Trampot

commune française du département des Vosges

Trampot
Trampot
Intersection de la Grande Rue et de la Rue de Grand
Blason de Trampot
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Neufchâteau
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest Vosgien
Maire
Mandat
Didier Maginel
2014-2020
Code postal 88350
Code commune 88477
Démographie
Gentilé Trampotins, Trampotines
Population
municipale
92 hab. (2017 en diminution de 7,07 % par rapport à 2012)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 45″ nord, 5° 26′ 15″ est
Altitude 384 m
Min. 364 m
Max. 441 m
Superficie 13,14 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
Voir sur la carte administrative de Lorraine
City locator 14.svg
Trampot
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Trampot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trampot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trampot

Trampot est une commune française du département des Vosges. Située dans la région historique et culturelle de Lorraine, cette commune fait partie depuis 2016 de la région administrative Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Trampotins.

GéographieModifier

Trampot est limitrophe du département de la Haute-Marne et de l'ancienne région Champagne-Ardenne.

Il se situe à 23 km de Neufchâteau, 28 km de Joinville et 42 km de Chaumont.

Le village est le plus occidental du département des Vosges ainsi que le seul de ce département à faire partie du bassin versant de la Seine.

La route nationale 427 — aujourd'hui déclassée — la relie à Aillianville (4 km) en direction de Liffol-le-Grand (13 km) et à Germay (9 km) vers Thonnance-lès-Joinville (27 km).

Le village est également traversé par la route départementale 19 qui le relie à Grand (4 km) et à Leurville (6 km). Cette route prolongée par la route départementale haut-marnaise 225 qui suit un tracé rectiligne vers Leurville date de l'époque gallo-romaine et permettait de relier la cité voisine d'Andésina à l'Ad Fines.

LocalisationModifier

  Morionvilliers
Haute-Marne
1,9 km
Grand
4,6 km
 
N Brechainville
3,7 km
O    Trampot    E
S
Chambroncourt
Haute-Marne
2,5 km
Aillianville
Haute-Marne
3,8 km

GalerieModifier

 
Le village vu depuis l'ouest

ToponymieModifier

Anciennement mentionné : Temprou (1158) ; Temprouh (1158) ; Tempro (1172) ; Trempos (1180) ; Trempol (1182) ; Tamprou (1225) ; Tramprou en Ornois (vers 1252) ; Tramport (1262) ; Tramprou (1330) ; Trampoul (1364) ; Trampou (1398) ; Trampol (1490) ; Trampod (1530) ; Trampot (1565) ; Trampeous (1656) ; Trampoldium (1768)[1].

HistoireModifier

Sous l'Ancien régime, le hameau de Trampot faisait partie de l'ancienne province de Champagne : il dépendait de la généralité de Châlons et de l'élection de Chaumont[1]. Concernant son église, dédiée aux saints Pierre et Paul, elle dépendait du diocèse de Toul[1].

Avant la Révolution française, le village dépendait des seigneurs de Grand et de l'église de l'Abbaye de Mureau.

Depuis le XIIe siècle, le lieu dit Ferme d'Audeuil est rattaché à la commune.

Les actes d'état-civil commencèrent en 1669.

Pendant la Première Guerre mondiale, un aérodrome de l'armée américaine se trouvait au lieu-dit de la Ferme d'Audeuil[2].

Le village fut le premier des Vosges à être libéré de l'occupation allemande le 1er septembre 1944[3].

Politique et administrationModifier

Budget et fiscalité 2014Modifier

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[4] :

  • total des produits de fonctionnement : 58 000 , soit 572  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 73 000 , soit 716  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 150 000 , soit 1 469  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 48 000 , soit 466  par habitant.
  • endettement : 0 , soit 0  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 18,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 15,68 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant avril 1900 avril 1900[réf. souhaitée] Alexandre Mongin    
avril 1900[réf. souhaitée] 31 décembre 1905[réf. souhaitée] Joseph Chicanaux    
31 décembre 1905[réf. souhaitée] 6 avril 1908[réf. souhaitée] Thimothé Bertinet    
6 avril 1908[réf. souhaitée] 19 mai 1912[réf. souhaitée] Prosper Mathieu    
19 mai 1912[réf. souhaitée] octobre 1917[réf. souhaitée] Adolphe Vaillant    
octobre 1917[réf. souhaitée] 10 décembre 1922[réf. souhaitée] Emile Mongin    
10 décembre 1922[réf. souhaitée] 7 août 1924[réf. souhaitée] Camille Mongin    
7 août 1924[réf. souhaitée] 2 septembre 1924[réf. souhaitée] Albert Mongin    
2 septembre 1924[réf. souhaitée] 16 mai 1929[réf. souhaitée] Albert Bourgeois    
16 mai 1929[réf. souhaitée] 19 mai 1953[réf. souhaitée] Henri Vouton    
19 mai 1953[réf. souhaitée] 7 février 1958[réf. souhaitée] André Mangin    
7 février 1958[réf. souhaitée] 18 mars 1974[réf. souhaitée] Paul Baï    
18 mars 1974[réf. souhaitée] 23 juin 1995[réf. souhaitée] Robert Mathieu    
23 juin 1995[réf. souhaitée] 2008 Bernard Mongin    
2008 avril 2014 André Schoindre    
avril 2014 En cours Didier Maginel    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2017, la commune comptait 92 habitants[Note 1], en diminution de 7,07 % par rapport à 2012 (Vosges : -2,55 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
286311344325334350350353345
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
372375333344321320288275256
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
230210206220192190211210204
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017 -
1671591501261201049292-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, inscrite monument historique par arrêté du 3 septembre 2010[9],[10].
  • Presbytère[11].
  • Lavoir-abreuvoir[12].
  • La source des fées. L’acidité de l’eau dissout le calcaire, donnant naissance à des phénomènes karstiques (dolines, avens, conduits souterrains, sources, résurgences...), telles que les nombreuses dolines en cours de formation en forêt de Trampot[13],[14]. Ces formes singulières de "doline-perte" sont désignées sous le nom de "Fontaine", "phénomènes particuliers dont cinq ou six exemples ont été inventoriés à ce jour (Jacquemin D., 1994) dans la forêt de Trampot[15].
  • L'église

  • Le monument aux morts, la sortie du presbytère est visible sur la gauche

  • La mairie

  • Le lavoir

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
Parti : au 1er d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, au 2e coupé au I d'azur à l'épée basse d'or brochant sur deux clefs de même passées en sautoir, au II de sinople au sapin d'argent.
Commentaires : La bande aux alérions indique que Trampot est une commune de Lorraine. Les clefs et l'épée indiquent que saint Pierre et saint Paul sont les patrons de la paroisse. Le sapin évoque bien sûr le département des Vosges[16].

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier