Beaurain

commune française du département du Nord

Beaurain est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Beaurain
Beaurain
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Intercommunalité Communauté de communes du Pays solesmois
Maire
Mandat
Denis Semaille
2020-2026
Code postal 59730
Code commune 59060
Démographie
Gentilé Beaurinois, Beaurinoises
Population
municipale
233 hab. (2021 en augmentation de 2,19 % par rapport à 2015)
Densité 231 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 10′ 48″ nord, 3° 33′ 09″ est
Altitude Min. 115 m
Max. 131 m
Superficie 1,01 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Valenciennes (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Caudry
Législatives Douzième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Beaurain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Beaurain
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
Beaurain
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Beaurain

Géographie

modifier

Localisation

modifier

Beaurain, limitrophe de Solesmes, est situé à 23 km à l'est de Cambrai, 20 km au sud de Valenciennes, 10 km au sud-ouest du Quesnoy et 18 km de la frantière franco-belge, 31 km au sud-ouest de Maubeuge et 68 km de Charleroi, 66 km au nord de Laon et 44 km de Saint-Quentin.

Le village est traversé par le sentier de grande randonnée de pays GRP du Cambésis.

Communes limitrophes

modifier
Communes limitrophes de Beaurain
Romeries
  Vendegies-au-Bois
Solesmes

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,8 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 786 mm, avec 12,2 jours de précipitations en janvier et 9,6 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Valenciennes à 20 km à vol d'oiseau[3], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 694,1 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Beaurain est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[7],[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française), dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 102 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (76,1 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (76,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (39,1 %), terres arables (37 %), zones urbanisées (23,8 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Habitat et logement

modifier

En 2019, le nombre total de logements dans la commune était de 91, alors qu'il était de 86 en 2014 et de 93 en 2009[I 1].

Parmi ces logements, 91,1 % étaient des résidences principales, 0 % des résidences secondaires et 8,9 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 100 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Beaurain en 2019 en comparaison avec celle du Nord et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (0 %) inférieure à celle du département (1,6 %) mais supérieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 80,5 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (85,4 % en 2014), contre 54,7 % pour le Nord et 57,5 pour la France entière[I 3].

Le logement à Beaurain en 2019.
Typologie Beaurain[I 1] Nord[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 91,1 90,6 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 0 1,6 9,7
Logements vacants (en %) 8,9 7,8 8,2

Toponymie

modifier

Histoire

modifier

Politique et administration

modifier

Situation administrative

modifier

Rattachements administratifs et électoraux

modifier

Rattachements administratifs

modifier

La commune se trouve dans l'arrondissement de Cambrai du département du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Solesmes[13]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

modifier

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Caudry

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la douzième circonscription du Nord.

Intercommunalité

modifier

Beaurain est membre de la communauté de communes du Pays solesmois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1994 et auquel la commune a transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Liste des maires

modifier

Maire en 1881 : Drecq[14].

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1802[16] après 1807[17] Damien Caffiau    
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2004 Daniel Ruelle    
2004 2009 Jules-Noël Cauderlier   Démissionnaire
2009[18] En cours
(au 2 décembre 2020)
Denis Semaille   Enseignant
Réélu pour le mandat 2020-2026[19],[20]

Équipements et services publics

modifier

Enseignement

modifier

Beaurain fait partie de l'académie de Lille.

Population et société

modifier

Démographie

modifier

Évolution démographique

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[22].

En 2021, la commune comptait 233 habitants[Note 3], en augmentation de 2,19 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292208219304356377396413430
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
455454431414382388355356342
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
304267238218201178161158173
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
178161155163172171221225231
2021 - - - - - - - -
233--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

modifier

La population de la commune est relativement jeune.

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 39,8 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 20,3 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 115 hommes pour 116 femmes, soit un taux de 50,22 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90 ou +
0,0 
0,0 
75-89 ans
5,2 
17,4 
60-74 ans
17,2 
21,7 
45-59 ans
12,1 
22,6 
30-44 ans
23,3 
17,4 
15-29 ans
16,4 
20,0 
0-14 ans
25,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2020 en pourcentage[25]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,1 
75-89 ans
14,6 
60-74 ans
16 
19,2 
45-59 ans
18,6 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,6 
15-29 ans
19,1 
20,5 
0-14 ans
18,2 

Culture et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier
  • L'église Sainte-Marie-Madeleine : l'église d'origine, ayant subi de très importants dommages par les bombardements anglais en octobre 1918 lors de la prise du village, a été reconstruite entre 1928 et 1931[26].
  • Borne : « Qui me déplantera, trouvera » telle est l'inscription, datée de 1804, gravée sur une borne à la limite nord-est du territoire de Beaurain au lieu-dit : "Le Petit-Vendegies. Au temps de l'homme sans histoire, à cette époque si reculée qu'elle refuse même la probabilité d'une date, où l'homme vivait avec les animaux et au milieu de plantes d'espèces aujourd'hui éteintes, Solesmes était habité. Des peuples dont l'histoire ignore le nom et qui vivaient à une époque indéterminée, ont marqué par de gigantesques monuments en pierre brute leur séjour et leur passage dans notre ville et notre région (ex. : Dolmen du Gros Caillou, au grès Montfort à Vendegies-sur-Écaillon, appuyé sur trois piliers en blocage de grès sous lequel on a trouvé d'ailleurs une petite hache en silex taillé). Autres éléments qui confirment cette thèse : les nombreux silex taillés retrouvés sur la colline du « Mourmont » à la sablonnière au lieu-dit « Terres de la République » conservés et exposés à l’hôtel de ville, andouillers et ossements de rennes, magnifique défense de mammouth, objets conservés en partie au musée de Bavay. Autres constructions de la même époque découvertes en 1850 à la Sucrerie. Ils nous ont laissé aussi comme témoin de leur passage de nombreux objets (monnaie, médailles, tuiles, carreaux) découverts lors de l'installation du marché aux bestiaux à Viesly, Bermerain, Briastre, Saulzoir, Haspres et les ruines d'une immense tour découverte à Haussy en 1829.[réf. nécessaire]
 
Le cimetière militaire britannique.
  • Motte castrale, près de l'église ;
  • Chapelles Notre-Dame des Sept douleurs et du Cœur immaculé de Marie

Personnalités liées à la commune

modifier
  • Jean Bodel, un des plus anciens auteurs lyriques, conteurs et dramaturges nettement individualisés de la littérature française, finit ses jours à la léproserie du Grand Val à Beaurain entre octobre 1209 et février 1210.

Héraldique

modifier
  Blason
Vairé d'or et d'azur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier

Site de l'Insee

modifier
  1. a et b « Chiffres clés - Logement en 2019 à Beaurain » (consulté le ).
  2. « Chiffres-clés - Logement en 2019 à Beaurain - Section LOG T2 » (consulté le ).
  3. « Chiffres-clés - Logement en 2019 à Beaurain - Section LOG T7 » (consulté le ).
  4. « Chiffres clés - Logement en 2019 dans le Nord » (consulté le ).
  5. « Chiffres clés - Logement en 2019 dans la France entière » (consulté le ).

Autres sources

modifier
  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  3. « Orthodromie entre Beaurain et Valenciennes », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  7. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) », sur insee.fr (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  13. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. « Le Petit Nord : journal politique quotidien ["puis" journal républicain quotidien du matin "puis" journal républicain absolument indépendant] », sur Gallica, (consulté le ), p. 3..
  15. « Les maires de Beaurain », sur francegenweb.org (consulté le ).
  16. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 274, lire en ligne.
  17. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an 1807, p. 120-121, lire en ligne.
  18. « Le profil type du maire du Cambrésis : un homme, de 62 ans, qui se représente : Après avoir publié le bilan des maires des cent seize communes du Cambrésis, nous avons tenté de dresser le portrait type du premier magistrat de notre territoire. La majorité d’entre eux sont des hommes, retraités, qui se représentent en mars. En moyenne, ils sont âgés de 62 ans », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Denis Semaille, cet enseignant, maire depuis 2009 après la démission de Jules-Noël Cauderlier ».
  19. « Le bilan des maires : à Beaurain, «Tous les ans, on a fait pas mal de choses... On a fait avec nos moyens», explique Denis Semaille », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur data.gouv.fr, (consulté le ).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Beaurain (59060) », (consulté le ).
  25. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  26. D'après le panneau d'informations touristique apposé sur la façade de l'église.