Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1935 1936 1937  1938  1939 1940 1941
Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l’année 1938 du calendrier grégorien

ÉconomieModifier

  • Le Produit Intérieur Brut atteint 390 milliards de francs.
  • La crise continue. L’indice de production industrielle (base 100 en 1928) est à 83 en France (128 en Allemagne, 122,5 en Angleterre, 77,9 aux États-Unis).
  • Stagnation du PIB.
  • Le niveau de l'inflation atteint 13,6 %.
  • Chômage stable à 7,5 %.
  • Dette à 110 % du PIB.
  • Déficit public à 23,5 milliards de francs (6 % du PIB).
  • Agitation nationaliste dans les colonies françaises

ÉvénementsModifier

  • Émancipation juridique de la femme mariée.

JanvierModifier

  • 1er janvier : création de la SNCF à partir des 6 grandes compagnies ferroviaires françaises.
  • 13 janvier : chute du président du Conseil Camille Chautemps.
    • Après avoir plaidé pour la restauration de l’ordre et de la confiance, le président du Conseil Camille Chautemps rend leur liberté aux communistes qui avaient décidé de s’abstenir lors du vote d’investiture, ce qui provoque la démission des ministres socialistes et du cabinet.
  • 17 janvier : Camille Chautemps président du Conseil (4) forme un gouvernement sans la SFIO.

FévrierModifier

MarsModifier

  • 5 mars : loi créant la Caisse autonome de la défense nationale, dotée d'un budget de 11 milliards de francs.
  • 10 mars : chute du président du Conseil Camille Chautemps. Il démissionne à la suite du refus des socialistes et des communistes de lui accorder les pleins pouvoirs financiers.
  • 13 mars : Léon Blum président du Conseil (2) forme un nouveau gouvernement de Front populaire.

AvrilModifier

  • 6 avril : le gouvernement Blum obtient de la Chambre les pleins pouvoirs financiers.
  • 8 avril : démission du président du Conseil Léon Blum (2) en raison du refus du Sénat de lui accorder les pleins pouvoirs financiers.
  • 9 avril : violentes émeutes nationalistes en Tunisie organisées par le Néo-Destour. Initialement débordées, l'armée et de la gendarmerie répriment le mouvement en fin de journée. On compte 22 morts et 150 blessés parmi les militants tunisiens, 1 mort et 35 blessés parmi les forces de l’ordre. Le lendemain, Habib Bourguiba et ses compagnons sont arrêtés. Le Néo-Destour est dissous.
  • 10 avril : Édouard Daladier président du Conseil (3).
  • 12 avril : Édouard Daladier forme un nouveau gouvernement sans la participation de la SFIO.
  • 13 avril : majoration de 8 % de l'IGR. Le taux de cet impôt passe à 53 %.
  • 26 avril : décret-loi instaurant de nouvelles mesures pour enrayer la crise du bâtiment. Réforme du crédit hypothécaire, crédit d'impôt pour les acquéreurs de logements.

MaiModifier

  • 2 mai : Nouvelle dévaluation de 25 % du Franc. Décret-loi instaurant la hausse de l'IGR.

JuinModifier

  • 1er - 2 juin : tempête sur le Nord-Ouest de la France[1].
  • 8 juin : fondation du Parti socialiste ouvrier et paysan.
  • 17 juin : pour la première fois, une AOC est attribuée à un fruit (et non à un vin) : c'est la noix de Grenoble AOC.
  • Décret transformant le Crédit national hôtelier en caisse centrale de crédit hôtelier, commercial et industriel et créant la Caisse centrale de crédit coopératif.

JuilletModifier

  • 13 juillet : loi sur l’organisation de la nation en temps de guerre.

AoûtModifier

  • 1er août : loi instaurant le Fonds de stabilisation des changes, organisme chargé de lutter contre la fuite des capitaux et la spéculation.
  • 10 août : liaison aérienne Marseille-Hong Kong.
  • 21 août : discours de Daladier : « Il faut remettre la France au travail ». Assouplissement de la loi sur la semaine de quarante heures.

SeptembreModifier

OctobreModifier

NovembreModifier

DécembreModifier

  • 6 décembre : le gouvernement français signe un accord avec Ribbentrop (ministre des affaires étrangères du Reich), aux termes duquel les parties s’engagent à se concerter mutuellement sur les questions intéressant les deux pays en cas de difficultés internationales et considèrent leurs frontières comme définitives.
  • 31 décembre : hausse fiscale avec le taux de l'IGR porté à 33,33 %.

CultureModifier

LittératureModifier

Article connexe : 1938 en littérature.

CinémaModifier

Films français sortis en 1938Modifier

Autres films sortis en France en 1938Modifier

  • x

Le Spountz de Marcel Pagnol avec Fernandel; Quai des Brumes de Marcel Carné avec Jean Gabin et Michèle Morgan; Hôtel du Nord de Marcel Carné avec Arletty et Louis Jouvet; La bête humaine de Jean Renoir avec Jean Gabin, Simone Simon, Fernand Ledoux et Julien Carette; La femme du boulanger de Marcel Pagnol avec Raimu; Les disparus de St-Agil de Christian Jaque avec Von Stonheim et Michel Simon;

Naissances en 1938Modifier

Décès en 1938Modifier

  • x

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier