Tour de France 1907

édition 1907 du Tour de France, course cycliste française
Tour de France 1907 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course5e Tour de France
Étapes14
Dates8 juillet – 4 août
Distance4 488 km
PaysFRA France
SUI Suisse
GER Allemagne
Lieu de départParis
Lieu d'arrivéeParis
Partants93
Classés33
Vitesse moyenne28,47 km/h
Résultats
VainqueurFRA Lucien Petit-Breton
DeuxièmeFRA Gustave Garrigou
TroisièmeFRA Émile Georget
Tour de France 1907 map-fr.svg
◀ 19061908 ▶
Commons-logo.svgDocumentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour de France 1907, 5e édition du Tour de France, s'est déroulé du 8 juillet au sur 14 étapes pour 4 488 km. Il s'agit du troisième Tour de France consécutif à utiliser un système de points (et non au temps) pour calculer le classement général. Le vainqueur du Tour de France 1906, René Pottier, s'étant suicidé, n'est pas présent pour défendre son titre. Pour la première fois, des ascensions dans les Alpes occidentales sont introduites au parcours du Tour.

Durant les neuf premières étapes, Émile Georget domine la course, jusqu'à ce qu'il soit pénalisé pour avoir emprunté un vélo. C'est finalement Lucien Petit-Breton qui gagne l'épreuve à 28,47 km/h de moyenne[1]. Il remporte au total deux étapes ainsi que le classement général. Cette année, le Tour de France, contrairement à son prédécesseur, n'a pas connu de sabotage, mais la tricherie présente dans les éditions précédentes s'est poursuivie.

Changements par rapport au Tour précédentModifier

Le Tour de France de 1907 comporte 14 étapes, soit une de plus qu'en 1906. Le départ du Tour a lieu au pont Bineau, l'arrivée finale se juge au Parc des Princes. Pour la première fois, le Tour fait étape à l'étranger, à Metz, alors en territoire allemand depuis 1871[2]. En 1906, le Tour est déjà passé à l’étranger (Allemagne, Italie et Espagne) mais ne s’y arrêtait pas. Il passe aussi pour la première fois en Suisse en 1907 lors de l’étape Belfort-Lyon[1],[3] mais contrairement à Metz et l’Allemagne, il ne s’y arrête pas. Les étapes de montagne en 1906 ayant été une réussite, selon l'organisateur Henri Desgrange, le parcours propose pour la première fois les Alpes occidentales au programme de la course[4].

C'est également la première fois qu'une voiture d'assistance avec des mécaniciens roule derrière les coureurs, pour aider à résoudre les problèmes mécaniques[3].

La course est de nouveau courue avec un système de points, le même utilisé qu'en 1906. À la fin de chaque étape, le gagnant reçoit un point, le suivant deux points, et ainsi de suite. Après la huitième étape, alors qu'il ne reste que 49 cyclistes en course, les points attribués lors des huit premières étapes sont redistribués parmi les cyclistes restants, en fonction de leurs positions dans ces étapes[3].

ParticipantsModifier

René Pottier, le vainqueur du Tour de France en 1906, n'a pas défendu son titre, parce qu'il s'est suicidé au début de l'année 1907[3]. Bien que les coureurs participent officiellement au Tour en tant que coureur individuel, certains ont partagé le même sponsor et ont coopéré comme s'ils roulaient en équipe[5]. Au départ de la course, il est prévu que les coureurs sponsorisés par Alcyon et Peugeot se disputent la victoire finale. Alcyon se présente avec les favoris : Louis Trousselier, Marcel Cadolle et Léon Georget et Peugeot compte sur Émile Georget[6].

Comme les années précédentes, les coureurs sont séparés en deux catégories : les coureurs de vitesse et les coureurs sur machines poinçonnées. Sur les 93 cyclistes qui commencent la course, 82 sont dans la catégorie poinçonnée, ce qui signifie qu'ils doivent terminer la course sur le même vélo qu'ils sont partis, et en cas de vélo cassé, doivent le réparer sans assistance[7]. Les coureurs de vitesse peuvent bénéficier de l'aide de la voiture d'assistance par le biais des mécaniciens et quand un vélo est irréparable, ils peuvent le remplacer par un nouveau[8].

Déroulement de la courseModifier

L'usage de la « roue libre » apparaît et remplace le « pignon fixe » qui imposait de tourner constamment les jambes[9].

Tous les cyclistes engagés ne sont pas en lice pour la victoire, quelques-uns se sont inscrits en tant que "touristes". Le plus notable d'entre eux est Henri Pépin. Pépin a embauché deux coureurs, Jean Dargassies et Henri Gauban pour rouler avec lui. Ils considèrent la course comme une promenade pour le plaisir, ils s'arrêtent pour déjeuner quand ils décident et passent la nuit dans les meilleurs hôtels qu'ils peuvent trouver[10]. Ceci fait de Dargassies et Gaubin les premiers équipiers de l'histoire du Tour de France. Pendant la course, ils tombent sur un autre concurrent du Tour de France, Jean-Marie Teychenne, couché dans un fossé. Ils l'aident à se relever et lui offrent à manger ; depuis lors, Teychenne accompagne également Pépin[4],[11].

Au début de la course, Louis Trousselier, François Faber et Émile Georget sont les grands prétendants à la victoire finale[1]. Trousselier, vainqueur du Tour de France 1905 et désireux de gagner à nouveau, remporte la première étape. Dans la deuxième étape, le Tour franchit la frontière franco-allemande pour se terminer à Metz, qui faisait alors partie de l'Allemagne. Les autorités allemandes permettent aux cyclistes d'y arriver, mais n'autorise pas la présence du drapeau français ou l'entrée dans la ville des voitures des officiels de course[12]. À la fin de l'étape, Émile Georget semble battre Trousselier avec une très faible marge. Après enquête, Desgrange, l'organisateur du Tour, décide de mettre les deux cyclistes à égalité à la première place, pour satisfaire les deux sponsors[6].

Dans la troisième étape, le Tour revient en France. À la frontière, les coureurs sont arrêtés par deux douaniers français et l'attente est si longue qu'il faut recommencer l'étape[4]. Au cours de l'étape dans les Alpes, Émile Georget est meilleur que ses concurrents. Il s'adjuge l'étape et prend la tête du classement général[6]. Georget remporte cinq des huit premières étapes, et possède une avance confortable[4]. Lors de la septième étape, Marcel Cadolle alors deuxième du général[13] et qui fait à son tour partie des favoris, tombe brutalement et se blesse grièvement au genou[6].

Le 26 juillet, au cours de la neuvième étape reliant Toulouse à Bayonne, Émile Georget casse le cadre de sa bicyclette à un poste de contrôle. Selon les règles, Georget doit réparer son vélo seul, mais sachant que cela lui prendrait plus de cinq heures, il décide de changer de vélo avec Pierre-Gonzague Privat, ce qui est strictement interdit par le règlement qui n'autorise pas d’assistance au coureur en course. Georget reçoit une amende de 500 francs[1],[14]. L'équipe rivale « Alcyon » au grand complet menace de quitter le Tour si le coureur n'est pas disqualifié[6],[15]. Les organisateurs ne voulant pas éliminer complètement le favori Georget, ils décident finalement de lui octroyer la dernière place du classement de l’étape. Georget reçoit l’équivalent de 44 points de pénalité avec cette rétrogradation de la quatrième place du classement de l’étape à la 48e et dernière place[14]. Il est alors classé troisième du général[16]. Les coureurs de l'équipe Alcyon (y compris Louis Trousselier, deuxième du classement) n'étant pas satisfaits de cette sanction, quittent le Tour dès l'annonce de la pénalité.

La première place est donc transférée à Lucien Petit-Breton, "Lucien Mazan" de son vrai nom. Bien qu'il ait déjà terminé à la cinquième et à la quatrième place des éditions précédentes[17], il est encore relativement peu connu et il court sur machine poinçonnée, c'est-à-dire qu'il fait partie des coureurs sans sponsors ni équipes[1]. Petit-Breton possède alors 15 points d'avance sur Garrigou. Il termine les cinq dernières étapes dans les trois premiers et n'est jamais vraiment inquiété par ses concurrents. À la fin de la course, il augmente son avance à 19 points sur Garrigou et à 27 points d'avance sur Georget[3].

RésultatsModifier

Les étapesModifier

Lors de la première et de la dernière étape, les coureurs peuvent courir derrière derny[18].

Étape[19],[20] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 8 juillet Paris - Pont Bineau – Roubaix 272   Louis Trousselier   Louis Trousselier
2e étape 10 juillet Roubaix  Metz (ALL) 398   Émile Georget[21]
  Louis Trousselier[21]
  Louis Trousselier
3e étape 12 juillet   Metz (ALL)Belfort 259   Émile Georget   Émile Georget
4e étape 14 juillet BelfortLyon 309   Marcel Cadolle   Émile Georget
5e étape 16 juillet LyonGrenoble 311   Émile Georget   Émile Georget
6e étape 18 juillet GrenobleNice 345   Georges Passerieu   Émile Georget
7e étape 20 juillet NiceNîmes 345   Émile Georget   Émile Georget
8e étape 22 juillet NîmesToulouse 303   Émile Georget   Émile Georget
9e étape 24 juillet ToulouseBayonne 299   Lucien Petit-Breton   Émile Georget
10e étape 26 juillet BayonneBordeaux 269   Gustave Garrigou   Lucien Petit-Breton
11e étape 28 juillet BordeauxNantes 391   Lucien Petit-Breton   Lucien Petit-Breton
12e étape 30 juillet NantesBrest 321   Gustave Garrigou   Lucien Petit-Breton
13e étape 1er août BrestCaen 415   Émile Georget   Lucien Petit-Breton
14e étape 4 août CaenParis - Parc des Princes 251   Georges Passerieu   Lucien Petit-Breton

Note : en 1907, il n'y a aucune distinction entre les étapes de plaine ou de montagne ; les icônes indiquent simplement la présence ou non d'ascensions durant l'étape[3].

Classement généralModifier

 
Lucien Petit-Breton, de son vrai nom Lucien Mazan, vainqueur du Tour de France 1907.
Classement général final[22]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 47
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 66
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 74
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 85
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 123
6e Eberardo Pavesi   Italie Otav 150
7e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop 156
8e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 184
9e Aloïs Catteau   Belgique 196
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin 227
11e Pierre-Gonzague Privat   France 251
12e Georges Fleury   France 274
13e François Lafourcade   France Montabro 299
14e Marius Vilette   France 333
15e Alzir Vivier   France 340
16e Gaston Tuvache   France 348
17e Eugène Delhaye   Belgique 378
18e Baptiste Roux   France 389
19e Philippe Pautrat   France 393
20e Henri Timmermann (en)   Belgique 411
21e Georges Bronchard (en)   France 414
22e Marceau Narcy   France Biguet-Soly 416
23e Honoré Genin   France Peugeot-Wolber 434
24e Antony Wattelier (de)   France Labor-Dunlop/Montabro 436
25e Albert Baudet   France 439
26e Alfred Le Bars   France Labor-Dunlop 479
27e Alfred Quenon   France 487
28e Henri Lorillon   France Touiller 491
29e René Fleury   France 495
30e Octave Noël   France Furor Cycles 505
31e Albert Géraud   France JC Cycles 515
32e Marcel Dozol   France 522
33e Albert Chartier   France 568

La somme totale des prix est de 25 000 francs, dont 4 000 à Lucien Petit-Breton pour avoir remporté le Tour. Au total, il reçoit plus de 7 000 francs.

Autres classementsModifier

Lucien Petit-Breton remporte également le classement des « machines poinçonnées »[23].

L'Auto nomme Émile Georget meilleur grimpeur. Ce titre qui n'est pas officiel est le précurseur du Grand Prix de la montagne[24].

Résultats des étapesModifier

1re étapeModifier

Paris à Roubaix[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop en h 49 min 30 s
2e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop + min 30 s
3e Léon Georget   France Peugeot-Wolber + min 30 s
4e Lucien Petit-Breton   France + min 0 s
5e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + 24 min 30 s
6e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + 24 min 30 s
7e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 24 min 30 s
8e Henri Cornet   France + 31 min 30 s
9e Constant Ménager   France Labor-Dunlop + 31 min 30 s
10e Georges Landrieu   France + 32 min 30 s
Classement général provisoire
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop 1 point
2e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop 2 pts
3e Léon Georget   France Peugeot-Wolber 3 pts
4e Lucien Petit-Breton   France 4 pts
5e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 5 pts
6e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 6 pts
7e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 7 pts
8e Henri Cornet   France 8 pts
9e Constant Ménager   France Labor-Dunlop 9 pts
10e Georges Landrieu   France 10 pts

2e étapeModifier

Roubaix à Metz[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget
Louis Trousselier
  France
  France
Peugeot-Wolber
Alcyon-Dunlop
en 13 h 39 min 15 s
3e Lucien Petit-Breton   France + s
4e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop + 29 min 5 s
5e Henri Cornet   France + 29 min 5 s
6e Constant Ménager   France Labor-Dunlop + 29 min 45 s
7e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + 40 min 45 s
8e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 40 min 45 s
9e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + 40 min 45 s
10e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 54 min 55 s

3e étapeModifier

Metz à Belfort[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget   France Peugeot-Wolber en h 46 min 18 s
2e Henri Lignon   France Alcyon-Dunlop + min 12 s
3e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + min 57 s
4e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + min 2 s
5e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop + min 42 s
6e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 11 min 32 s
7e Léon Georget   France Peugeot-Wolber + 14 min 17 s
8e Julien Maitron   France Labor-Dunlop + 17 min 19 s
9e Lucien Petit-Breton   France + 17 min 52 s
10e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + 17 min 52 s

4e étapeModifier

Belfort à Lyon[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop en h 27 min 2 s
2e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + s
3e Luigi Ganna   Italie Otav + s
4e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + s
5e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + min 32 s
6e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + 17 min 16 s
7e Carlo Galetti   Italie Otav + 21 min 43 s
8e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 21 min 58 s
9e Lucien Petit-Breton   France + 21 min 58 s
10e Marcel Godivier   France Alcyon-Dunlop + 38 min 6 s

5e étapeModifier

Lyon à Grenoble[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget   France Peugeot-Wolber en 11 h 17 min 0 s
2e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + min 0 s
3e Luigi Ganna   Italie Otav + 14 min 5 s
4e Carlo Galetti   Italie Otav + 15 min 0 s
5e Eberardo Pavesi   Italie Otav + 15 min 0 s
6e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop + 18 min 37 s
7e Cyrille Van Hauwaert   Belgique Alcyon-Dunlop + 24 min 40 s
8e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 24 min 45 s
9e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 27 min 0 s
10e Lucien Petit-Breton   France + 27 min 50 s

6e étapeModifier

Grenoble à Nice[25]

François Faber reçoit de la part des "Amis sportifs de Colombes" un mandat de 20 francs pour lui permettre de prendre le Champagne en leur honneur.

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber en 12 h 14 min 0 s
2e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + s
3e Lucien Petit-Breton   France + 10 min 0 s
4e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 20 min 0 s
5e Marcel Cadolle   France Alcyon-Dunlop + 27 min 0 s
6e Léon Georget   France Peugeot-Wolber + 27 min 0 s
7e Ernest Ricaux   France + h 6 min 0 s
8e Cyrille Van Hauwaert   Belgique Alcyon-Dunlop + h 6 min 0 s
9e Marcel Godivier   France Alcyon-Dunlop + h 47 min 30 s
10e Georges Landrieu   France + h 47 min 30 s

7e étapeModifier

Nice à Nîmes[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget   France Peugeot-Wolber en 12 h 36 min 0 s
2e Lucien Petit-Breton   France + s
3e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 38 min 0 s
4e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 38 min 0 s
5e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + 38 min 40 s
6e Henri Lignon   France Alcyon-Dunlop + 38 min 50 s
7e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop + 38 min 52 s
8e Léon Georget   France Peugeot-Wolber + 59 min 0 s
9e Cyrille Van Hauwaert   Belgique Alcyon-Dunlop + 59 min 0 s
10e Marcel Lecuyer   France + 59 min 0 s

8e étapeModifier

Nîmes à Toulouse[25]

Le classement général est recalculé en prenant uniquement en compte les classements respectifs dans chaque étape des 49 coureurs encore en course lors de la 8e étape.

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget   France Peugeot-Wolber en 11 h 2 min 0 s
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + s
3e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + s
4e Lucien Petit-Breton   France + 13 min 40 s
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 19 min 0 s
6e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 19 min 25 s
7e Léon Georget   France Peugeot-Wolber + 32 min 0 s
8e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + 36 min 0 s
9e Cyrille Van Hauwaert   Belgique Alcyon-Dunlop + 36 min 0 s
10e Eberardo Pavesi   Italie Otav + 36 min 0 s

9e étapeModifier

Toulouse à Bayonne[25]

Le , à la suite d'une lettre de réclamation de l'Union Vélocipédique de France, les vainqueurs de la seconde étape se partagent l'ensemble des points normalement alloués aux deux premières places et héritent de 1,5 point chacun, ceci afin de ne pas léser les concurrents suivants.

Émile Georget, initialement 4e à 23 min 0 s, écope d'une pénalité et est déclassé le lendemain en raison d'un changement de bicyclette interdit.

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Lucien Petit-Breton   France en 10 h 18 min 0 s
2e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + 23 min 0 s
3e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 23 min 0 s
4e Émile Georget
Henri Lignon
  France
  France
Peugeot-Wolber
Alcyon-Dunlop
+ 29 min 0 s
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 31 min 0 s
6e Aloïs Catteau   Belgique + 31 min 5 s
7e Fernand Verchère   France + 38 min 0 s
8e Christophe Laurent   France + 52 min 0 s
9e Eberardo Pavesi   Italie Otav + 55 min 0 s
10e Louis Trousselier   France Alcyon-Dunlop + 59 min 0 s

10e étapeModifier

Bayonne à Bordeaux[25]

Le , le classement officiel prend en compte la pénalité infligée à Émile Georget et le retrait de l'équipe Alcyon.

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber en h 7 min 50 s
2e Lucien Petit-Breton   France + s
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + s
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + min 12 s
5e Ernest Ricaux   France + min 14 s
6e Eberardo Pavesi   Italie Otav + 32 min 10 s
7e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + 45 min 10 s
8e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 45 min 10 s
9e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin + 45 min 10 s
10e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop + 45 min 10 s
Classement général provisoire[34]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 39 points
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 54 pts
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 64.5 pts
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 74 pts
5e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop 88 pts
6e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 90 pts
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav 120 pts
8e Ernest Ricaux   France 143 pts
9e Aloïs Catteau   Belgique 153 pts
10e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 154 pts

11e étapeModifier

Bordeaux à Nantes[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Lucien Petit-Breton   France en 13 h 33 min 22 s
2e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + s
3e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 50 min 11 s
4e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + 50 min 11 s
5e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop + 50 min 11 s
6e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin + 50 min 12 s
7e Pierre-Gonzague Privat   France + h 17 min 24 s
8e Aloïs Catteau   Belgique + h 23 min 9 s
9e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop + h 44 min 8 s
10e Eberardo Pavesi   Italie Otav + h 24 min 11 s
Classement général provisoire[35]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 40 points
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 57 pts
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 68.5 pts
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 76 pts
5e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop 97 pts
6e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 105 pts
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav 130 pts
8e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 159 pts
9e Aloïs Catteau   Belgique 161 pts
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin 199 pts

12e étapeModifier

Nantes à Brest[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber en 12 h 23 min 0 s
2e Lucien Petit-Breton   France + s
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + s
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + min 0 s
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 21 min 0 s
6e Pierre-Gonzague Privat   France + h 6 min 0 s
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav + h 7 min 0 s
8e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin + h 7 min 0 s
9e Honoré Genin   France Peugeot-Wolber + h 7 min 0 s
10e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop + h 16 min 0 s
Classement général provisoire[36]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 42 points
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 58 pts
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 71.5 pts
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 80 pts
5e François Faber
François Beaugendre
  Luxembourg
  France
Labor-Dunlop
Peugeot-Wolber
110 pts
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav 137 pts
8e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 169 pts
9e Aloïs Catteau   Belgique 175 pts
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin 207 pts

13e étapeModifier

Brest à Caen[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Émile Georget   France Peugeot-Wolber en 16 h 13 min 30 s
2e Lucien Petit-Breton   France + s
3e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + 11 min 0 s
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber + h 5 min 30 s
5e Pierre-Gonzague Privat   France + h 5 min 30 s
6e Eberardo Pavesi   Italie Otav + h 13 min 15 s
7e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + h 24 min 30 s
8e Aloïs Catteau   Belgique + h 24 min 30 s
9e René Fleury   France + h 7 min 30 s
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin + h 7 min 30 s
Classement général provisoire[37]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 44 points
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 61 pts
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 72.5 pts
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 84 pts
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 117 pts
6e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop 138 pts
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav 143 pts
8e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 180 pts
9e Aloïs Catteau   Belgique 183 pts
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin 217 pts

14e étapeModifier

Caen à Paris[25]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber en h 44 min 51 s
2e Émile Georget   France Peugeot-Wolber + s
3e Lucien Petit-Breton   France + min 45 s
4e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop + min 1 s
5e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber + min 13 s
6e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber + 26 min 6 s
7e Eberardo Pavesi   Italie Otav + 39 min 15 s
8e Gaston Tuvache   France + 41 min 54 s
9e Alzir Vivier   France + 55 min 55 s
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin + 56 min 4 s
Classement général final
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Petit-Breton   France 47 points
2e Gustave Garrigou   France Peugeot-Wolber 66 pts
3e Émile Georget   France Peugeot-Wolber 74 pts
4e Georges Passerieu   France Peugeot-Wolber 85 pts
5e François Beaugendre   France Peugeot-Wolber 123 pts
6e Eberardo Pavesi   Italie Otav 150 pts
7e François Faber   Luxembourg Labor-Dunlop 156 pts
8e Augustin Ringeval   France Labor-Dunlop 184 pts
9e Aloïs Catteau   Belgique 196 pts
10e Ferdinand Payan   France Champeyrade-Michelin 227 pts

Liste des participantsModifier

Légende
No  Numéro de dossard
Class. Classement général final
n.c. Indique un coureur non classé au classement général final
Liste des participants[25]
No  Coureur Nationalité Réside à Class.
1 Édouard Wattelier   France Paris n.c.
2 Augustin Ringeval   France Maisons-Alfort 8
3 Lucien Pothier   France Sens n.c.
4 François Faber   France Paris 7
5 Constant Ménager   France Paris n.c.
6 Alfred Faure   France Saint-Étienne n.c.
7 Gaston Tuvache   France Paris 16
8 Albert Chartier   France Paris 33
9 Prosper Rau   France Lille n.c.
10 Marcel Cadolle   France Paris n.c.
11 Louis Trousselier   France Paris n.c.
12 Lucien Mazan dit Petit-Breton   France Paris 1
13 Henri Lignon   France Choisy-le-Roi n.c.
14 Marcel Lequatre   Suisse Genève n.c.
16 Albert Baudet   France Paris 25
17 Noël Prevost   France Lens n.c.
18 Ferdinand Payan   France Arles 10
19 Armand Roume   France Narbonne n.c.
22 Baptiste Roux   France Orléans 18
23 Paul Ader   France Lanton n.c.
24 Marcel Dozol   France Cannes 32
25 Marcel Lallement   France Raucourt n.c.
26 Fernand Verchère   France Châtellerault n.c.
27 Gabriel Mathonat   France Auxerre n.c.
28 Léon Riche   France Aubervilliers n.c.
29 Georges Fleury   France Lunéville 12
30 Georges Bronchart   France Fontainebleau 21
31 Henri Timmermann   Belgique Corbie 20
32 David Dupont   France Toulouse n.c.
34 Henri Gauban   France Muret n.c.
35 Gaston Angeli   France Montpellier n.c.
36 Louis Lavalette   France Montpellier n.c.
37 Jules Chabas   France Plan d'Orgon n.c.
38 Louis Gardent   France Grenoble n.c.
39 Louis Lorillon   France Avrigny 28
40 Carlo Galetti   Italie Milan n.c.
42 Luigi Ganna   Italie Milan n.c.
43 Eberardo Pavesi   Italie Milan 6
44 Léon Aumonier   France Bordeaux n.c.
45 Cyrille van Hauwaert   Belgique Moorslede n.c.
46 Alzir Vivier   France Paris 15
47 François Poiry   France Levallois n.c.
48 Marceau Narcy   France Montargis 22
49 Joseph Ponthieu   France Forest-en-Cambrésis n.c.
50 Georges Landrieux   France Paris n.c.
52 Martin Soulie   France Barbaira n.c.
53 Honoré Genin   France Nancy 23
54 Claude Cursillat   France Lyon n.c.
55 Charles Crupelandt   France Roubaix n.c.
56 André Sevestre   France Coubert n.c.
57 Alfred Le Bars   France Morlaix 26
58 Jacques Mendes   France Paris n.c.
59 Henri Pépin de Gontaud   France Gontaud-de-Nogaret n.c.
61 Marius Vilette   France Salon 14
62 Eloi Guichard   France Villefranche n.c.
63 Julien Maitron   France Paris n.c.
64 Arsène Tuale   France Paris n.c.
65 Alfred Quenon   France Montataire 27
66 Jean Dargassies   France Grisolles n.c.
67 Henri Anthoine   France Paris n.c.
68 Léon Georget   France Châtellerault n.c.
70 Georges Passerieu   France Clichy 4
71 Gustave Garrigou   France Pantin 2
72 Henri Cornet   France Châtellerault n.c.
73 Émile Georget   France Châtellerault 3
76 Jean-Michel Teychenne   France Toulouse n.c.
78 Georges Jeanblanc   France Paris n.c.
79 Jean Vezye   France Levallois n.c.
80 Georges Devilly   France Levallois n.c.
81 Charles Jeanperin   France Longevelle n.c.
82 Auguste Dufour   France Étoile n.c.
83 Octave Noel   France Mézières-sur-Seine 30
84 François Lafourcade   France Boulogne 13
86 Pierre-Gonzague Privat   France Paris 11
87 François Beaugendre   France Salbris 5
88 Philippe Pautrat   France Paris 19
89 Aloïs Catteau   Belgique Roubaix 9
90 Marcel Lecuyer   France Brest n.c.
92 Julien Gabory   France Paris dsq
93 Ernest Ricaux   France Paris n.c.
94 Marcel Godivier   France Paris n.c.
95 Jules Bertholat   France Lyon n.c.
97 Christophe Laurent   France Brest n.c.
98 Joseph Rouaix   France Béziers n.c.
99 Eugène Delhaye   Belgique Paris 17
100 Anselme Mazan   France Nantes n.c.
101 Henri Star   France Épinal n.c.
103 Raymond Etcheverry   France Bayonne n.c.
104 Albert Geraud   France Caen 31
105 Antony Wattelier   France Paris 24
106 Anton Jaeck   Suisse Paris n.c.
108 Pierre Desvages   France Paris n.c.
109 René Fleury   France Caen 29

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « 1907 Tour de France » [archive du ], Amaury Sport Organisation (consulté le )
  2. « Les grandes dates du Tour de France », sur Encyclopédie Larousse (consulté le ).
  3. a b c d e et f « 5ème Tour de France 1907 » (version du 2 mai 2009 sur l'Internet Archive), Mémoire du cyclisme
  4. a b c et d Bill McGann et McGann, Carol, The Story of the Tour de France, Dog Ear Publishing, , 19–22 p. (ISBN 1-59858-180-5, lire en ligne)
  5. (en) Christopher S. Thompson, The Tour de France : a cultural history, Berkeley, University of California Press, , 385 p. (ISBN 0-520-24760-4, lire en ligne), p. 36
  6. a b c d et e (nl) Wim Amels, De geschiedenis van de Tour de France 1903–1984, Sport-Express, (ISBN 90-70763-05-2)
  7. Wheatcroft, Geoffrey, Le Tour : A History of the Tour De France, Simon & Schuster, , 432 p. (ISBN 978-1-84739-086-8 et 1-84739-086-2, lire en ligne)
  8. Françoise Laget, Gilles Montgermont, Philippe Cazaban et Serge Laget, Tour de France : The Official 100th Race Anniversary Edition, Hachette UK, , 352 p. (ISBN 978-1-78206-415-2, lire en ligne)
  9. Patrick Porte, Dominique Vila, Maillot jaune. Regards sur cent ans du Tour de France, Atlantica, , p. 149
  10. Pierre Chany et Cazeneuve, Thierry, La Fabuleuse Histoire du Tour de France, France, ODIL, , 943 p. (ISBN 2-8307-0689-7)
  11. Christopher S. Thompson, The Tour de France : A Cultural History, Routledge, , 385 p. (ISBN 0-520-25630-1, lire en ligne), p. 73
  12. Christopher S. Thompson, The Tour de France : A Cultural History, University of California Press, , 385 p. (ISBN 978-0-520-25630-9 et 0-520-25630-1, lire en ligne), p. 68
  13. « 5ème Tour de France 1907 – 6ème étape » [archive du ], Mémoire du cyclisme (consulté le )
  14. a et b « Le Tour de France », Le Petit Parisien, Gallica Bibliothèque Numérique,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le )
  15. « Le Tour de France », Le Petit Parisien, Gallica Bibliothèque Numérique,‎ , p. 4 (lire en ligne, consulté le )
  16. « 5ème Tour de France 1907 – 9ème étappe » (version du 3 mai 2009 sur l'Internet Archive), Mémoire du cyclisme
  17. « Past results for Lucien MAZAN dit PETIT-BRETON (FRA) », Amaury Sport Organisation (consulté le )
  18. « Le Tour de France », Le Petit Parisien, Gallica Bibliothéque Numérique,‎ , p. 3–4 (lire en ligne, consulté le )
  19. Augendre 2016, p. 9.
  20. « The history of the Tour de France – Year 1907 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  21. a et b Dans un premier temps, Georget est déclaré vainqueur, mais après enquête par l'organisateur du Tour Henri Desgrange, Trousselier est également déclaré vainqueur.
  22. « The history of the Tour de France – Year 1907 – Stage 14 Caen > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  23. « l'Historique du Tour – Année 1907 », Amaury Sport Organisation (consulté le )
  24. Jan Cleijne, Legends of the Tour, Head of Zeus, , 160 p. (ISBN 978-1-78185-999-5, lire en ligne), p. 156
  25. a b c d e f g h i j k l m n et o « 5ème Tour de France 1907 » [archive du ], Memoire du cyclisme
  26. « 5ème Tour de France 1907 - 2ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  27. « 5ème Tour de France 1907 - 3ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  28. « 5ème Tour de France 1907 - 4ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  29. « 5ème Tour de France 1907 - 5ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  30. « 5ème Tour de France 1907 - 6ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  31. « 5ème Tour de France 1907 - 7ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  32. « 5ème Tour de France 1907 - 8ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  33. « 5ème Tour de France 1907 - 9ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  34. « 5ème Tour de France 1907 - 10ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  35. « 5ème Tour de France 1907 - 11ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  36. « 5ème Tour de France 1907 - 12ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme
  37. « 5ème Tour de France 1907 - 13ème étape » [archive du ], Memoire du cyclisme

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier