya par l'extension du Port Liner. Le trajet prend 16 minutes. Depuis Sannomiya, on peut rejoindre Osaka en 21 minutes et Kyoto en 49 minutes avec les trains special rapid service de JR.

Il existe aussi un service de ferry rapide qui relie l'aéroport du Kansai et de Kobe en 29 minutes.

RéférencesModifier

  1. Three airports in Japan’s Kansai region begin to integrate their management, The Japan Times (2 avril 2018).
  2. Édité le 03/04/2018

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier