Ouvrir le menu principal

Saint-Martin-sur-Écaillon

commune française du département du Nord
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin et Écaillon.

Saint-Martin-sur-Écaillon
Saint-Martin-sur-Écaillon
Église de Saint-Martin-sur-Écaillon.
Blason de Saint-Martin-sur-Écaillon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Caudry
Intercommunalité Communauté de communes du Pays solesmois
Maire
Mandat
Michel Dhaneus
2014-2020
Code postal 59213
Code commune 59537
Démographie
Gentilé Saint-Martinois, Saint-Martinoises[1]
Population
municipale
520 hab. (2016 en diminution de 0,57 % par rapport à 2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 57″ nord, 3° 31′ 42″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 103 m
Superficie 5,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Saint-Martin-sur-Écaillon

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Saint-Martin-sur-Écaillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-sur-Écaillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-sur-Écaillon

Saint-Martin-sur-Écaillon est une commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

Saint-Martin sur-Écaillon est situé à 15 km au sud de Valenciennes et à 8 km au nord de Solesmes. Son territoire s'étend du côté sud de la vallée de l'Écaillon et est traversé par le ruisseau des Harpies.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Saint-Martin-sur-Écaillon
Vendegies-sur-Écaillon Bermerain
 
Haussy Vertain Escarmain

ToponymieModifier

Le lieu est mentionné par le nom de son seigneur, Walterus de Sancto Martino, en 1174, et comme Saint Martin en 1257. Au XIVe siècle il se dénommait Bermerain Sancti Martini. Dédié à saint Martin et situé sur le bord de l'Écaillon, il reçut ainsi son nom actuel[2],[3].

HistoireModifier

Le nom est mentionné dans le cartulaire de l'évêché de Cambrai de 1174.

L'Abbaye d'Anchin y possédait un prieuré, le domaine de Courtarieux, attesté dès 1547[4].

Le village possédait une carrière de grès, maintenant épuisée, dont on tirait des pierres de taille pour la construction d'églises, châteaux et autres bâtiments dans la région et pour le pavement des chemins aux alentours, qui font encore aujourd'hui la renommée de la course cycliste Paris-Roubaix[5].

HéraldiqueModifier

Les armes de Saint-Martin-sur-Écaillon se blasonnent ainsi : "De gueules, semé de cotterels ou fers de lance à l'antique d'argent."

  • Le blason est celui de la famille De Cottrel[6].

Politique et administrationModifier

Situation administrativeModifier

La commune de Saint-Martin-sur-Écaillon se situe dans le département du Nord et fait partie de la région Hauts-de-France. Bien qu'elle soit plus proche de Valenciennes (à 14 km), elle appartient à l'arrondissement de Cambrai (à 24 km) et au Canton de Caudry (à 19 km).

La commune est membre de la Communauté de communes du Pays Solesmois, qui rassemble 15 communes (Beaurain, Bermerain, Capelle, Escarmain, Haussy, Montrécourt, Romeries, Saint-Martin-sur-Écaillon, Saint-Python, Saulzoir, Solesmes, Sommaing, Vendegies-sur-Écaillon, Vertain et Viesly) pour une population totale d'un peu moins de 15 000 habitants.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Jean Delattre    
En cours Michel Dhaneus    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 520 habitants[Note 1], en diminution de 0,57 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
436506519585630601659710696
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
694700714681701695680629581
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
554516477407392387392375423
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
442451455467454424499510520
2013 2016 - - - - - - -
519520-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges à Saint-Martin-sur-Écaillon en 2007 en pourcentage[11].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,3 
75 à 89 ans
6,5 
15,6 
60 à 74 ans
15,2 
21,4 
45 à 59 ans
21,7 
23,0 
30 à 44 ans
22,1 
15,6 
15 à 29 ans
16,0 
20,2 
0 à 14 ans
18,6 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[12].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Martin, 1784-1785.
  • La ferme de Court au lieu-dit Rieux, ancienne prieuré.
  • Le moulin.
  • Quelques chapelles-oratoires et un calvaire.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)
  • Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).*Histoire du village : Revue de l'association Cambrésis terre d'histoire numéros 28, 29 et 30.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier