Stéphane Rousseau

acteur, humoriste canadien
Stéphane Rousseau
Description de cette image, également commentée ci-après
Stéphane Rousseau à Cannes en 2003.
Naissance (55 ans)
Montréal, Québec, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Humoriste
Acteur
Films notables Les Invasions barbares
Astérix aux Jeux olympiques
Fatal

Stéphane Rousseau est un humoriste, acteur, animateur, auteur, concepteur chanteur et peintre canadien, né le dans l'arrondissement LaSalle, à Montréal.

ParcoursModifier

Après plusieurs années de tournée dans les bars du Québec en compagnie de Roméo Pérusse, Stéphane Rousseau entame une carrière d'animateur radio sur les ondes de CHIK-FM, en 1987[1],[2]. Good Morning Québec a de bonnes performances, mais ne parvient pas à déloger Le Zoo de FM 93, qui domine le marché. En 1990, l'équipe de Good Morning Québec est transférée dans le retour et devient le retour Juste pour le fun de CHIK. La bonne performance de Stéphane Rousseau lui permet de se faire remarquer et, en 1990, de quitter pour animer à Montréal dans le retour à CKMF-FM. Très vite, il devient l'animateur vedette de la station, grâce aux records d'audience de Les 2 Pistons, son émission du retour avec Mario Lirette.

1988 marque sa première participation au Festival Juste pour rire de Montréal.

En 1992, il présente son premier spectacle solo : Rousseau. En deux ans, on a compté 269 représentations, dans 50 villes, et devant plus de 300 000 spectateurs. De plus, ce spectacle lui a valu un Prix Félix l'année suivante et un Billet double platine (équivalent à un double disque de platine) en 1994. La même année, il s'est produit à guichet fermé au Théâtre du Forum de Montréal, devant 8 000 personnes.

En 1995, il présente son deuxième spectacle : Drôle de Stéphane Rousseau.

Son troisième spectacle, Stéphane Rousseau vous fait l'humour, a été présenté au Théâtre Saint-Denis de Montréal, en 1999. Ce nouveau succès amènera René Angélil et Céline Dion à choisir Stéphane pour assurer la première partie de la chanteuse, lors de son concert au Centre Bell, diffusé en direct sur les ondes de TVA, le (animation assurée par Julie Snyder).

En 2001, Stéphane Rousseau reçoit deux prix Olivier, remis par l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour : performance scénique de l'année et spectacle le plus populaire de l'année.

Les 2, 3 et , il se produit pour la première fois en vedette à Paris, au Bataclan. Il revient ensuite pour une série de représentations dès le . Son spectacle Stéphane Rousseau vous fait l'humour est adapté pour l'occasion par Pascal Légitimus[3],[4],[5].

Au mois de , il coanime pour la première fois le Festival Juste pour rire au côté de Franck Dubosc. Fort de leur complicité, ils animent ensuite cinq éditions du festival ensemble.

La même année, il joue le rôle de Sébastien dans Les Invasions barbares de Denys Arcand. Le film remporte de nombreux prix, notamment au Festival de Cannes[6] et au Festival de Toronto, où Stéphane Rousseau reçoit le prix du meilleur acteur de soutien.

En 2004, il interprète le personnage de Billy Flint dans la comédie musicale Chicago, adaptée pour la France par Laurent Ruquier. Stéphane succède ainsi à Anthony Kavanagh et se produit au Casino de Paris entre février et . Véronic DiCaire fait aussi partie de la troupe[7].

À Noël, il coanime, avec son amie Isabelle Boulay, une émission spéciale. Destinée à la fois à la télévision française (intitulée Noël au Canada pour France 2) et à la télévision québécoise (Soir de fête pour TQS), cette émission est enregistrée à l'Hôtel Sacacomie, à Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie. Plusieurs artistes sont invités : Zazie, Françoise Hardy, Julie Zenatti, Renaud, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Henri Salvador, Corneille, Nicola Ciccone, Bernard Lavilliers, Laurence Jalbert[8],[9],[10].

En 2005, il entame une tournée de quelques dates en Belgique et en France. Il se produit alors essentiellement dans des cafés-théâtres, avant de retrouver Paris et le Bataclan du au . Le succès européen de son nouveau spectacle Rousseau - One Man Show grandissant, il y revient du au , pour des prolongations.

En , Stéphane tourne en compagnie d'Alexandra Lamy, dans Modern Love, un film musical réalisé par Stéphane Kazandjian.

Le , il coanime La Nuit des duos avec son complice Franck Dubosc. Et, alors que son succès ne fait que croître en Europe, Stéphane Roy est nommé Homme de l'année par le magazine Elle Québec[11].

En fin d'année, il sort la version française de Rousseau - One Man Show, enregistrée au Bataclan. Il se produit ensuite cinq soirs à l'Olympia de Paris (du 6 au ), avant de terminer sa tournée lors du Festival Juste pour rire de Nantes en avril.

La version québécoise de son DVD, enregistrée au théâtre Saint-Denis à Montréal, sort le . En 2009, Stéphane Rousseau est choisi pour présider la 2e édition des Parlementeries.

En , il participe au tournage de Fatal, réalisé par Michaël Youn (sortie le ). Le tournage a eu lieu en grande partie à Montréal. Stéphane Rousseau y interprète le chanteur engagé Chris Prolls, personnage de fiction haut en couleur.

En , il entame le rodage de son cinquième spectacle, Les Confessions de Rousseau, au Cabaret Juste pour Rire, à Montréal. Il part ensuite pour la France pour quelques représentations, avant sa rentrée parisienne au Palace (du au ).

2011 est l'année de la consécration : sa tournée rencontre un franc succès en France, en Belgique, en Suisse et au Québec. Il participe notamment au spectacle Just for Love, présenté par Arthur, dans le cadre du Festival Juste pour rire.

En 2011, il fait aussi un retour au cinéma dans le film Omertà.

À partir du mois d', il a une statue de cire de lui au Musée Grévin Montréal.

Le , il fait une apparition dans l'émission Vivement Dimanche de Michel Drucker consacrée à son ami Franck Dubosc, où il annonce un nouveau spectacle et une nouvelle tournée pour 2014.

Le , il est juge lors de l'élection de Miss France 2015.

Du au , il anime Le Show de Rousseau, un talk-show de fin de soirée sur la chaîne V.

Vie privéeModifier

Stéphane Rousseau partage la vie de la chanteuse québécoise Isabelle Boulay pendant près de trois ans, entre le printemps 2000 et 2003[12]. Ils restent bons amis depuis leur séparation. Au mois de , les deux artistes se retrouvent lors de l'enregistrement d'une émission spéciale de Noël, consacrée à la chanteuse.

Entre 2004 et 2010, il est en couple avec la danseuse franco-canadienne Maud Saint-Germain, rencontrée sur la comédie musicale Chicago. Ensemble, ils ont un garçon, Axel Saint-Germain-Rousseau, né prématurément le . C'est d'un commun accord que le couple décide de se séparer, à l'été 2010. Ils officialisent leur séparation en . Cependant, ils restent en bons termes, entre autres pour l'équilibre de leur enfant.

D' à , il partage la vie de l'actrice, réalisatrice et scénariste française d'origine tuniso-italienne Reem Kherici.

DeuilsModifier

Alors qu'il n'a que 12 ans, Stéphane Rousseau perd sa mère, Berthe, à la suite d'un cancer généralisé. En 2003, c'est son père, Gilles, qui meurt de complications dues à un cancer. Ensuite, au mois de , Louise, sa sœur aînée, succombe aussi à cette maladie[13].

SpectaclesModifier

HumourModifier

  • 1992 : Rousseau
  • 1995 : Drôle de Stéphane Rousseau
  • 1999 : Stéphane Rousseau vous fait l'humour
  • 2006 : Rousseau - One man show
  • 2010 : Les Confessions de Rousseau
  • 2016 : Stéphane Rousseau brise la glace

Comédie musicaleModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

PublicitéModifier

AnimationModifier

TélévisionModifier

RadioModifier

  • 1987 - 1989 : Good Morning Québec
  • 1990 : Juste pour le fun
  • 1990 - 1995 : Les 2 Pistons
  • 2020 - 2021 : Ça rentre au poste

DiscographieModifier

  • 2007 : Noël Drôle : Zerigodon dans l'album
  • 2008 : Modern Love : plusieurs chansons dans le film ont été interprétées en duo avec la comédienne Alexandra Lamy
  • 2010 : Fatal : plusieurs chansons dans le film
  • 2016 : Folie passagère : bande sonore dans l'émission

ExpositionsModifier

Ses œuvres sont fortement influencées par Picasso, Miro et Basquiat[14].

Engagements marquantsModifier

Le , dans le cadre de l'élection fédérale canadienne de 2008, Stéphane apparaît dans une vidéo humoristique[15] mise en ligne sur YouTube et critiquant une mesure gouvernementale visant à ne pas subventionner des œuvres artistiques jugées dommageables pour l'image du Canada, prenant ainsi la défense de la culture québécoise en se moquant de la façon de penser de Stephen Harper. La vidéo, frôlant le demi-million de visionnements par les internautes en une semaine, met également en scène l'acteur Benoît Brière et l'auteur-compositeur-interprète Michel Rivard.

En , Stéphane Rousseau est nommé porte-parole de la Société de recherche sur le cancer au Québec[16]. Par la suite, il organise et participe à diverses manifestations de promotions et de récoltes de fonds. Il parcourt notamment les 300 derniers kilomètres du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, en une dizaine de jours, au mois d' et 125 kilomètres en moins d'une semaine sur les Cinq-Terres en Italie en [17].

Notes et référencesModifier

  1. « Affiche de « Good morning Québec » ».
  2. « Publicité « Good Morning Québec » », CHIK-FM.
  3. Thierry Ardisson, Catherine Barma, « Tout le monde en parle (partie 1) », sur http://www.ina.fr, France 2, .
  4. Thierry Ardisson, Catherine Barma, « Tout le monde en parle (partie 2) », sur http://www.ina.fr, France 2, .
  5. Thierry Ardisson, Catherine Barma, « Tout le monde en parle (partie 3) », sur http://www.ina.fr, France 2, .
  6. « Fiche : les Invasions barbares ».
  7. « Programme : Chicago » [PDF].
  8. « Flash : Isabelle Boulay et Stéphane Rousseau en interview », TQS.
  9. Monique Giroux, « Fréquence Libre : Isabelle Boulay et ses amis », sur http://www.radio-canada.ca, Radio Canada, .
  10. « Isabelle Boulay et Stéphane Rousseau reçoivent dans leur Cabane au Canada », La Presse, .
  11. Stéphane Rousseau : on l'aime, un peu, beaucoup Alafolix !
  12. « Stéphane Rousseau parle d'Isabelle Boulay ».
  13. Yves Boudreau, « Stéphane Rousseau en deuil de sa sœur », sur http://7jours.canoe.ca, 7 Jours, .
  14. Karine Gélinas, « Rousseau s'expose! », Voir.ca,‎ (lire en ligne)
  15. Culture en péril.
  16. Nadia Potvin, « Stéphane Rousseau, nouveau porte-parole de la Société de recherche sur le cancer », sur http://www.src-crs.ca,
  17. Isabelle Brien, « Stéphane Rousseau et son groupe de retour de Compostelle : Un défi accompli avec succès et dans le plaisir ! », sur http://www.src-crs.ca,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :