Ouvrir le menu principal

Saint-Martin-Petit

commune française du département de Lot-et-Garonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.

Saint-Martin-Petit
Saint-Martin-Petit
La mairie (juin 2013).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Canton Les Coteaux de Guyenne
Intercommunalité Val de Garonne Agglomération
Maire
Mandat
Marie-France Bonneau
2014-2020
Code postal 47180
Code commune 47257
Démographie
Gentilé Petit-Martinois
Population
municipale
565 hab. (2016 en augmentation de 23,9 % par rapport à 2011)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 46″ nord, 0° 05′ 08″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 114 m
Superficie 6,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Martin-Petit

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Martin-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-Petit
Liens
Site web http://www.saintmartinpetit.fr

Saint-Martin-Petit est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune qui fait partie de l'aire urbaine de Marmande, est située sur la rivière de la Gupie, en limite avec le département de la Gironde.

Elle se trouve à 71 km au nord-ouest d'Agen, chef-lieu du département et à 11 km au nord-ouest de Marmande, chef-lieu d'arrondissement et de canton[1].

Communes limitrophesModifier

Voies de communication et transportsModifier

La principale voie de communication routière est la route départementale D 813, anciennement RN 113 (Bordeaux-Marseille), qui traverse le territoire communal à 1,7 km au sud du village et qui mène vers le nord-ouest, dans le département voisin de Gironde en devenant la D 1113, à Lamothe-Landerron et au-delà à La Réole et vers le sud-est à Sainte-Bazeille et au-delà à Marmande ; le village est traversé par la route départementale D 259 qui conduit vers l'ouest - nord-ouest, en Gironde en devenant la D 129, vers Mongauzy et Saint-Michel-de-Lapujade et vers l'est-sud-est à Lagupie.

Les accès à l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) les plus proches sont le no 4, dit de La Réole, distant de 12 km par la route vers le sud-ouest et le no 5, dit de Marmande, également distant de 12 km par la route vers le sud - sud-est.

Les gares SNCF les plus proches sont celle de Lamothe-Landerron distante de 3,5 km vers l'ouest et celle de Sainte-Bazeille distante de 4,5 km vers le sud, toutes deux sur la ligne Bordeaux-Sète du TER Nouvelle-Aquitaine. Sur la même ligne, les gares de La Réole et de Marmande offrant plus de trafic se trouvent respectivement à 10 km vers l'ouest et 11 km vers le sud-est.

ToponymieModifier

Le lieu est primitivement connu sous le nom de Petit-Saint-Martin[3], pendant de Grand-Saint-Martin, aujourd'hui hameau de la commune de Lamothe-Landerron[4], dont l'église Saint-Martin, ancienne paroisse Saint-Martin-de-Serres dédiée à saint Martin, évêque de Tours, est située à 1,8 km vers l'ouest.
Au début des ans II (1793-1794) et III (1794-1795) de la République, le président du district de Marmande paraphe les registres d'état civil pour la commune du Petit Martin mais l'officier municipal et son adjoint, peut-être peu enclins à utiliser ce nom révolutionnaire, persistent à nommer la commune Petit Saint Martin[5].
C'est à partir de 1858 qu'il est fait usage, dans les registres d'état civil, du nom de Saint-Martin-Petit[6].

En 1829, le plan cadastral napoléonien, établi pour la commune fait état du nom de Saint-Martin-les-Casteaux[7] tandis que Ehess-Cassini signale le nom de Saint-Martin-les-Castons sur le Bulletin des lois de 1801[3] ; aucune de ces appellations ne transparaît dans les registres d'état civil. Cependant, une certaine analogie de toponymie peut être trouvée avec le nom du hameau où se trouve aujourd'hui la mairie, Les Constans[8].

Le nom de la commune est Sent Martin Petit en gascon.

Les habitants en sont les Petit-Martinois[4].

HistoireModifier

Malgré une délibération en mai 1845 du conseil municipal,[réf. nécessaire] la création d'un cimetière sur la commune n'a commencé qu'en mai 2013 ; entre-temps, les morts de la commune ont été enterrés soit à Lagupie, soit à Lamothe-Landerron[9].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2014 Alain Richard   Retraité agricole
mars 2014 En cours Marie-France Bonneau    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11]. En 2016, la commune comptait 565 habitants[Note 1], en augmentation de 23,9 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
428398487535503502511514509
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
453443442440414390360365329
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
332342319268286287270293268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
240238289342384357404411418
2013 2016 - - - - - - -
502565-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Une église a existé, détruite au cours de la guerre de Cent Ans, qui n'a jamais été reconstruite et dont on ignore l'emplacement[4].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 58,2 km pour Agen et 9,2 km pour Marmande. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 28 août 2014.
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. a b et c Saint-Martin-Petit sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 28 août 2014.
  5. Naissances, Mariages, Décès (1792-an X) de Saint-Martin-Petit p. 15 et 21 sur le site des Archives départementales de Lot-et-Garonne, consulté le 28 août 2014.
  6. Naissances, Mariages, Décès (1853-1862) de Saint-Martin-Petit p. 21, 63 et 110 sur le site des Archives départementales de Lot-et-Garonne, consulté le 28 août 2014.
  7. Plan cadastral napoléonien de Saint-Martin-Petit sur le site des Archives départementales de Lot-et-Garonne, consulté le 28 août 2014.
  8. Carte du lieu-dit les Constans sur Google Maps, consulté le 28 août 2014.
  9. Sud Ouest édition Dordogne du 7 mai 2013, p. 8.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :