Ouvrir le menu principal

La ville de Bordeaux possède un système de transports complet permettant de la relier à sa banlieue, au reste de la France et au monde entier.

Sommaire

Transports en communModifier

Article détaillé : Transports Bordeaux Métropole.

Le réseau de transports en commun de l'agglomération parisienne est bien développé. Le tramway est l'étendard de sa modernité, en effet il a été l'un des précurseurs du retour de ce type de transport en France et le premier à expérimenter l'alimentation par le sol. Durant les dernières décennies, la croissance de la population a conduit à ouvrir trois lignes de tramway, poussant aussi à la réorganisation complète du réseau d'autobus. Cependant, l'étalement urbain conjugué à l'attractivité de la ville posent un véritable défi en termes de transports : avec l'ouverture de la LGV en 2017, la ville pourrait dépasser le million d'habitants en 2030[1].

Transports urbainsModifier

 
Tramway de Bordeaux

Le tramway de Bordeaux est entré en exploitation pour sa première phase à partir de 2003[2], et compte aujourd'hui trois lignes pour une longueur totale de 66,1 km. Il se caractérise notamment par son système innovant d'alimentation par le sol dans certaines portions classées du centre historique. Ce projet s'est accompagné d'une profonde opération de renouveau urbain, avec la piétonnisation du centre-ville ainsi que la réfection de nombreux monuments, le réaménagement des quais et la création de nombreuses pistes cyclables. De plus, des parking-relais sont créés en périphérie afin de «chasser la voiture du centre-ville» selon la volonté de la mairie de Bordeaux[3]. Aujourd'hui le réseau continue son extension et une nouvelle ligne est en construction, ainsi qu'un projet de BHNS[4], afin de désenclaver l'ouest de l'agglomération. De plus, les lignes existantes sont sans cesse prolongées, comme on peut le voir avec le tram-train du Médoc.

 
Autobus TBM

Le réseau d'autobus a été lui complètement réorganisé suite à l'arrivée du tramway. Il se compose de 13 LIANES (Lignes à Niveau Élevé de Service) , dont trois labellisées Lianes + et disposant de systèmes de priorité aux feux ainsi que d'une mise en site propre partielle, ainsi que de lignes classiques assurant un maillage de la métropole. Au total, 78 lignes couvrent le territoire, la plupart étant gérées par Keolis Bordeaux Métropole[5]. La ville dispose aussi d'un service de transport adapté aux personnes à mobilité réduite, Mobibus, ainsi que d'une navette électrique de centre-ville composée de 5 BredaMenarinibus Zeus électriques.

 
Batcub

Enfin, la ville a mis en place une navette fluviale nommée Batcub depuis 2013. Elle permet de relier Lormont au centre-ville par la Garonne. Cependant la fiabilité des navettes spécialement construites reste assez aléatoire, réduisant de ce fait leur disponibilité[6].

Reseau FerroviaireModifier

Article détaillé : Gare de Bordeaux-Saint-Jean.
 
Gare de Bordeaux Saint-Jean

Bordeaux dispose aujourd'hui d'une gare.

Aujourd'hui, la Gare de Bordeaux-Saint-Jean est en service. Elle accueille à la fois un trafic grandes lignes et des trains régionaux. Le trafic de grandes lignes est amené à se développer avec l'ouverture en 2017 de la LGV Sud-Europe Atlantique qui mettra Paris à 2 heures de Bordeaux, contre plus de 3 heures auparavant. La gare verra dès lors son trafic passer de 10 à 20 millions de voyageurs selon la SNCF.[7]

 
Réseau TER Aquitaine

De nombreux TER partent aussi de la gare centrale vers Arcachon, Mont-de-Marsan, Langon,Agen, Macau, Lesparre,Le Verdon, La Pointe-de-Grave (en juillet et août), Tarbes, Pau,Hendaye, Angoulême, CoutrasSaintes, La Rochelle-VilleBrive-la-GaillardePérigueux et  Limoges-Bénédictins.

L'agglomération disposé également des gares SNCF de:

Réseau routierModifier

 
Intersection entre les boulevards de Bordeaux et l'antenne de Bordeaux-Lac de la rocade de Bordeaux.

La ville de Bordeaux possède deux ceintures périphériques : une, autoroutière, appelée Rocade de Bordeaux, et une sous forme de boulevards urbains. De la ville partent plusieurs radiales vers les autres grandes villes : l'A10 vers Paris, l'A63 vers Biarritz et l'Espagne, l'A62 vers Toulouse, l'A89 vers Lyon. La Rocade étant fréquemment paralysée aux heures de pointe à cause de la conjugaison du trafic local et d'un important flux de camions vers l'Espagne, un projet de grand contournement est évoqué depuis 30 ans, cependant la nécessité d'un franchissement de l'Estuaire fait reculer les collectivités[8].

La piétonnisation du centre-ville et l'arrivée de lignes de tramway sur les artères principales de la ville ont contribué à dégrader la circulation, si bien que Bordeaux est aujourd'hui l'une des villes les plus embouteillées de France, rivalisant même avec Paris[9]. Pourtant la ville a fait partie des précurseurs dans le domaine de la régulation de la circulation, avec notamment la mise en place de GERTRUDE depuis les années 1970. Cependant la voiture reste utilisée dans 59 % des déplacements, même si la pratique du vélo se généralise en ville[10].

Le stationnement est payant dans la quasi-totalité des rues du centre, et la mairie de Bordeaux projette de l'étendre au-delà de ses boulevards[11]. 21 parc-relais sont présents en proche banlieue[12]. La ville possède de nombreux parcs souterrains.

 
Parc-relais de Mérignac-Arlac

Réseau cyclableModifier

Bordeaux dispose d'un vaste réseau de pistes cyclables, de voies de bus accessibles aux vélos et autres aménagements. Il s'agit de la deuxième ville pour la pratique du vélo en France[13]. Le réseau cyclable dépasse aujourd'hui les 200 km dans Bordeaux intra-muros, soit le tiers de la longueur de la voirie urbaine.

 
Tourne à droite cycliste

De plus la ville est précurseur dans le domaine des transports, en témoigne l'expérimentation fructueuse du tourne-à-droite cycliste[14] et des double-sens cyclables. Les vélos peuvent également être emportés dans le tramway et les TER Nouvelle-Aquitaine, hors des heures de pointe seulement. Enfin de nombreux arceaux de stationnement ont été installés un peu partout, permettant de garer une dizaine de vélos pour un encombrement équivalent à celui d'une voiture particulière[15].

 
Station VCub de Mérignac-Fontaine d'Arlac

La ville dispose également d'un système de vélos en libre-service dénommé Vcub depuis 2010, géré par Keolis Bordeaux. Le service est composé de 1700 vélos répartis dans 174 stations.

TaxisModifier

La ville compte 413 taxis, joignables grâce à une application dénommée «Taxi Couleurs Bordeaux» . On peut aussi les emprunter depuis l'une des 43 stations de la commune.

Un taxi est libre lorsque le dispositif lumineux de toit est éclairé, en blanc ou en vert, et les globes répétiteurs éteints. Lorsqu'il est occupé, le dispositif lumineux de toit est éteint ou éclairé en rouge et le globe répétiteur est éclairé en blanc (tarif A), en orange (tarif B) ou en bleu (tarif C), selon l'heure[16].

AéroportModifier

Article détaillé : Aéroport de Bordeaux - Mérignac.

Bordeaux dispose d'un aéroport international, l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, situé sur la commune de Mérignac. Il a comptabilisé plus de 5 millions de passagers transportés en 2016, en augmentation régulière depuis 5 ans, ainsi que 25 000 tonnes de fret, un volume stable.

L'aéroport est géré depuis 2007 par une concession accordée à la S.A. Aéroport de Bordeaux-Mérignac. Il était auparavant détenu par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux. Ses destinations sont majoritairement situées en France, même si l'arrivée en 2010 du terminal low-cost Billi a permis d'augmenter la part de moyen et long-courriers. Il compte aussi deux autres terminaux classiques.

L'aéroport est relié au centre-ville par la Liane 1 ainsi qu'une navette express vers la Gare Saint-Jean.

RéférencesModifier

  1. « Bordeaux Métropole: Le million d'habitants en 2030, c'est possible », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mai 2017)
  2. « Tramway - Bordeaux Métropole », sur www.bordeaux-metropole.fr (consulté le 7 mai 2017)
  3. « Circulation à Bordeaux : la voiture a-t-elle encore sa place ? », sur SudOuest.fr (consulté le 7 mai 2017)
  4. « Liaison Bordeaux - Saint-Aubin de Médoc (BHNS) - Bordeaux Métropole », sur www.bordeaux-metropole.fr (consulté le 7 mai 2017)
  5. « Le réseau bus : structuré, performant et de proximité | InfoTBM », sur www.infotbm.com (consulté le 7 mai 2017)
  6. « Bordeaux : les Batcub à l'arrêt », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mai 2017)
  7. Le Point, magazine, « Archives - Le Point.fr », sur Le Point.fr (consulté le 7 mai 2017)
  8. « Grand contournement de Bordeaux | Durrable – Finissons-en avec les embouteillages quotidiens ! », sur Durrable – Finissons-en avec les embouteillages quotidiens ! (consulté le 8 mai 2017)
  9. « Embouteillages : Bordeaux rivalise avec Paris ! », sur SudOuest.fr (consulté le 8 mai 2017)
  10. « Circuler à Bordeaux », | Vivre à Bordeaux et en Gironde,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  11. « Se garer à Bordeaux : ce qui a changé depuis le 1er janvier », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2018)
  12. « Stationnement - Bordeaux Métropole Se Déplacer », sur sedeplacer.bordeaux-metropole.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  13. « Le vélo au quotidien - a'urba, agence d'urbanisme Bordeaux Métropole Aquitaine », a'urba, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  14. « Cédez-le-passage cycliste au feu », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 8 mai 2017)
  15. « Circuler à vélo », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 8 mai 2017)
  16. « En taxi », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 8 mai 2017)

Voir aussiModifier