Ouvrir le menu principal

Saint-Laurent (Côtes-d'Armor)

commune française du département des Côtes-d'Armor
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent.

Saint-Laurent
Saint-Laurent (Côtes-d'Armor)
L'église Saint-Laurent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Bégard
Intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération
Maire
Mandat
Annie Le Gall
2014-2020
Code postal 22140
Code commune 22310
Démographie
Gentilé SaintLaurentais, SaintLaurentaise
Population
municipale
490 hab. (2016 en diminution de 2,39 % par rapport à 2011)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 11″ nord, 3° 13′ 53″ ouest
Altitude 115 m
Min. 55 m
Max. 155 m
Superficie 8,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent

Saint-Laurent [sɛ̃lɔʁɑ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne. Elle se situe en pays trégorrois.

Ses habitants sont appelés les Saint-Laurentais et les Saint-Laurentaises.

GéographieModifier

 
Carte de la commune de Saint-Laurent (Côtes-d'Armor)

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Lanlouren à la fin du XIVe siècle, parochia de Lanleuran en 1414, Lanlouran en 1427, 1442 et en 1461, Lanlaurens en 1481, Sainct Lorans en 1496[1].

Saint-Laurent est cité comme paroisse en 1427 sous le nom de Lanlouran [2]. Lanlouran est formé du mot breton lann qui signifie ermitage et du nom du saint breton Louran (Lauron ou Laurent)[1].

HistoireModifier

Saint-Laurent est cité comme paroisse en 1427 sous le nom de Lanlouran (archives de Loire Atlantique, B2980).

La commanderie du PalacretModifier

La commanderie du Palacret, dépendant de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, située à Saint-Laurent, possédait près de 300 fermes, 6 églises, 10 chapelles, 6 moulins, répartis dans 21 paroisses et trèves (Saint-Laurent, Louargat, Moustéru, Prat, Runan, Plouisy, Squiffiec , Saint-Gilles, Boqueho, Lannion, Ploumilliau, Ploulec'h, Plounévez-Moëdec, Plounérin, Loguivy-Plougras, Penvenan, Coatreven, Locquirec, Lannéanou, Saint-Jean-du-Temple) des actuels départements des Côtes-d'Armor et du Finistère. Son existence est attestée dès le XIVe siècle ; elle fut rasée peu après la Révolution française[3].

Entre 1312 et 1792 trente commandeurs se sont succédé à la tête du Palacret, dont Léonor de Beaulieu de Bethomas à partir du .

La commanderie du Palacret possédait au XVIIe siècle 6 moulins banaux en activité, bénéficiait de droits perçus sur les foires et marchés de Louargat (y compris sur les halles de Saint-Éloi) et Runan, percevaient la dîme et les lods et ventes sur les quévaises des paysans vassaux et disposait des droits de haute, moyenne, et basse justice[4].

La commanderie est vendue comme bien national (la chapelle en 1795, le manoir en 1797 [il servit de carrière] et le moulin du Paraclet en 1806).

Révolution françaiseModifier

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Brolan[5].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 François Godest PCF  
mars 2001 mars 2014 Yves Chesnot PS Agriculteur
mars 2014 en cours Annie Le Gall PS Agricultrice

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 490 habitants[Note 1], en diminution de 2,39 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
646618634685801854823803861
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
864887970951921854853816775
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
765737673573535518528524445
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
393333330361437418409502490
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Saint-Laurent »
  2. Archives de Loire Atlantique, B2980
  3. Yves Le Moullec, "Le Palacret. Histoire d'une commanderie en Basse-Bretagne, voir http://www.palacret.com/home
  4. Yves Le Moullec, Le Palacret, histoire d'une commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Basse-Bretagne, in "Bulletin de l'Association bretonne 2016", 2017, Liv'éditions, (ISBN 9-782-84497-420-4)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Laurent », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er décembre 2012)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :