Aéroport d'Ibaraki

aéroport desservant Tokyo, au Japon

Aéroport d'Ibaraki
Ibaraki Airport
百里飛行場
Localisation de l'aéroport d'Ibaraki
Localisation de l'aéroport d'Ibaraki
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Omitama (Ibaraki)
Coordonnées 36° 10′ 54″ nord, 140° 24′ 53″ est
Altitude 33 m (107 ft)
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
IBR
IBR
Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Ibaraki
(Voir situation sur carte : préfecture d'Ibaraki)
IBR
IBR
Pistes
Direction Longueur Surface
03L/21R 2 700 m (8 858 ft) béton
03R/21L 2 700 m (8 858 ft) béton
Informations aéronautiques
Code IATA IBR
Code OACI RJAH
Gestionnaire Force aérienne d'autodéfense japonaiseVoir et modifier les données sur Wikidata

L'aéroport d'Ibaraki (茨城空港, Ibaraki-Kūkō?, anciennement Hyakuri Airfield) (code IATA : IBR • code OACI : RJAH) est situé à 80 km au nord-est de Tōkyō, dans la préfecture d'Ibaraki[1].

HistoriqueModifier

A l'origine, il s'agit d'une base aérienne du Service aérien de la Marine impériale japonaise inaugurée en 1937.

En 1956, elle devient une installation de la nouvelle Force aérienne d'autodéfense japonaise sous le nom de base aérienne Hiyakuri. Une unité de reconnaissance tactique, le 501 Hikotai (Escadron) "Teisatsu Kokutai" (501st Tactical Reconnaissance Squadron (JASDF) (en) équipé de RF-4 Phantom II, y stationne de 1975 a 2020.

L'aéroport civil fut inauguré le et devient ainsi le 98e aéroport japonais[2],[3]. Sa construction a couté 22 milliards de yens, environ 177 millions d'euros[4].

SituationModifier

Compagnies aériennesModifier

CompagniesDestinations
  Bamboo Airways Charter: Hanoï-Nội Bài, Hô Chi Minh Ville (Tân Sơn Nhất)[5]
  Fuji Dream Airlines Charter: Amami, Kagoshima, Nagoya, Matsuyama, Nagasaki, Nanki Shirahama (en), Tanegashima (en)
  Qingdao Airlines Charter: Changchun, Fuzhou-Chánglè
  Skymark Airlines Fukuoka, Kobe, Okinawa-Naha[6], Shin-Chitose
  Spring Airlines Shanghai-Pudong, Xi'an-Xianyang[7]
  Tigerair Taiwan Taïwan-Taoyuan

Édité le 09/01/2020

StatistiquesModifier

Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier