Ouvrir le menu principal

Tartécourt

commune française du département de la Haute-Saône

Tartécourt
Tartécourt
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Vesoul
Canton Canton de Jussey
Intercommunalité CC des Hauts du val de Saône
Maire
Mandat
Patrick Lamarre
2014-2020
Code postal 70500
Code commune 70496
Démographie
Population
municipale
29 hab. (2016 en diminution de 21,62 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 23″ nord, 5° 58′ 56″ est
Altitude Min. 219 m
Max. 299 m
Superficie 2,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Tartécourt

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Tartécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tartécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tartécourt

Tartécourt est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Tartécourt se trouve en Haute-Saône et appartient au canton de Jussey, village situé à 10 km.

Le village est traversé par la route départementale n° 20 qui va de Magny-lès-Jussey à Port-sur-Saône.

La Ranguine ou ruisseau de la Tuilerie, venant de Magny-lès-Jussey passe derrière le village et se dirige vers Venisey.

La superficie du village est de 229 hectares dont 83 hectares de bois communaux et 22 hectares de bois appartenant à des particuliers.

Il existe deux zones d'habitations dont une ferme appelée Ferme de Bellevue située à environ 2 km du village à une altitude de 280 mètres, où vit la dernière famille d'agriculteurs qui subsiste à Tartécourt.

La superficie des zones agricoles utilisées est de 106 hectares.

Le village a une altitude de 225 mètres.

Communes avoisinantesModifier

Magny-lès-Jussey à 3 km, au nord ; Venisey à 1,5 km, à l'est ; Cendrecourt à 7 km, à l'ouest ; Montureux-lès-Baulay à 7 km, au sud.

ToponymieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le nom de la commune vient d'un nom de personne d'origine germanique "TRITO" employé avec l'appellatif ancien français "Cort/Court" du latin "curtius" (ferme fortifiée).

Toponymie :

  • Tritecort en 1225
  • Treitecort en 1256
  • Tertecoriat en 1430
  • Tertecourt en 1538
  • Tartecourt en 1539

Les habitants de Tartécourt ne portent pas encore de nom spécifique.

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tartécourt appartenait à l'abbaye de Cherlieu et en partie à la seigneurie de Montureux-lès-Baulay. En 1268, Liebaud de Bauffremont se dit seigneur de Bulgnéville, Senoncourt et Tartécourt. Le village ne figure pas dans le tableau qui en 1614, fut dressé pour le département des Contingents dus à la milice provinciale par les communautés établies.

C'est qu'alors y existaient seulement les deux ou trois meix[Quoi ?] que l'abbaye y avait fait bâtir au milieu des bois pour le logement des colons picards qu'elle y avait installés.

Le nombre des baraques s'étaient augmenté à mesure qu'avançaient les travaux de défrichement et ainsi se forma le village.

En fait, le village actuel semble avoir pour origine les maisons des ouvriers qui travaillaient au haut fourneau situé à l'emplacement du moulin près d'une grange de l'abbaye de Cherlieu. Ce haut fourneau installé par les moines dès 1730 fut transporté ensuite en 1781 à Betaucourt. Il n'en reste rien et seuls de gros amas de scories en indiquent l'emplacement.

Nombre d'habitants morts à la Première Guerre mondiale : 5.

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Tartécourt fait partie depuis la Révolution française du canton de Jussey. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, celui-ci s'est étendu, passant de 22 à 65 communes[1].

IntercommunalitéModifier

La commune était membre de la petite communauté de communes du Pays jusséen, intercommunalité créée au et qui regroupait environ 4 300 hanitants en 2009.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[2] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyait d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants.

Dans ce cadre, le schéma départemental de coopération intercommunale a prévu la fusion cette intercommunalité avec d'autres, et l'intégration à la nouvelle structure de communes restées jusqu'alors isolées[3]. Cette fusion, effective le , a permis la création de la communauté de communes des Hauts du val de Saône, à laquelle la commune est désormais membre.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 En cours Patrick Lamarre   Réélu pour le mandat 2014-2020[4]


DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 29 habitants[Note 1], en diminution de 21,62 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
106147155126143142154145139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
11211912611710683918375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
768380716057564835
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
382622262825373934
2016 - - - - - - - -
29--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier