Ouvrir le menu principal

Championnat de France de rugby à XIII 2017-2018

Liste des équipes en compétitionModifier

Les dix mêmes équipes participent cette saison au championnat de France de première division. Huit équipes sont localisées en région Occitanie, les deux autres étant situées à moins de 20 kilomètres de ses frontières.

Il n'y a plus de match nul depuis la saison 2016-2017 puisqu'en cas d'égalité à la fin d'un match, une prolongation au point en or est disputée.

Le Championnat subit cette saison-là une profonde restructuration dans ses divisions inférieures, toutefois la première division maintient sa formule, à savoir la présence de dix clubs avec matchs aller-retour et la mise en place d'une journée supplémentaires appelée « Magic Week-End » lors de la dix-huitième journée. Toutefois, le calendrier est lui redéfini puisque le Championnat débute en janvier 2018 pour se clore fin juin-début juillet 2018. Ce changement a, selon la Fédération, pour objectif de tendre vers le professionnalisme des clubs engagés. Ce calendrier est précédé de trois mois de préparation pour les clubs avec la pratique de rugby à IX autour de rencontres et tournois, ceci en concordance avec l'organisation de la Coupe du monde de rugby à IX par la Fédération internationale.

Club Dernière
montée
Budget 2017-18 Classement
en 2017
Entraîneur(s) Stade Capacité
Albi 2015 450 000 € Barragiste   Éric Anselme Stade Mazicou +1 500,
Avignon 2008 550 000 € Barragiste   Renaud Guigue
  Christophe Desserre
Parc des Sports +17 518,
Carcassonne 2000 650 000 € Demi-finaliste   Patrick Albérola Stade Albert-Domec +12 000,
Lézignan 1990 500 000 € Finaliste   Jamal Fakir Stade du Moulin +5 000,
Limoux 1962 450 000 € Champion   Maxime Grésèque Stade de l'Aiguille +3 500,
Palau-del-Vidre 2013 ? € 9e   Olivier Élima Stade Georges Vaills -
Saint-Estève XIII catalan 2000 850 000 € Demi-finaliste   Thomas Bosc
  Benoît Albert
Stade municipal +03 500,
Saint-Gaudens 2016 300 000 € 7e   Gilles Dumas Stade Jules-Ribet +04 000,
Toulouse élite 2015 ? € 10e   Julien Gérin Stade Struxiano +02 000,
Villeneuve-sur-Lot 1934 405 000 € 8e   David Ellis[1]
  Laurent Carrasco
Stade Max-Rousié +05 000,

FormatModifier

Le calendrier est composé de deux phases :

Première phase : saison régulièreModifier

Chaque équipe rencontre toutes les autres en matchs aller-retour. Ainsi, à l'issue de la saison régulière, chaque équipe a disputé dix-neuf matchs dont trois face à l'équipe affrontée lors du Magic Weekend.

Deuxième phase : éliminatoiresModifier

À l'issue de la saison régulière, les six premiers de la saison régulière se qualifient pour la phase à élimination directe. Troisième et sixième d'une part et quatrième et cinquième d'autre part s'affrontent en barrage. Les gagnants de ces rencontres, disputées sur un match sec, rejoignent le vainqueur de la phase régulière et son dauphin en demi-finale. La vainqueur de la finale qui suit est sacré champion de France de rugby à XIII et reçoit à cet égard le bouclier Max-Rousié.

Déroulé de la compétitionModifier

Classement de la première phaseModifier

No  Club Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Saint-Estève-XIII catalan 19 15 0 4 0 4 674 270 404 49
2 Limoux 19 14 0 5 0 3 565 369 196 45
3 Lézignan 19 11 0 8 0 7 509 424 85 40
4 Avignon 19 11 0 8 0 5 540 417 123 38
5 Carcassonne 19 10 0 9 0 5 416 408 8 35
6 Albi 19 8 0 11 0 9 485 402 83 33
7 Saint-Gaudens 19 7 0 12 0 8 354 509 -155 29
8 Palau-del-Vidre 19 7 0 12 0 6 422 603 -181 27
9 Villeneuve-sur-Lot 19 7 0 12 0 3 354 574 -220 24
10 Toulouse Elite 19 5 0 14 0 5 370 713 -343 20
Qualifiés pour les demi-finales
Qualifiés pour les barrages d'accès aux demi-finales

Attribution des points : victoire : 3, défaite par 12 points d'écart ou moins : 1 (point bonus), défaite par plus de 12 points d'écart : 0.

En cas d'égalité du nombre de points de classement, c'est la différence de points particulière qui s'obtient en soustrayant du cumul des points des scores marqués par l'équipe, le cumul des points des scores qu'elle a encaissés contre l'équipe avec laquelle elle se trouve à égalité dans la compétition.

Tableau synthétique des résultatsModifier

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs ALB AVI CAR LÉZ LIM PAL STE STG TOU VIL
Albi 29-10 24-37 24-25 16-24 22-28 24-14 22-16 28-4 36-12
Avignon 38-36 28-20 40-18 58-14 36-32 30-34 32-22 64-6 24-4
Carcassonne 10-34 12-27 16-14 6-10 30-22 17-4 28-6 48-22 29-6
Lézignan 18-30 22-25 31-6 15-20 30-24 28-24 14-13 68-16 52-6
Limoux 22-18 32-16 30-0 16-26 40-18 16-28 58-6 42-28 37-12
Palau-del-Vidre 10-42 12-42 30-26 22-48 34-42 8-28 16-15 35-34 32-18
Saint-Estève XIII catalan 30-16 26-16 40-6 54-6 22-8 66-10 54-12 28-14 70-4
Saint-Gaudens 12-8 16-10 25-24 30-32 14-32 14-15 10-34 26-18 18-24
Toulouse élite 38-35 17-10 12-42 20-16 12-60 20-15 8-62 36-40 10-40
Villeneuve-sur-Lot 26-22 31-20 24-30 18-16 10-42 6-24 23-22 26-27 28-23


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile

Détails des résultatsModifier

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales. Les points de bonus sont symbolisés par une bordure orange (défaite par moins de douze points d'écart).

Au cours de la saison régulière, la Fédération a organisé un « Magic Week-end » sur terrain neutre entre les quatorzième et quinzième journées les 21 et 22 avril 2018. Les vainqueurs de ces rencontres remportent quatre points (contre trois dans un match de la saison régulière)

Magic Week-end

samedi 21 et dimanche 22 mars 2018 à Carcassonne

Saint-Gaudens 32 26 Villeneuve-sur-Lot
Limoux 20 30 Lézignan
Albi 19 30 Carcassonne
St-Estève XIII Catalan 34 14 Avignon
Palau-del-Vidre 26 32 Toulouse Elite

Phase finaleModifier

Quarts-de-finale
16 et 17 juin 2018
Demi-finales
23 et 24 juin 2018
Finale
             Stadium municipal, à Albi
 Saint-Estève XIII catalan[5]  23
 Avignon  18
 Avignon  16  
 Carcassonne  16  
    Avignon  34
  
   Limoux  28
 Lézignan  28
 Limoux  30  
 Albi  24  
 Lézignan  10  

Finale[6]Modifier

Feuille de match
Avignon 34 - 28 Limoux

(mt : 14 - 20)

au Stadium municipal à Albi à 17h00

Homme du match :

Points marqués :

Évolution du score :

Arbitre : Mohamed Drizza & Cyril Vergnes

Spectateurs : 3 600

Composition des équipes :

Bilan du ChampionnatModifier

Joueurs en évidenceModifier

Meilleurs marqueurs d'essaisModifier

Classement des meilleurs marqueur du Championnat
Rang Joueur Équipe Essais
1   Vincent Albert Carcassonne 17
2   Thomas Ambert Saint-Estève XIII Catalan 16
3   Bernard Gregorius Lézignan 15
4   Jordan Flovie Saint-Estève XIII Catalan 14
5   Clément Soubeyras Carcassonne 13
6   Alexandre Doutres Palau-del-Vidre 12
-   Sofiane Ghanem Avignon 12
-   François Thérésin Palau-del-Vidre 12
9   Tualima Transvaal Tualima Lézignan 11
10   Olivier Arnaud Avignon 10
-   Louis Gauban Villeneuve-sur-Lot 10
-   Thomas Lasvenes Limoux 10
-   Paulos Latu Limoux 10
-   William Ousty Albi 10
-   Romain Pourret Avignon 12
-   Lasarusa Tabu Albi 10
-   Saia Tanginoa Avignon 12

Meilleurs scoreursModifier

Classement des meilleurs scoreurs du Championnat
Rang Joueur Équipe Points Essais Transf. Pén. Drops
1   Olivier Arnaud Avignon 190 10 63 10 4
2   Joan Guasch Saint-Estève XIII Catalan 150 3 64 5 0
3   Maxime Benausse Lézignan 147 1 62 9 1
4   Thomas Lasvenes Limoux 146 10 43 10 0
5   Bruno Castany Albi 111 1 38 15 1
6   Vincent Albert Carcassonne 100 17 14 2 0
-   Justin Bouscayrol Toulouse élite 100 8 29 5 0
-   Rémy Marginet Palau-del-Vidre 100 6 29 8 2
9   Thomas Lucas Saint-Gaudens 96 5 28 10 0

Événements de la saisonModifier

Imbroglio autour de la demi-finale Saint-Estève XIII Catalan - AvignonModifier

La demi-finale opposant Saint-Estève XIII Catalan et Avignon débouche sur un imbroglio. En effet, Saint-Estève XIII Catalan s'impose 23-16 et se qualifie pour la finale du Championnat, Avignon saisit la commission discipline fédérale en raison de la participation côté catalan de Thibault Margalet et de Lucas Albert à cette demi-finale alors que ces deux joueurs, intégrés à l'équipe des Dragons Catalans disputant la Super League, n'ont pas pris part à un minimum de sept rencontres avec Saint-Estève XIII Catalan cette saison[7]. Le 26 juin 2018, la commission donne raison à Avignon et annule le résultat qualifiant ce dernier à la finale contre Limoux[7].

Saint-Estève XIII Catalan fait appel de la décision stipulant que ce point de règlement, l'article 288, a été rajouté au cours de la saison et ne peut donc s'appliquer, il argumente un vice de forme du règlement[7]. Le , l'appel est jugé recevable et valide le résultat de la demi-finale favorable aux Catalans, permettant à ces derniers de saisir le CNOSF pour refaire rejouer la finale[7].

«  Article 288 –

Toute équipe a l’obligation de fournir une liste de 20 équipiers premiers.

Tout équipier premier peut jouer avec sa réserve

Le nombre d’équipiers premiers est limité à 5 joueurs Français et 2 étrangers dans sa réserve

Pour effectuer les phases finales avec la réserve, un équipier premier devra avoir participé à 50% de la phase régulière de cette division.

Pour pouvoir jouer en Coupe de France avec sa réserve, les joueurs devront avoir effectué 50% des matches avant le tour de coupe concerné.  »

— Fédération Française de Rugby à XIII - Saison 2017-2018, Réglements Généraux - Saison 2017/2018

Toutefois, le , Saint-Estève XIII Catalan annonce par communiqué ne pas poursuivre la procédure de retrait du titre d'Avignon préférant, par la voix de son président Gérard Caillis, « faire passer l'intérêt du rugby à XIII avant le club, et de ne pas céder à l'amertume qu'a laissé la disqualification injustement infligée »[8].

MédiasModifier

Les rencontres sont commentées en direct sur radio Marseillette. Quelques matchs sont diffusés via internet comme Carcassonne-Limoux le .

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. David Ellis écarté par Villeneuve RL, treizemondial.fr, le 12 mars 2018.
  2. Disputé le 14 avril 2018.
  3. Disputé le 15 avril 2018.
  4. Match disputé le 10 mars 2018.
  5. Saint-Estève XIII Catalan est privé de la finale en raison de la décision de la commission de la Ligue Elite et Rugby à la suite de la présence de Thibaud Margalet et de Lucas Albert en demi-finale alors que ce dernier appartenant à la liste des vingt joueurs des Dragons Catalans ne peut disputer les phases finales qu'à la condition d'avoir disputé la moitié des matchs de la saison régulière ce qui n'est pas le cas
  6. (en) Mike Rylance, The Struggle and the Daring, Exeter, Short Run Press Ltd, , 338 p. (ISBN 978-1999333904), chap. Appendix II (« Championship finals -Max Roussié Shield- »), p. 326-327
  7. a b c et d Le titre retiré à Avignon, Didier Navarre, le Midi Olympique, lundi 13 août 2018.
  8. « Restaurer l'honneur du club », Bruno Onteniente , L'Independant, mardi 4 septembre 2018.

Lien externeModifier