Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Équemauville

commune française du département du Calvados

Équemauville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 391 habitants[Note 1].

Équemauville
Le bâtiment de la mairie.
Le bâtiment de la mairie.
Blason de Équemauville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Honfleur-Deauville
Intercommunalité CC du Pays de Honfleur-Beuzeville
Maire
Mandat
Michel Bailleul
2014-2020
Code postal 14600
Code commune 14243
Démographie
Gentilé Équemauvillais
Population
municipale
1 391 hab. (2014)
Densité 233 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 35″ nord, 0° 12′ 32″ est
Altitude Min. 20 m
Max. 119 m
Superficie 5,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Équemauville

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Équemauville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Équemauville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Équemauville

Sommaire

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le village est attesté sous la forme latinisée Scamellivilla en 1048[2].

Formation médiévale en -ville « domaine rural », précédé d'un anthroponyme, comme dans la plupart des cas. Il s'agit du nom de personne vieux danois Skammel, forme contractée du surnom vieux norrois Skammhals « court du cou »[3].

On retrouve ce nom anciennement sur la commune de Moulineaux, près de Rouen, le Scamelbec (vers 1180), nom d'un ruisseau en contrebas, vieux norrois bekkr > -bec « ruisseau » et dans Cannetot, lieu-dit à Fourmetot, mentionné sous la forme Scameltot en 1087[4] et qui contient l'appellatif -tot, issu du vieux norrois topt « lieu habité ».

Le gentilé est Équemauvillais.

HistoireModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune d'Équemauville se blasonnent ainsi :
Parti : au premier d'azur à la nef contournée équipée et habillée d'or, au second de gueules à la licorne saillante en défense d'argent[5]
(adopté par délibération du conseil municipal du 30 avril 2004).

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Albert Mortagne    
mars 2001 en cours Michel Bailleul[6] SE Secrétaire général
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[6].

DémographieModifier

En 2014, la commune comptait 1 391 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Équemauville[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
641 645 648 536 527 540 600 621 720
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
696 706 705 632 658 704 656 630 601
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612 606 631 610 610 537 580 626 669
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
708 629 730 914 1 227 1 212 1 255 1 294 1 391
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Activité, label et manifestationsModifier

JumelagesModifier

LabelModifier

La commune est un village fleuri (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[14].

Personnalités liées à la communeModifier

NaissancesModifier

  • Pierre Boiteau (Piboi), (né en 1977)
  • Zakaria Diallo (1986-), footballeur.

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier