Ouvrir le menu principal

Tauves

commune française du département du Puy-de-Dôme

Tauves
Tauves
Le bâtiment de la mairie, à Tauves.
Blason de Tauves
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Canton Le Sancy
Intercommunalité Communauté de communes Dômes Sancy Artense
Maire
Mandat
Christophe Serre
2014-2020
Code postal 63690
Code commune 63426
Démographie
Population
municipale
787 hab. (2016 en augmentation de 3,01 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 34″ nord, 2° 37′ 20″ est
Altitude Min. 636 m
Max. 1 072 m
Superficie 33,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Tauves

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Tauves

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tauves

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tauves

Tauves (en auvergnat Taova[Note 1]) est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Laquais et Laquaises[Note 2], ou plus couramment Tauvois et Tauvoises.

GéographieModifier

Dans le Sud-Ouest du département du Puy-de-Dôme, dans la région naturelle de l'Artense, la commune de Tauves est arrosée par plusieurs cours d'eau tributaires de la Dordogne : la Mortagne et son affluent le Beautourne, ainsi que la Burande qui sert de limite naturelle à la commune au sud, et son affluent le Burandou, brièvement au sud-est.

L'altitude minimale, 636 mètres, se trouve à l'extrême sud-ouest, là où la Burande quitte la commune pour servir de limite entre celles de Singles et Larodde. L'altitude maximale avec 1 072 ou 1 073 mètres[Note 3] est localisée à lextrême nord-est, en limite des communes de Saint-Sauves-d'Auvergne et La Tour-d'Auvergne, à l'est du lieu-dit la Chaleille.

Implanté à l'intersection des routes départementales (RD) 29, 922 et 987 et baigné par la Mortagne, le bourg de Tauves se situe, en distances orthodromiques, dix kilomètres à l'ouest - sud-ouest de La Bourboule et vingt kilomètres au nord-est de Bort-les-Orgues.

Le territoire communal est également desservi à l'est par la RD 203.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Pont VieuxModifier

Le hameau du Pont Vieux est une ancienne commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dont l'existence est attestée depuis au moins 1293[1] et qui perdura jusqu'à la Révolution française. Elle fait partie du grand prieuré d'Auvergne et de la langue du même nom.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Pierre Bouchaudy PS  
  2001 Fernand Urlande PS  
2001 2008 Jean-Noël Chauvet RPR  
2008 En cours Christophe Serre[2] UMP Assistant parlementaire

JumelagesModifier

 
Panneau de jumelage de Tauves.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 787 habitants[Note 4], en augmentation de 3,01 % par rapport à 2011 (Puy-de-Dôme : +2,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 1102 2882 1812 3162 3512 3582 4742 3132 547
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3952 3792 4732 5492 5602 6402 6112 4822 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 3642 1872 0931 8301 7451 6621 6491 4431 389
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2891 1841 1051 103940863796787778
2013 2016 - - - - - - -
787787-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

CultureModifier

Chaque année depuis 1980, un festival de théâtre est organisé par l'association Les Laquais de Tauves. Les représentations ont lieu en plein air sur la place de l'Église.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Forme relevée sur place en 2007.
  2. Forme relevée sur place en 1925, confirmée en 2010.
  3. Deux données contradictoires selon le Géoportail : 1 073 mètres sur la carte et 1 072 pour la boîte « Communes ».
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. (en) H. J. A. Sire, « The Tongue of Auvergne (chapter IX) », dans The Knights of Malta, Yale University Press, (1re éd. 1994), 305 p. (ISBN 978-0-3000-6885-6, lire en ligne), p. 126-130
    En 1293, les comptes du bailli d'Auvergne permettent de distinguer les commanderies de l'ordre du Temple et celle de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem: on trouve à cette date la Domus Hospitalis de Ponte Veteri parmi celles appartenant aux Hospitaliers.
  2. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 4 juillet 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Menhir dit Pierre des Quatre Curés », notice no PA00092424, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 21 décembre 2013.
  8. « Église Notre-Dame », notice no PA00092423, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 21 décembre 2013.
  9. « Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Nativité », notice no IA63000078, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 21 décembre 2013.
  10. « Chapelle Sainte-Madeleine », notice no IA63000074, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 21 décembre 2013.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier