Watchmen (série télévisée, 2019)

série télévisée américaine, diffusée en 2019
Watchmen
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série.
Type de série série télévisée
Titre original Watchmen
Genre super-héros
dystopie
action
drame
Création Damon Lindelof
Production Warner Bros. Television
Paramount Television
DC Entertainment
White Rabbit
Acteurs principaux Regina King
Don Johnson
Tim Blake Nelson
Louis Gossett Jr.
Adelaide Clemens
Musique Trent Reznor
Atticus Ross
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine HBO
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 9
Durée 52-67 minutes
Diff. originale

Watchmen est une série télévisée dramatique américaine de super-héros en 9 épisodes de 52−67 minutes, créée par Damon Lindelof d'après le roman graphique du même nom de l'éditeur DC Comics créée par Alan Moore et Dave Gibbons, et diffusée entre le et le sur HBO[1],[2].

La série se déroule dans une réalité contemporaine alternative aux États-Unis, dans laquelle les super-héros et les justiciers masqués ont été interdits en raison de leurs méthodes violentes, mais policiers et terroristes se livrent néanmoins à une lutte masquée.

Dans un long post Instagram de Damon Lindelof alors que l'émission était en début de production, il a été révélé que la série Watchmen ne serait pas une adaptation directe du matériel source original, mais plutôt « remixée » ; visant à raconter une histoire entièrement nouvelle définie dans le monde où les événements de l'histoire originale a eu lieu. La série présente également différents points de vue, les seuls personnages de l’intrigue originale confirmés apparaissant dans la série étant Dr Manhattan, le Spectre soyeux II et Ozymandias.

La série a été diffusée aux États-Unis à partir du , et, en France, entre le et le sur OCS City. En septembre 2020, Watchmen remporte quatre Emmy Awards dans la catégorie « mini-séries », dont ceux la meilleure série et de meilleure actrice pour Regina King.

SynopsisModifier

La série commence avec le rappel du massacre de Tulsa, quand entre le 31 mai et 1er juin 1921, des émeutiers blancs se sont violemment attaqués à la population noire de la ville. Un enfant parvient à s'échapper au milieu de ces émeutes. On retrouve Tulsa, de nos jours, dans le monde uchronique de Watchmen. Trois ans auparavant, un groupe de suprémacistes blancs appelés « La 7e Kavalerie », se revendiquant successeur de Rorschach, s’est attaqué à tous les policiers de la ville ainsi qu’à leurs familles. Afin de protéger leur identité depuis cette attaque poétiquement surnommée « La Nuit Blanche », les policiers de l'État ont désormais l'autorisation de se masquer avec un bandana jaune afin de conserver leur anonymat. Profondément marqués par cette nuit tragique, Angela Abar, « Sister Night », et le chef de la police de Tulsa, Judd Crawford, décident d’enquêter de concert sur ce groupuscule et ses adeptes. Il apparait qu'Angela Abar est la petite fille de Will Reeves, l'enfant qui avait réussi à s'échapper lors du massacre de Tulsa, et qui, vieillard, est un des personnages centraux de la série. Par ailleurs, qui est réellement Cal Abar, le mari d'Angela ?

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

InvitésModifier

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Le , il est annoncé que HBO a entamé des discussions préliminaires avec Zack Snyder, réalisateur du film Watchmen sorti en 2009, sur la possibilité d'en produire une adaptation télévisée[3]. HBO confirme plus tard cette rumeur[4].

Le , il est annoncé que Damon Lindelof est en négociations pour développer l'adaptation télévisée pour HBO. À ce moment-là, un accord serait en train d'être conclu entre les deux parties et il a été confirmé que Snyder n'était plus impliqué dans le projet[5] Le , Damon Lindelof annonce le début de l'écriture du scénario sur son compte Instagram[6]. Un jour plus tard, il est annoncé que HBO a officiellement passé commande d'un épisode pilote auprès de la production ainsi que quelques scripts supplémentaires[7].

Le , il est annoncé que Nicole Kassell dirigerait et produirait le pilote, écrit par Lindelof[8]. Le , Lindelof publie une lettre ouverte de cinq pages aux fans du comics dans laquelle il révèle que la série n'en serait pas une adaptation directe mais une nouvelle histoire qui aurait lieu après les évènements de Watchmen, les éléments d'origines seraient « remixés »[9]. Le , il est annoncé que HBO commande une première saison dont la diffusion devrait avoir lieu en 2019[10]. Le , il est annoncé que la bande originale de la série serait composée par Trent Reznor et Atticus Ross du groupe Nine Inch Nails[11].

Le , HBO diffuse une première bande-annonce dans laquelle est révélée une première diffusion en automne 2019[12].

Après la diffusion des neuf épisodes, Lindelof affirme considérer son histoire complète et n'avoir aucun plan pour une seconde saison, évoquant la possibilité de laisser le poste de showrunner pour de nouvelles saisons et de faire de la série une anthologie à la manière de Fargo ou True Detective[13],[14].

En , Lindelof confirme bel et bien sa décision de ne pas continuer la série, donnant malgré tout son accord à la chaîne pour continuer avec un nouveau showrunner. Néanmoins, HBO annonce vouloir respecter la vision de Lindelof, déclarant ne pas imaginer une suite sans sa participation[15].

Attribution des rôlesModifier

Le , il est annoncé que Regina King, Don Johnson, Tim Blake Nelson, Louis Gossett Jr., Adelaide Clemens et Andrew Howard avaient rejoint la distribution du pilote. En , il est rapporté que Jeremy Irons, Tom Mison, Frances Fisher, Jacob Ming-Trent, Yahya Abdul-Mateen II et Sara Vickers sont également intégrés. Le , il est annoncé que Dylan Schombing, Adelynn Spoon et Lily Rose Smith rejoignent le tournage.

En , il est rapporté que Jean Smart avait été choisi dans un rôle principal et que James Wolk apparaîtrait dans un rôle régulier. De plus, il a été confirmé qu'Irons jouerait le rôle de Adrian Veidt / Ozymandias, que Nelson jouerait un nouveau personnage nommé Looking Glass, et que Vickers et Mison prendraient les rôles de Mime et Marionette (Marcos Maez et Erika Manson) issus de Doomsday Clock, suite de l'œuvre originale, sortie en 2017. En , il est annoncé que Hong Chau et Dustin Ingram joueraient des rôles récurrents.

TournageModifier

Les premières prises de vues pour le pilote ont débuté le à Atlanta, en Géorgie. Le même mois, le tournage continue dans d’autres villes et agglomérations géorgiennes, dont Macon, Fayetteville, Newnan, Palmetto, Brooks et Tucker[16]. En , le tournage des épisodes qui constitueront la première saison commence en Géorgie à Palmetto, Brookhaven, Peachtree City, Decatur et à la station MARTA de Chamblee[17]. En , les tournages sont déplacés vers des lieux tels que Palmetto, Chamblee, McDonough ainsi que la station West Lake MARTA[18]. En , le tournage se poursuit à Union City, Newnan et au Georgia World Congress Center[19].

MusiqueModifier

Damon Lindelof choisit de confier la bande originale à Trent Reznor et Atticus Ross, du groupe Nine Inch Nails, qui ont notamment déjà remporté un Golden Globe et un Oscar pour la musique de The Social Network de David Fincher.

Dès la mise en route du projet de la série, Damon Lindelof a pensé à faire appel aux deux musiciens. Par coïncidence, lorsqu'il en fait part à Francesca Orsi, productrice chez HBO, elle lui déclare qu'ils viennent justement de la contacter la veille pour se renseigner sur ce projet. Ils étaient fans du travail de Lindelof depuis des années (notamment Lost et The Leftovers), ainsi que de lu roman graphique Watchmen. C'est pourquoi ils n'ont pas hésité à solliciter directement la production pour faire partie du projet[20].

Reznor et Ross ont sorti la bande originale de la série en trois albums, Watchmen: volume 1, 2 et 3 les 4 et et le [21]

D'autre part, chaque épisode contient une ou plusieurs chansons, choisies par Liza Richardson, qui ont un rapport avec l'histoire [22]:

Épisode 1Modifier

  • le titre « It's Summer and We're running out of Ice » (C'est l'été et nous n'avons plus de glace) provient de la chanson Poor Jud is Daid , que l'on entend lors de l'épisode, et qui est extraite de la comédie musicale Oklahoma !. Dans cet épisode, Judd Crawford assiste à une représentation de cette comédie musicale.

Épisode 2Modifier

Épisode 3Modifier

  • Le titre de l'épisode « She was killed by Space junk » (Elle a été tuée par un débris spatial) est inspiré par la chanson Space Junk de Devo. Le terme « junk » peut aussi faire référence à l'appareil génital masculin, et donc au docteur Manhattan, qui est souvent nu. On entend le morceau Mongoloid de ce même groupe.
  • Adrian Veidt, grand fan de musique jamaïcaine, écoute Israelites par Desmond Dekker.
  • Roméo et Juliette de Sergueï Prokofiev.

Épisode 4Modifier

Épisode 5Modifier

  • Things Can Only Go Better par Howard Jones.
  • Careless Whisper du groupe Wham! est entendue au début, dans une scène qui se déroule en 1985. Il est repris plus tard dans l'épisode par Nataly Dawn, du groupe Pomplamoose.
  • New York New York et Some Enchanted Evening par Frank Sinatra, qui est né à Hoboken (lieu où se déroule la première scène). On entend à nouveau cette chanson, reprise par les Castells, lors du générique de fin.
  • Le Requiem en Ré Mineur - Lacrimosa de Mozart (scènes avec Adrian Veidt).
  • Turtles all the Way Down par Sturgill Simpson.

Épisode 6Modifier

Épisode 7Modifier

  • Life on Mars?, de David Bowie (dans un remix de Trent Reznor et Atticus Ross), qui fait référence au fait que le Docteur Manhattan est censé vivre sur Mars.

Épisode 8Modifier

Épisode 9Modifier

  • Le titre de l'épisode « See How they Fly » (Voyez comme ils volent) est extrait des paroles de la chanson I Am the Walrus de The Beatles. Cette chanson fait elle aussi référence au symbole de l'œuf (« I am the Egg Man... I am the Walrus »). Cette chanson est entendue lors du générique de fin, interprétée par Spooky Tooth.
  • Clair de Lune de Claude Debussy.
  • Oh, What a Beautiful Mornin' par Gordon MacRae.


ÉpisodesModifier

  1. C'est l'été et nous sommes à court de glace (It's Summer and We're Running Out of Ice)
  2. Prouesses martiales des cavaliers comanches (Martial Feats of Comanche Horsemanship)
  3. Elle a été tuée par un débris spatial (She Was Killed by Space Junk)
  4. Si tu n'aimes pas mon histoire, tu n'as qu'à t'en écrire une (If You Don't Like My Story, Write Your Own)
  5. Sans craindre la foudre (Little Fear of Lightning)
  6. Cet être extraordinaire (This Extraordinary Being)
  7. Une révérence quasi religieuse (An Almost Religious Awe)
  8. Un dieu entre dans Abar (A God Walks Into Abar)
  9. Regardez comme ils volent (See How They Fly) (ce titre est une référence directe à la chanson des Beatles I Am the Walrus[23]).

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

« Je voulais faire un truc du genre, « ouais, c'est ce que Batman serait dans le monde réel. ». Mais j'avais oublié qu'en fait, pour beaucoup de fans de bandes dessinées, sentir mauvais et ne pas avoir de petite amie, c'est considéré comme des [caractéristiques] de héros. En fait, en quelque sorte, Rorschach est devenu le personnage le plus populaire de Watchmen. Au départ, je voulais en faire un mauvais exemple, mais des gens me disent dans la rue : « Je suis Rorschach ! C'est mon histoire ! ». Et chaque fois, je me dis : « ouais, génial, tu peux me laisser tranquille et ne plus jamais t'approcher de moi aussi longtemps que je vivrai ? »[note 1]. »

— Alan Moore, créateur original de Watchmen, évoquant l'accueil inattendu de Rorschach en héros.

Watchmen a été salué par la critique. En examinant le site Web agrégateur Rotten Tomatoes, la série a obtenu une note «certifiée fraîche» de 96% s'appuyant sur 100 avis, avec une note moyenne de 8.26 / 10. Le consensus critique du site Web se lit comme suit : « Gras et hérissé, Watchmen n'est pas toujours facile à regarder, mais en ajoutant de nouvelles couches de contexte culturel et une multitude de personnages complexes, il s'appuie de manière experte sur ses sources pour créer une identité impressionnante. » Sur Metacritic, il a une moyenne pondérée de 85 sur 100, s'appuyant sur 34 critiques, indiquant « l'éloge universelle ».

The Daily Beast indique que bon nombre de ces critiques sont insatisfaites de la façon dont la série traite le roman graphique original. Plusieurs d'entre elles sont axées sur l'impact de Rorschach sur le récit de la série télévisée. Moore avait écrit Rorschach comme une interprétation extrême de plusieurs personnages de Steve Ditko, tels que The Question et Mr. A, que Ditko avait utilisés pour promouvoir l’objectivisme, à partir desquels Moore avait fait de Rorschach un personnage de droite fondé sur cette philosophie et n’avait jamais voulu que Rorschach soit considéré comme le héros de Watchmen.

L'utilisation par la série de Rorschach en tant qu'icône de la droite politique et des groupes de suprématie blanche fait débat. Certains affirment que la série ne respecte pas Rorschach en tant que héros, et désignent la série comme « une quasi-utopie du woke d'aujourd'hui », entre autres commentaires[25]. D'autres estiment, à l'inverse, que l'idée d'une récupération du personnage de Rorschach par les milieux de l'alt-right suprémaciste est dans la droite lignée de l'univers imaginé par Alan Moore[25].

AudiencesModifier

Selon HBO, le premier épisode de Watchmen a attiré plus de 1,5 million de téléspectateurs lors de sa première soirée télévisée et diffusée en continu, ce qui représente la première performance remarquable du réseau. La première diffusion de l'épisode avait 800 000 téléspectateurs, ce qui en faisait le premier épisode le plus regardé de toutes les émissions premium du câble en 2019. Le deuxième épisode a chuté à environ 1,3 million de téléspectateurs au cours de la première nuit, dont 765 000 ont regardé la première émission, bien que ce soit considéré comme une performance solide.

À compter de l'épisode 6, HBO a enregistré 7 millions de téléspectateurs à ce jour, ce qui en fait la nouvelle série la plus regardée par HBO depuis Big Little Lies. En outre, il a contribué au plus grand nombre de téléspectateurs numériques pour une série depuis Westworld.

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. « I wanted to kind of make this like, 'Yeah, this is what Batman would be in the real world.' But I had forgotten that actually to a lot of comic fans that smelling, not having a girlfriend—these are actually kind of heroic [traits]. So actually, sort of, Rorschach became the most popular character in Watchmen. I meant him to be a bad example, but I have people come up to me in the street saying, 'I am Rorschach! That is my story!' And I'll be thinking, 'Yeah, great, can you just keep away from me and never come anywhere near me again for as long as I live? »[24].

RéférencesModifier

  1. « Watchmen : les suprémacistes prennent les armes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2019)
  2. (en) Andy Swift, « HBO's Watchmen: New Teaser Trailer Begins the Countdown to Doomsday », TVLine, (consulté le 8 mai 2019)
  3. (en) Dave Trumbore, « Exclusive: HBO Eyeing Watchmen TV Series from Zack Snyder », Collider, (consulté le 29 juin 2018).
  4. (en) Nellie Andreeva, « HBO Confirms "Preliminary Discussions" For Watchmen TV Series », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  5. (en) Denise Petski, « Damon Lindelof Eyeing An Adaptation Of Watchmen For HBO », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  6. (en) Dino-Ray Ramos, « Damon Lindelof Teases Start Of Watchmen Series At HBO », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  7. (en) Nellie Andreeva, « Watchmen HBO Adaptation From Damon Lindelof Officially A Go With Pilot & Backup Script Order », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  8. (en) Nellie Andreeva, « Watchmen: Nicole Kassell To Direct HBO Pilot From Damon Lindelof », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  9. (en) Dino-Ray Ramos, « Damon Lindelof’s Open Letter To Watchmen Fans Says HBO Adaptation Will Be An Original Story », Deadline Hollywood, (consulté le 29 juin 2018).
  10. (en) Nellie Andreeva et Denise Petski, « Watchmen Is A Go: Damon Lindelof’s Pilot Picked Up To Series By HBO », Deadline Hollywood, (consulté le 17 août 2018).
  11. (en) Erik Pedersen, « Watchmen: Trent Reznor & Atticus Ross To Compose Music For Damon Lindelof’s HBO Series », Deadline Hollywood, (consulté le 20 septembre 2018).
  12. [vidéo] Watchmen | Official Tease | HBO sur YouTube.
  13. (en) Adam B. Vary, « ‘Watchmen’ Showrunner Damon Lindelof Says He Could Return for Season 2 », sur Variety, .
  14. (en) Dominic Patten, « ‘Watchmen’ Series Creator Damon Lindelof On Classic Comic For America 2019, Regina King & Future Of ‘The Hunt’ – New York Comic Con », sur Deadline, .
  15. (en) Gary Levin, « HBO won't pursue second season of Watchmen after creator bows out », USA Today, .
  16. (en) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? HBO’s Watchmen, Clint Eastwood’s The Mule, Stranger Things, Stuber, and more », Atlanta, (consulté le 1er juillet 2018).
  17. (en) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? Doctor Sleep, The Banker, Stranger Things, Avengers, Watchmen, and more », Atlanta, (consulté le 1er novembre 2018).
  18. (en) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? Limited Partners, Watchmen, Stranger Things, plus unpacking the #BoycottGeorgia movement », Atlanta, (consulté le 26 décembre 2018).
  19. (en) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? Undercover Brother 2, Limited Partners, Watchmen, Dolly Parton’s Heartstrings, and more », Atlanta, (consulté le 26 décembre 2018).
  20. (en-US) Alan Sepinwall et Alan Sepinwall, « Trent Reznor, Atticus Ross, and Damon Lindelof on Scoring 'Watchmen' », sur Rolling Stone, (consulté le 27 novembre 2020)
  21. « Trent Reznor et Atticus Ross annoncent trois albums pour la sortie de "Watchmen", nouvelle série HBO », sur TSUGI, (consulté le 26 novembre 2020)
  22. (en-US) Evan Romano, « The Complete Soundtrack of HBO’s ‘Watchmen’ », sur Men's Health, (consulté le 26 novembre 2020)
  23. (en) Jen Chaney, « Let’s Talk About Watchmen’s Egg-cellent Finale », vulture.com, (consulté le 18 décembre 2019)
  24. (en) Matt Miller, « The Right-Wing Troll Backlash Against HBO's Watchmen Is Hilariously Stupid », sur esquire.com, (consulté le 18 décembre 2019).
  25. a et b (en) Kevin Fallon, « Comics Fanboys Are Pissed About ‘Watchmen’ », The Daily Beast,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2020)

Liens externesModifier