Ouvrir le menu principal

XIII limouxin

club français de rugby à XIII
XIII limouxin
Logo du XIII limouxin
Généralités
Nom complet XIII limouxin
Surnoms Les Grizzlies
Les Blanquetiers
Noms précédents Sporting Club Limoux XIII, Limoux Rugby XIII
Fondation 22 octobre 1951
Statut professionnel Club de Rugby à XIII
Couleurs Rouge et noir
Stade Stade de l'Aiguille
(5 000 places)
Siège 29 Avenue François Clamens 11300 Limoux
Championnat actuel Drapeau : France Élite 1
Président Drapeau : France Laurent Moreno
Drapeau : France Laurent Coronas
Drapeau : France Jacques Pech
Entraîneur Drapeau : France Maxime Grésèque
Site web http://www.13-limouxin.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de rugby à XIII 2018-2019
0

Le XIII Limouxin est un club de rugby à XIII français basé à Limoux (Aude) et fondé le [1]. Le club du Languedoc-Roussillon est présidé par trois co-présidents Laurent Moreno, Laurent Coronas, Jacques Pech. Le XIII Limouxin évolue au plus haut niveau français disputant le Championnat de France d'« Elite 1 ». Le club a remporté deux Coupes de France (1996 et 2008) et trois Championnats de France (1968[2], 2016 et 2017).

HistoireModifier

 
Joueurs de Limoux lors de la finale du championnat d’Élite 1 contre Lezignan (mai 2009)

En octobre 1951, le président du club alors quinziste, se trouva confronté à la FFR (XV) sur l'agrément de plusieurs licenciés[Ref 1]. Le refus de la fédération quinziste d'entériner plusieurs mutations[Ref 1] provoqua une colère de l'ensemble des dirigeants. Le président Tastavy invita à une assemblée générale extraordinaire et chacun, par un vote secret, se définit pour ou contre le passage au rugby à XIII. Le vote fut positif et obligea le club à se restructurer différemment sous l'appellation Sporting Club Limoux XIII.

De 1951 à 1962, le club évolue en division fédérale[2]. En septembre 1962, Limoux XIII va faire ses premiers galons en Nationale. Au cours de la saison 1966 - 1967, le SCL arrive en demi-finale de la Coupe de France. La saison 1967 - 1968 est celle de la consécration pour Limoux XIII qui remporte le titre de champion de France face à son voisin carcassonnais[Ref 2].

Le club atteint par deux fois la finale de la coupe de France en 1984 et 1985[Ref 3]. Il a fallu attendre 1996, pour que Limoux XIII remporte un nouveau titre. Les joueurs limouxins battent comme en 1968 leurs voisins carcassonnais lors de la finale du trophée Lord Derby 39-12. L'année suivante Limoux rencontre le XIII catalan en finale de la Coupe de France mais perd sur le fil 25-24.

Limoux atteindra ensuite, à deux reprises la finale de la Coupe de France contre L'UTC en 2001 et 2005 mais ne remporteras aucune des deux finales. En 2008, Limoux remporte une nouvelle fois, après 12 ans, la Coupe de France de rugby à XIII face à Albi sur le score de 17-14 à Carcassonne devant 9000 supporters. En 2009, le club se retrouve consécutivement en finale de la Coupe de France et du championnat, mais ne gagne aucun des deux trophées. En 2010, nouvelle finale de la Coupe de France et nouvelle défaite face à Lézignan-Corbières. En 2011, Limoux retrouve Lézignan-Corbières en finale du Championnat de France de rugby à XIII mais laisse échapper le bouclier sur le score de 17-12 au Parc des sports de Narbonne.

En 2016, Limoux atteint la finale de la Coupe de France en éliminant Avignon (38-24), Villeneuve-sur-Lot (66-28) et Lézignan (42-22). Il retrouve Saint-Estève XIII catalan en finale qui se dispute au stade Albert Domec de Carcassonne le . Cette finale se solde par une nouvelle défaite pour le club. Malgré la défaite la saison 2016 s'avère être une saison historique pour le club. En effet il décroche le titre de Champion de France aux dépens de l'As Carcassonne le 21 mai 2016 au Stadium d'Albi en l'emportant en finale sur le score de 26 à 24. Ce titre est le second décroché par le club, après 48 ans d'attente !


Deux joueurs du club sont présents lors de la Coupe du monde 2017 : Maxime Hérold et Mickaël Rouch (France).

PalmarèsModifier

Championnat de France Coupe de France Championnat de France de deuxième division
  • Vainqueur (2) : 1996 et 2008.
  • Finaliste (10) : 1984, 1985, 1997, 2001[3], 2005, 2009, 2010, 2013, 2016 et 2018.
  • Vainqueur (0) :
  • Finaliste (1) : 1992.


Effectif actuelModifier

Joueurs emblématiquesModifier

Saisons en Championnat de FranceModifier

Année Saison régulière
Championnat de France
Phase finale
Championnat de France
Coupe de France
Class. Points MJ V. N. D. Pp. Pc. Perf. MJ V. N. D. Pp. Pc. Performance
2009 1er 51 20 15 1 4 641 326 Finaliste 3 1 0 2 91 76 Finaliste
2010 3e 36 16 10 0 6 469 329 Quart-de-finale 2 0 0 2 30 69 Finaliste
2011 2e 54 20 17 0 3 741 405 Finaliste 4 2 0 2 86 75 Quart-de-finale
2012 8e 27 18 5 0 13 430 480 Non qualifié 0 0 0 0 0 0 Demi-finale
2013 8e 27 17 5 0 12 411 537 Non qualifié 0 0 0 0 0 0 Finaliste
2014 4e 36 20 9 2 9 483 536 Quart-de-finale 1 0 0 1 21 28 Quart-de-finale
2015 6e 40 20 11 1 8 615 546 Quart-de-finale 2 1 0 1 57 44 Quart-de-finale
2016 2e 50 20 14 2 4 658 482 Champion 2 2 0 0 48 42 Finaliste
2017 2e 49 20 15 0 5 653 407 Champion 2 2 0 0 66 56 Demi-finale
2018 2e 45 19 14 0 5 565 369 Finaliste 2 1 0 1 58 44 Finaliste
2019 4e 42 19 13 0 6 512 400 Demi-finale 2 1 0 1 42 44 Demi-finale
2020 à venir -

MédiasModifier

Le club est suivi par la presse régionale, principalement par l'Indépendant de manière complète, et accessoirement par Midi Libre, mais uniquement à la page « Limoux » d'une de ses éditions audoises. Il est également suivi par la presse britannique dans des publications telles que Rugby League World et Rugby Leaguer & League Express, ainsi que de manière accessoire par Midi Olympique, selon les performances du club, dans sa page « Treize actualités ».

A la fin des années 1990, le club est l'un des premiers à avoir un site internet officiel sur la toile, avec les clubs de Montpellier, Toulouse et la Réole[4].

NotesModifier

  1. a et b Bonnery 1996, p. 262
  2. Bonnery 1996, p. 283
  3. Bonnery 1996, p. 292

BibliographieModifier

  • Louis Bonnery, Le rugby à XIII le plus français du monde, Limoux, Cano&Franck, , 489 p. (ASIN B000X3Z932), « Ils ont perdu leurs pantalons (sic) -Limoux XIII 1968 », p. 261-292

Autres notes et référencesModifier

  1. (en) Harry Edgar, « French league's Elite : Limoux », Rugby League World, no 246,‎ , p. 51 (ISSN 1466-0105)
  2. a et b André Passamar, L'encyclopédie de Treize Magazine, Limoux (Sporting Club), Toulouse, Sud-Ouest Presse impression, 2ème trimestre 1984, 169 p. (ASIN B0014I5GK6), p. 105
  3. (en) Harry Edgar, « French league's Elite : Lézignan », Rugby League World, no 246,‎ , p. 51 (ISSN 1466-0105)
  4. Pierre Carcau, « Internet : les sites français », Treize Magazine, no 210,‎ , p. 21 (ISSN 0220-5807) :

    « Mais il ne faut pas oublier le site officiel de Limoux, qui fut l'un des premiers présents sur l'internet »

Liens externesModifier