Ouvrir le menu principal

Selaincourt

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Selaincourt
Selaincourt
Entrée de Selaincourt
Blason de Selaincourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Arrondissement de Toul
Canton Meine au Saintois
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Colombey-les-Belles et du Sud Toulois
Maire
Mandat
Francis Vallance
2014-2020
Code postal 54170
Code commune 54500
Démographie
Population
municipale
177 hab. (2016 en diminution de 5,35 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 01″ nord, 5° 58′ 05″ est
Altitude Min. 292 m
Max. 436 m
Superficie 10,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Selaincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Selaincourt

Selaincourt est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.


GéographieModifier

 
Fig 1 -Selaincourt (ban communal)

Le territoire communal d'une superficie de 1112 hectares est arrosé par le ruisseau d'Uvry[1]. D'après les données Corine land Cover, il comportait en 2011, 37 % de forêts, 23% de zones agricoles et 40 % de prairies et milieux arbustifs.[2] Il est desservi par la route départementale n° 12 venant de Colombey. (Fig1)

Communes limitrophes

ToponymieModifier

Siglini curtis (836) ; Siclini curtis, Silini curtis cum ecclesia (936) ; Siliencourt (1267) ; Villa de Slaincourt (1359) ; Selaincuria, Silaincuria (1402) ; Silencourt (1408) ; Sellancourt (1476) ; Sellincourt (1487) ; Sellaincourt (1500) ; sont les différentes graphies recensées par le dictionnaire topographique de la Meurthe[3].

HistoireModifier

Une présence gallo-romaine est probable comme l'indique J. Beaupré dans son ouvrage[4] en citant les découvertes d' Etienne Olry :

«Selaincourt (c. de Colombey). — Aux Tuilottes, vestiges d'habitations gallo-romaines.»

Selon l'abbé Grosse, Ce village répondait au bailliage de Nancy, ensuite au bailliage de Vézelise, office de Gondreville, généralité et parlement de Nancy, avec les coutumes de Lorraine : l'abbé de St.-Epvre était seigneur de Selaincourt, qui en possédait donc une rente[5].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 février 2006 Claude Nicole    
février 2006 En cours
(au 16 avril 2014)
Francis Vallance    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 177 habitants[Note 1], en diminution de 5,35 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
452494532486520563585586579
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
547511463467439418406374331
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
316306242210205210192178150
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
132111123143182187188189178
2016 - - - - - - - -
177--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 


ÉconomieModifier

E Grosse  indique, en 1836, dans son dictionnaire statistique[5], quelques chiffres économiques : Territ: 1071 hect., dont 572 en forêts, 4o6 en labours, 51 en près et 23 en vignes, de qualité médiocre.(cf. carte historique du vignoble lorrain) et mentionne l'existence d'un moulin et d'une carrière :

«Ce village possède un moulin à grains d'un bon rapport ; il y a un marchand de bois et une carrière de pierres de taille..» (Fig1)

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Joseph Houbault, né en 1797 à Vitrey. Ordonné le 24 juin 1826. Vicaire à Thiaucourt en 1826. Curé à Gezoncourt en 1828. Curé à Selaincourt en janvier 1831. Décédé le 16 décembre 1855. Enterré devant le portail de l'église.

HéraldiqueModifier

  Blason Blasonnement : parti ondé de deux pièces alternées, la première à dextre de gueules et d'or, au chef de sinople chargé d'une hure de sanglier d'argent accostée de deux roues de moulin d'or.
Détails
Blason adopté par la commune en septembre 2011.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • G. Hamm, Carte Archéologique de la Gaule. 54. La Meurthe-et-Moselle, Paris, 2005.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Ruisseau d'uvry [A5410400] - Cours d'eau », sur www.sandre.eaufrance.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  2. « Fiche ma commune », sur SIGES Rhin-Meuse (consulté le 13 octobre 2019)
  3. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Paris, Imprimerie impériale, 1862
  4. Jules Beaupré, Répertoire archéologique pour le département de Meurthe-et-Moselle, époques préhistoriques, gallo-romaines, mérovingiennes, par le Cte J. Beaupré,..., (lire en ligne), p. 131
  5. a et b E. Grosse, Dictionnaire statistique du département de la Meurthe : contenant une introduction historique..., Nabu Press (réimpr. 2012) (1re éd. 1836) (ISBN 1278248951 et 9781278248950, OCLC 936241814, lire en ligne), p. 476
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.