Pascal Légitimus

comédien, humoriste et réalisateur français
Pascal Légitimus
Pascal Légitimus en 2016, au festival du film de Cabourg.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Père
Fratrie
Dominique Légitimus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Pauline Ester (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Films notables
Œuvres principales

Pascal Légitimus, né le à Paris, est un humoriste, acteur, scénariste, réalisateur et producteur du cinéma français.

Il est le fils d'une mère française d'origine arménienne et de l'acteur français Théo Légitimus, d’ascendance guadeloupéenne.

Il fait partie du trio comique Les Inconnus.

Biographie modifier

Jeunesse et famille modifier

Pascal Légitimus est né le à Paris

Il est le fils de l'acteur antillais Théo Légitimus (1929-2017), d'ascendance éthiopienne[1],[2], et de la couturière de théâtre arménienne Madeleine Kambourian[3]. Il est également le petit-fils par son père de la comédienne martiniquaise Darling Légitimus (1907-1999) et du journaliste guadeloupéen Étienne Légitimus (1903-1982), et le neveu du producteur de télévision Gésip Légitimus.

Enfin, il est l'arrière-petit-fils de l'homme politique Hégésippe Jean Légitimus, qui fut député-maire de Pointe-à-Pitre.

Entouré de nombreux frères, sœurs, cousins et cousines, pour la plupart artistes dans différents secteurs, Pascal Légitimus se découvre très vite une vocation d'acteur. Il est par ailleurs un cousin de Laurent Voulzy[4].

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Légitimus
(1816 Éthiopie[1]-1852 Saint-Louis de Marie-Galante)
 
 
 
 
 
 
 
Jean Pierre Légitimus
(1846 Saint-Louis de Marie-Galante-1884 Pointe-à-Pitre)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeanne Légitimafau
(1825 Saint-Louis de Marie-Galante- ? )
 
 
 
 
 
 
 
Hégésippe Jean Légitimus (1868 en Guadeloupe - 1944)
député et maire de Pointe-à-Pitre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Héloïse Moulon (1845 Grand-Bourg de Marie-Galante- ?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Coralie Moulon
( ?-1868 Baie-Mahault)
 
 
 
 
 
 
 
Victor Étienne Légitimus (1903 en Guadeloupe - 1982) : journaliste
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Clémence Birman (? - ?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Théo Légitimus (1929 - 2017) : acteur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie Berthilde Paruta dite Darling Légitimus (1907 en Martinique - 1999) : actrice
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie Joseph Oculine Paruta (1874 en Martinique - ?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pascal Légitimus (1959)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Onnik Kambourian
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mirhan Kambourian (1893-1963)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nectar Eguinian (1865-1942)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Madeleine Alice Kambourian (1932-1974) : couturière
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Garabed Pattoukian
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yéranouhi Pattoukian (1899-1982)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
? Aghavnie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vie privée modifier

Pascal Légitimus est le papa d'une première fille, Luna Darling née en 1996 d’une première relation

De 1996 à 2003, il est le compagnon de la chanteuse Pauline Ester.

En 2004, il rencontre la productrice et comédienne Adriana Santini, qu'il a épousée en 2010. L'année suivante naissait leur fille Alicia-Belle

Débuts et révélation comique (années 1970-1990) modifier

 
Pascal Légitimus avec Didier Bourdon et Bernard Campan, au festival de Cannes 1996.

Il connaît ses premiers succès d'acteur au lycée Claude-Bernard où il acquiert une très grande notoriété. Au milieu des années 1970, il y fonde (avec ses amis Éric Civanyan et Daniel Schick) un « club théâtre », dans lequel il initie de nombreux camarades à l'art difficile de l'improvisation.

Au début des années 1980, la France le découvre à la télévision, parmi d'autres jeunes comédiens (ayant fait depuis de belles carrières), dans la fameuse émission de Philippe Bouvard, Le Petit Théâtre de Bouvard. À l’époque, ils étaient cinq avec Seymour Brussel et Smaïn, le groupe étant initialement connu sous le nom des Cinq de Bouvard.

En 1983, Pascal fait une petite apparition dans le court-métrage (SOS Charlots) avec Les Charlots.

À partir de l'année 1985, en compagnie de Bernard Campan et Didier Bourdon, il connaît un succès phénoménal avec le trio comique Les Inconnus. Ils se lancent au cinéma avec une satire : Les Trois Frères est un succès critique et commercial majeur de l'année 1995, récompensé par le César de la meilleure première œuvre.

Pour des raisons juridiques, il n'est pas crédité officiellement aux projets suivants de la bande : Didier Bourdon et Bernard Campan sont donc les seules têtes d'affiche de Le Pari, en 1997, et de L'Extraterrestre, en 2000. De son côté, il écrit, réalise et produit le plus personnel Antilles sur Seine, dans lequel il tient plusieurs rôles.

En 2001, ils se retrouvent pour Les Rois mages qui marque aussi la dissolution du trio comique.

Vers un registre dramatique (années 2000) modifier

 
Pascal Légitimus au festival de Cannes 2006.

Comme son ex-collègue Bernard Campan, il s'aventure dans un registre dramatique, mais à la télévision : entre 1998 et 2003, il est le héros de la série policière noire Crimes en série, de Patrick Dewolf, le temps d'une dizaine d'épisodes diffusés par France 2.

Il rebondit ensuite vers un genre plus familial : entre 2006 et 2009, il joue le patriarche de la série Les Tricheurs, mais le programme ne dépasse pas le cap de trois épisodes sur France 3.

Au cinéma, il se contente de rôles secondaires dans des films choraux : Saint-Jacques… La Mecque de Coline Serreau, en 2005 ; Demandez la permission aux enfants, d'Éric Civanyan, en 2007 ; Bancs publics (Versailles Rive-Droite), de Bruno Podalydès, en 2009 ; ou encore Mince alors!, de Charlotte de Turckheim, en 2012.

Mise en scène et théâtre (années 2010) modifier

C'est plutôt au niveau de la mise en scène qu'il se distingue, en dirigeant une poignée d'humoristes, et ce après avoir collaboré à de multiples reprises avec Laurent Ruquier. Mais c'est en 2008 qu'il connait un joli succès, avec la pièce Plus si affinités, élaborée avec Mathilda May et mise en scène par Gil Galliot, au Le Splendid. En 2009, ils passent au Casino de Paris, et en 2010, au Théâtre du Gymnase.

En 2011, il passe au stand-up avec son Alone Man Show, toujours mis en scène par Gil Galliot, et cette fois au Palace, où il revient avec humour sur ses racines arméniennes et antillaises.

En 2014, il retrouve Didier Bourdon et Bernard Campan pour Les Trois Frères : le retour : les critiques sont mauvaises mais le film dépasse les 2 millions d'entrées.

Il revient au théâtre en 2017 pour une nouvelle pièce, Non à l'argent !, imaginée par Flavia Coste et mise en scène par Anouche Setbon. Il y a pour partenaires Julie de Bona, Philippe Lelievre et Claire Nadeau. Après le Théâtre des Variétés et une tournée en France, l'équipe se reforme en 2019, cette fois au Théâtre des Bouffes-Parisiens.

Théâtre modifier

 
Pascal Légitimus à la cérémonie des Prix Lumières 2014.

Metteur en scène modifier

Comédien modifier

Filmographie modifier

Comme acteur modifier

Cinéma modifier

Télévision modifier

Téléfilms modifier
Séries télévisées modifier

Websérie modifier

Clip modifier

Comme scénariste modifier

Comme réalisateur modifier

Autres modifier

Doublage modifier

Cinéma modifier

Films modifier

Films d'animation modifier

Séries télévisées modifier

Radio modifier

Distinctions modifier

Notes et références modifier

  1. a et b Haut-Karabakh : l’engagement de Pascal Légitimus, d’origine arménienne
  2. Son arrière-arrière-arrière grand-père, Jean Légitimus décédé le 17 octobre 1852 à Saint-Louis de Marie-Galante était né en 1816 en Éthiopie
  3. projetmetis, « Pascal Légitimus : les ressorts intimes du métissage (entre Arménie et Antilles) », sur PROJETMETIS, (consulté le ).
  4. Pascal Légitimus Antillais sur scène, Arménien dans la vie, consulté le
  5. Sylvie Chalaye, « Les enfants de Zombi », sur africultures.com, (consulté le ).
  6. Kristell Le Gall, « Né dans le Nord-Mayenne, le groupe Kiemsa donnait son dernier concert il y a dix ans », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  7. « L'académie Alphonse Allais fait son show.... », Le Pays d'Auge,‎

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :