Ouvrir le menu principal

Artense
Image illustrative de l’article Artense
Le château de Val

Subdivision administrative Auvergne-Rhône-Alpes
Subdivision administrative Cantal
Puy-de-Dôme
Subdivision administrative Pays de Sancy-Artense
Pays de Bort-Artense
Pays de Sumène-Artense
Villes principales La Tour-d'Auvergne
Champs-sur-Tarentaine
Tauves
Superficie approximative 445 km2
Production Élevage bovin
Saint-nectaire
Sylviculture
Communes 16
Population totale 7 250 hab. (1999)
Régions naturelles
voisines
Combrailles
Monts Dore,
Cézallier
Monts du Cantal
Mauriacois
Dordogne limousine
Pays d'Ussel
Pays (div. territoriale) Pays du Grand Sancy
Pays du Haut Cantal - Dordogne

Image illustrative de l’article Artense
Localisation de l'Artense
sur la carte du Massif central
Les pays traditionnels d'Auvergne, l'Artense figure en jaune

L’Artense (Artensa en occitan) est un pays traditionnel français situé en Auvergne, au centre ouest du Massif central. La région est placée à cheval sur deux départements : le Cantal et le Puy-de-Dôme. Elle est enfin l'une des cinq régions naturelles du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne.

ToponymieModifier

Le nom Artense peut provenir du gaulois -Arto (Ours en celte, qui a aussi donné le nom Arthur)+ la terminaison inca. L'Artense (Artinca) serait donc le pays des ours ; hypothèse très vraisemblable en vue de la configuration montagneuse de la région[1].

GéographieModifier

SituationModifier

L’Artense est entourée au nord par les Combrailles et les Monts Dore, à l'est par le Cézallier, au sud par les Monts du Cantal et le Mauriacois et à l'ouest par la Dordogne limousine et le Pays d'Ussel.
Les limites de la région sont fixées à l’ouest par la vallée de la Dordogne et au sud et à l’est par celle de la Rhue.

Communes de l’ArtenseModifier

Les communes de l'Artense sont réparties sur deux départements : le Cantal et le Puy-de-Dôme. Elles adhèrent à trois communautés de communes différentes.

Communauté
de communes de
Sancy-Artense
Communauté
de communes de
Bort-Artense
Communauté
de communes de
Sumène Artense
Autres cas

TopographieModifier

La région correspond à un plateau granitique modelé en surface par les glaciers quaternaires. Ils ont laissé un paysage harmonieux constitué de cuvettes et de collines de moraine. L’altitude s’élève de 600 à 1 000 mètres d’ouest en est. La région est entaillée par les vallées de nombreuses rivières.

ClimatModifier

Le climat de l’Artense est de type montagnard, mais l’altitude moins élevée du plateau lui permet d’être relativement plus doux que celui des Monts Dore. L'exposition ouest entraîne une forte pluviosité. Les quantités de précipitations annuelles varient de 1200 à 1400 mm par an.

HydrographieModifier

L’eau est très abondante en Artense. On y trouve une multitude de lacs et d’étangs de toutes tailles. A l’ouest, le barrage de Bort-les-Orgues constitue la plus grande retenue hydroélectrique de la région.

Tous les cours d'eau de l'Artense sont des affluents de la Dordogne et participent donc au bassin versant de la Garonne.

Affluents de la Dordogne en Artense

Faune et floreModifier

Les prairies et pâturages occupent une surface moins importante que dans les autres massifs d’Auvergne : c’est la forêt qui tient la place la plus importante. Le hêtre et le sapin constituent les essences dominantes. L’altitude relativement faible a permis de conserver quelques chênes. Au-delà de 1 000 m, pelouses, tourbières et landes remplacent la forêt. On trouve dans les landes les plantes caractéristiques des régions granitiques comme la fougère aigle et le genêt à balais.

Protection environnementaleModifier

L'Artense fait partie du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

HistoireModifier

ÉconomieModifier

L’élevage bovin est la ressource principale de la région : il est orienté à la fois vers la production de viande (Salers) et vers la production de lait (fromage de saint-nectaire)[2].

La nature encore très préservée avec une grande biodiversité végétale (plusieurs sortes de tourbières), les nombreux lacs, les paysages rappelant la Scandinavie et la proximité des Monts Dore sont des atouts touristiques importants mais encore sous-exploités malgré les efforts du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne.

La région souffre d’une baisse démographique et d’un vieillissement de sa population. La déprise agricole, la disparition de zones humides et un déficit de notoriété sont des handicaps, aggravés par l’éloignement des centres urbains.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Albert Dauzat, « La toponymie gauloise de l'Auvergne et du Velay », Revue des Études Anciennes, no Volume 33 : Numéro 4,‎ (lire en ligne)
  2. Jean Blanchon, « L’agriculture de l’Artense : évolution et perspectives », Bïzà Neirà, no 121,‎ (ISSN 0398-9453)