Andrée Lafayette

actrice française
Andrée Lafayette
Andree Lafayette (SAYRE 11682).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Andrée Rose GodardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Valtesse de La Bigne (grand-mère maternelle)Voir et modifier les données sur Wikidata

Andrée Rose Godard dite Andrée Lafayette, également connue sous le nom de comtesse Andrée de la Bigne (née le à Achères, aujourd'hui dans les Yvelines, et morte le à Équemauville dans le Calvados), est une actrice française[1].

BiographieModifier

Andrée Lafayette, dite « Comtesse Andrée de la Bigne », est née Andrée Rose Godard, de Paul Jules Auguste Godard, conducteur de train, et de Julia Pâquerette Fossey [2]. Née à Paris, dans le 9e arrondissement, le , sa mère est la fille reconnue de Richard Fossey, rentier, et d'Émilie Louise Delabigne, alors âgée de 19 ans et prostituée, qui devient plus tard la célèbre demi-mondaine Valtesse de la Bigne.

Andrée Rose se marie à l'Américain Arthur May Constant en 1923 et part vivre avec lui aux États-Unis. Exerçant le métier d'actrice, elle obtient son premier grand rôle dans le film muet Trilby (en). Elle poursuit ensuite sa carrière jusqu'en 1953 en France et aux États-Unis.

Au début des années 1930, elle rencontre le prince André de Grèce, qui devient son amant. Celui-ci est le père du prince Philip, mari de la reine Élisabeth II d'Angleterre [3],[4],[5].

Son mari meurt en 1943 alors qu'il pilotait un avion [6].

FilmographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Andrée Rose GODARD Base de données des décès de l'insee
  2. (en) Catherine Hewitt, The mistress of Paris : the 19th-century courtesan who built an empire on a secret, Londres, Icon Books, (ISBN 978-1-78578-003-5)
  3. (en) Hugo Vickers, Alice : Princess Andrew of Greece, Londres, Hamish Hamilton, , 477 p. (ISBN 0-241-13686-5), p. 308.
  4. (en) Christopher Wilson, « Prince Philip: The untold story of the Duke of Edinburgh's stepmother who spent his money », Express,‎ (lire en ligne)
  5. (es) Darío Silva d'Andrea, « La falsa condesa que despilfarró la henrencia del duque de Edinburgo », Vanity Fair,‎ (lire en ligne)
  6. Maurice Bessy, Charlie Chaplin, Paris, Pygmalion, (ISBN 2-85704-175-6, lire en ligne)